Trouble obsessionnel compulsif lié au fait de ne pas vivre le présent



Atka un demandé:
Chers médecins,
plusieurs fois même si cela dépend des jours, il m’arrive, même plusieurs fois par jour, de vérifier que tout est en ordre. Je fais le tour de toutes les pièces de la maison (j’ai un petit appartement il est résolu en 10 minutes, mais si j’avais une maison beaucoup plus grande et regarde qui me prend serait fatigant mentalement, mais il est déjà un peu maintenant ) et vérifier qu’il n’y a rien de déplacé ou, en particulier, qu’il n’y a rien à faire, parce que si c’est le cas, je devrais le prendre et le retirer. Je veux toujours que tout soit en ordre, arrangé et précis. Je ne peux pas bloquer cette chose. Parfois, quand je vais ouvrir la porte d’une chambre, essayez de me bloquer et dit: « il n’y a rien dans le désordre, il est bien, stopped » mais quelque chose plus fort que moi me conduit à avoir à vérifier encore parce que je pense que c C’est quelque chose que je dois mettre en ordre et je ne peux pas le laisser en suspens. Cette chose m’arrive aussi quand, après avoir fait une recherche sur internet ou sur un réseau social, je ressens le besoin d’annuler l’historique de recherche car tout doit être en ordre, parfait. Si par exemple une nuit je suis fatigué et que je dis «oublie ça, tu es fatigué, tu n’as rien fait de mal» Je me lève quand même et je vais à l’ordinateur pour effacer la chronologie, parfois c’est épuisant. J’ai ce même comportement quand je pense. Ils mentent sur quelque chose de si mentalement fatigué, que c’est un événement passé que j’analyse par fil et par signe ou par événement futur. J’ai tendance parfois à imaginer, à fantasmer des événements futurs au lieu de les vivre. Parfois, je me dis, « au lieu de fantasmer pourquoi ne pas vivre? Aussi parce qu’alors quand vous vivez un événement que vous réalisez que vous êtes une personne différente de ce que vous imaginez dans vos fantasmes » et un peu il nivelle, à cet égard Je voudrais ajouter qu’étant timide, insécure, j’ai évité pendant si longtemps, pendant des années d’expériences vécues par peur. J’ai juste fantasmé, donc j’ai aussi peu d’expérience, donc j’ai tendance à fantasmer des situations, à imaginer une personne différente, sûre d’elle. Quand ils vivent est pas, parce qu’ils ne sont pas sûrs, nous nous reposons mal et j’aime se réfugier dans des fantasmes, mais ces derniers temps me dérange pas parce que je me rends compte, avoir fait des expériences et les ayant expérimenté, la diversité et l’utopie en moi réel et mon fantastique .
Quant à l’essai couvaison pour me dire « il est allé assez bien, vivre le présent », mais parfois je lutte pour le faire, même si elles sont des fantasmes qui ne me permettent pas de vivre dans les pensées présentes ou obsessionnels, il est comme si je ne l’entreprise est agréable refuge, et est un comportement que j’ai depuis si longtemps que l’idée de quitter je me sens vide, rien à faire, peur de vivre le présent sans eux, l’idée est juste de me arrêter pense « et maintenant que dois-je faire? ».
Je vous remercie

6 Réponses

Profil Dr. Laura Rinella
Dr. Laura Rinella un répondu:


0
Chère fille,
vérifier et revérifier que tout est en ordre et ne pas pouvoir s’en passer pourrait être lié à une condition d’anxiété qui la pousse à des comportements qui sembleraient dénoter une certaine obsession.

Oubliez le moi comme le titre de sa consultation et si vous vous sentez mal à l’aise et fatigante ESTIME cette condition, ne perdez pas l’occasion de se tourner vers un collègue en personne d’entendre une opinion, même dans la fonction publique, par exemple à le Centre de counseling familial ASL de son territoire.

Si vous voulez en dire plus sur votre vie et tous les éléments de préoccupation, stress ou besoin de plus d’informations, écoutons.

Profil Dr. Michele Matera
Dr. Michele Matera un répondu:


+4
Cher utilisateur,
En ce qui concerne son problème, il est essentiel de prendre en considération différents aspects qui ne trouveraient pas la bonne place ici.
Je comprends que cette condition affecte de manière significative dans la vie quotidienne, donc je recommande de contacter un professionnel compétent en personne.

Salut

Profil Atka
Atka un répondu:


+1
Dr Rinella: Je sais que je suis une personne anxieuse, je fait un cours de formation autogène pour apprendre à gérer l’anxiété qui a donné des résultats, même si je l’avais décidé d’entreprendre parce que l’anxiété avait portarto me sentir mal physiquement (palpitations , etc.) et je voulais m’en occuper. Il m’a aidé, même si l’anxiété n’a pas disparu complètement (si je suis malade physiquement, la mémoire des épisodes passés, les battements du cœur et la peur de mourir, je suis toujours peur, mais pas seulement à ces occasions, parfois dépendent du plus si je querelle brusquement avec une personne et je crains qu’il n’y ait pas de solution, il peut aller et je ne pouvais le perdre, je l’anxiété et la seule façon de pouvoir se calmer est de chercher cette personne, parfois même des larmes , et lui parler) mais la situation par rapport à avant s’est améliorée et je peux le gérer beaucoup mieux. Je suis aussi une fille très précaire donc ça pourrait aussi être lié à ça.
Merci
Profil Dr. Laura Rinella
Dr. Laura Rinella un répondu:


+1
Chère fille,
à la lumière de ces informations supplémentaires, il serait souhaitable de contacter un de nos collègues pour faire face efficacement à ses inconvénients.

De l’anxiété, si c’est le cas, vous pouvez sortir dans des délais non nécessaires et avec des traitements thérapeutiques appropriés tels que ceux actifs et ciblés, après évaluation directe.

Vous pouvez lire cet article sur l’anxiété

Si vous avez besoin de plus d’informations, faites-nous savoir

Meilleurs voeux

Profil Atka
Atka un répondu:


0
Dr. merci pour l’article, je me suis retrouvé dans tout ce qui a été décrit (anxiété de performance dans de nouvelles situations, parce qu’ils ne savent pas comment se comporter, l’angoisse de la séparation parce que je crains de ne pas faire cavalier seul), mais particulièrement l’anxiété sociale, c’est le problème principal. Le mien n’est pas simplement de la timidité, j’ai peur du jugement des autres et j’ai tendance à éviter les situations par peur du jugement des autres ou d’être maladroit à leurs yeux. Commençons par dire que dans le lycée, j’été victime d’intimidation (pas physique, mais verbale, psychologique) et que plusieurs fois certain que j’éviter les situations de parler ou de faire certaines choses parce que j’essaie à nouveau les mêmes sentiments que je ressentais à l’école secondaire (insuffisante) mais d’abord je ressentais la démission, maintenant tout cela commence à m’énerver (la colère) et je veux le résoudre.
Jusqu’à il y a un an, je n’avais pas une forte anxiété. Je suis venu à partir de cet été à cause d’une situation stressante concernant ma vie amoureuse (j’étais avec un garçon l’année précédente, mais ensuite il m’a quitté et je ne l’ai pas bien traité parce que j’ai dénigré, j’ai fermé, J’étais en colère, et par conséquent, s’éloigner de tout le monde a créé cette anxiété pour moi même si maintenant, comme je l’ai dit, j’ai réussi à le redimensionner avec la formation. Je voulais faire face à ces problèmes avec le docteur avec qui j’ai fait le cours de formation qui voudrait faire face à l’hypnose. Qu’en penses-tu?
Merci encore
Profil Dr. Laura Rinella
Dr. Laura Rinella un répondu:


0
Je pense que cela devrait précisément répondre à ces sentiments d’inadéquation, la peur du jugement des autres, les difficultés qui en résultent dans la relation qui dénonce, l’anxiété qui l’accompagne à travers un parcours thérapeutique, après évaluation.

En ce qui concerne le type de thérapie, en plus de l’hypnose, si deisdera peut obtenir une idée plus complète en lisant ces articles

cordialité


Category: anxiété |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle