Tumeur testiculaire suspectée



Gregory un demandé:
Bonsoir,

suite à une légère douleur dans le testicule droit, j’ai effectué une visite de spécialiste dans laquelle, après une première palpation, il a été convenu d’examiner le tout par résonance magnétique avec et sans contraste.

Voici les résultats de la résonance:

RM SCROTUM: examen effectué avec MR champ élevé (3 Tesla), avec T1 et T2- séquences pondérées, avec et sans saturation du tissu adipeux, les axial, coronal et sagittal, des séquences DWI avec b = 0, 1000 et la carte ADC.
L’examen a été complété avec des séquences de perfusion (DCE) après l’administration de milieux de contraste paramagnétiques pour les veines (Magnevist).

Appréciable au niveau du testicule droit, au moins trois formations à peu près ovale, avec des contours flous et irréguliers, partiellement confluentes, la taille de 6 mm et environ 8 mm de intraparenchymateux du siège et environ 10 mm dans le siège polaire inférieure; le comportement du signal est sensiblement iso- et relativement ipointeso inhomogène dans les images pondérées T1 et T2, respectivement. En DWI avec des valeurs élevées de b et ADC dans la carte, il est appréciable zone focale respectivement de hypointenses de signal hyper-, hypercellularité d’expression, dans le siège de la formation d’environ 6 mm. Cette lésion dans les séquences de DCE montre un lavage rapide; en phase tardive, il est reconnaissable amélioration diffuse inhomogène du côté droit.
Kystes de 5 mm au pôle supérieur du côté droit.
Zones non localisées d’altération du signal sur le côté gauche.
Aucun signe évident d’hydrocèle.
Quelques ganglions lymphatiques légèrement élargis, ovales, sub-centimétriques à axe court, dans l’iliaque externe et l’inguinal superficiel bilatéral.

C’est la réponse de la résonance.
Le spécialiste a conseillé de procéder par voie chirurgicale par extraction testiculaire et de procéder au prélèvement de la lésion dans le siège polaire inférieure, avec l’examen histologique extemporanée que dans le cas d’un résultat positif prévoit la suppression testiculaire, dans le cas négatif l’élimination mais pas pour résultat une perte complète ou presque la fertilité comme contre-indication.
Le spécialiste croit que c’est la seule méthode pour comprendre avec certitude quelle est la nature des lésions.

Je signale que je fais des examens échographiques périodiques depuis environ un an, ne montrant aucune augmentation des lésions allant jusqu’à un millimètre par rapport à la plus grande. Aussi je ne sais pas exactement comment ces lésions sont nées parce que je les ai découvert par hasard il y a un an (2013). Auparavant, je n’avais eu qu’une échographie en 2009 et ils n’étaient pas là.

J’ai également fait un contrôle des marqueurs en août 2013 et en juillet 2014 et ces derniers sont négatifs dans les deux cas.

Qu’en penses-tu?

3 Réponses

Profil Dr. Pierluigi Izzo
Dr. Pierluigi Izzo un répondu:


0
Cher utilisateur, si le spécialiste de référence a des doutes, je crois que la stratégie proposée est condivisibile.Quanto l’infertilité possible, je pense que vous êtes compresi.Ha jamais effectué une analyse de sperme? Amabilité.
Profil Gregory
Gregory un répondu:


0
Merci pour la réponse.
Quant au spécialiste de la fertilité dit que si le testicule est enlevé la perte de la fertilité sera presque certainement complète et bien que le testicule ne doit pas être la fertilité enlevée serait beaucoup affectée.
Le spermogramme que j’ai fait et aussi maintenant conduit à un faible nombre de spermatozoïdes (8.000.000) avec une motilité à la limite (50%).
Avant l’opération, cependant, je ferai une cryopréservation de la graine, que le spécialiste a considéré comme obligatoire.
Profil Dr. Pierluigi Izzo
Dr. Pierluigi Izzo un répondu:


0
…à ce stade, n’étant pas en mesure de vérifier en personne, suivez les conseils du spécialiste de référence.

Category: anxiété |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle