Un carcinome du col de l’utérus



Dueck un demandé:
Chers médecins,

un de mes proches a été opéré pour un cancer du col de l’utérus et l’opération (hystérectomie radicale) a parfaitement réussi. Je me demandais quelles étaient les attentes dans ces cas. Je sais que les données sur le pourcentage de rechutes ou le développement de nouvelles tumeurs malignes sont très réconfortantes mais j’aimerais avoir de vous la confirmation de ces données, compte tenu également du fait que mon partenaire est une jeune femme.
En vous remerciant, j’offre mes salutations

6 Réponses

Profil Dr. Carlo Pastore
Dr. Carlo Pastore un répondu:


0
Cher utilisateur,

une évaluation sans données plus spécifiques est absolument impossible. Afin de fournir une opinion, il est nécessaire de connaître la progression de la néoplasie. La transcription de l’examen histologique et le résultat d’une tomodensitométrie totale avec un produit de contraste sont fondamentaux. Une chose est de parler d’une maladie qui est confinée.Une autre est de parler d’une maladie (même si ce n’est que localement).

Une salutation très cordiale

Dr. Carlo Pastore

Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


0
Chère Madame

Je suis d’accord avec l’intervention de collègues autour du pronostic K peut refertato.L’intervento cervicale et la chirurgie « presque toujours décisive pour les cancers avec une très faible degré de métastases, il devient dfficile ne sais pas si le diagnostic histologique et prévoyante le degré de diffusion du néoplasme.

DOTT.VIRGINIA A.CIROLLA

Profil Dueck
Dueck un répondu:


+6
Chers médecins, je vous remercie de votre attention. Ce que je sais de plus, c’est que le carcinome était des cellules squameuses avec stadification IIB. Il n’y avait pas de métastase et la néoplasie a été précédemment traitée avec rt et ct, avec d’excellents effets (régression jusqu’à 2 cm). L’histologie postopératoire a indiqué que les ovaires, les paramètres et les ganglions lymphatiques pelviens (prélevés de toute façon) ne présentaient aucun signe de tissu dégénéré. Dans l’année et demie après la chirurgie tous les RMN (abdomen et bassin avec liquide de contraste) n’indiquaient aucun problème.
Merci encore pour l’information que vous voulez me donner.
Profil Dr. Carlo Pastore
Dr. Carlo Pastore un répondu:


0
Cher utilisateur,

variante histologique qui nous montre est sans doute la plus fréquente dans ces cas. La stratégie thérapeutique, selon ce qui nous a été rapporté, est la plus appropriée, étant assez évidente que la combinaison de la chimio-radiothérapie préopératoire est la plus efficace pour délivrer à l’intervention chirurgicale une maladie de plus petite taille. Cependant, est toujours un événement cancer localement avancé qui doit être suivie attentivement au fil du temps. Je ne contrôlerais pas seulement l’abdomen mais aussi le poumon et les os. Ces emplacements sont ceux qui peuvent le plus souvent poser des problèmes. Le temps qui passe de l’intervention sans maladie évidente joue en notre faveur.

Une salutation cordiale et une bonne bonne chance

Dr. Carlo Pastore

Profil Dueck
Dueck un répondu:


+2
Très cher Dr. Pastor,

alors disons que si la RMN dans les deux ou trois prochaines années ne révélait pas de nouvelles néoplasies, nous pourrions enfin pousser un soupir de soulagement?
Merci encore

Profil Dr. Carlo Pastore
Dr. Carlo Pastore un répondu:


0
Cher utilisateur,

fixer canoniquement la période de suivi (ie contrôles) en cas de néoplasie dans 5 ans. Après cette période, il devrait être possible d’être suffisamment calme. Malheureusement, dans certains cas, même après 5 ans, il peut y avoir une rechute. C’est pour cette raison que pour les patients que nous suivons à notre Centre nous suggérons de nous rendre visite même après les 5 années fatidiques (avec un contrôle annuel).
Le temps qui passe sans évidence de maladie est, cependant, sans aucun doute un facteur en notre faveur.

Très cordialement

Carlo Pastore


Category: Cancer du poumon |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle