Thérapies de l’incontinence urinaire

La thérapie de l»incontinence urinaire pour ceux qui sont affectés par des problèmes de contrôle de la vessie prévoit quatre types de traitement: chirurgical, ambulatoire, pharmacologique, rééducatif.
La thérapie chirurgical consiste à restaurer un support pour la vessie et l’urètre, et est destinée aux femmes qui souffrent d’ incontinence d’effort ou de ce type d’incontinence urinaire qui se manifeste par exemple en toussant, en riant ou en éternuant.

La chirurgie traditionnelle traite le problème par l’abdomen, reconstruit les structures de soutien de la vessie et implique des temps de récupération assez longs (environ 20 jours) pour le patient.

D’autre part, les autres techniques mini-invasives agissent à l’aide d’instruments technologiquement avancés, tels que des sondes, et avec des matériaux de support biocompatibles. Ils utilisent l’ anesthésie loco-régionale et ont l’avantage de raccourcir significativement le séjour du patient en proposant des solutions durables. Parmi celles-ci, la Technique TVT pour le traitement de l’incontinence urinaire, développée en Suède et introduite en Italie depuis 1997, permet de corriger l’incontinence avec d’excellents résultats.
La thérapie des injections paraurethral avec Bulking Agent peut être considérée comme une alternative valable à la chirurgie. Il prévoit l’application d’un agent volumisant, à l’aide de seringues spéciales, dans les tissus adjacents à l’urètre afin d’assurer un soutien suffisant. Les injections paraurétrales sont effectuées en ambulatoire sous anesthésie locale.
La physiothérapie, appelée rééducation pelvienne, est une alternative ou une thérapie parallèle à d’autres types de thérapie.

Le rôle de la rééducation pelvienne est avant tout préventif mais le progrès de l’équipement technologique et celui de l’ urodynamique ont permis, dans certains cas, de l’utiliser comme thérapie curative. Le but de la rééducation pelvienne est de renforcer les muscles par des exercices physiques ou en utilisant un équipement électrique pour la stimulation passive.
La pharmacothérapie traite l’incontinence dans les cas où l’affaiblissement du tonus du sphincter est principalement dû à une déficience hormonale provoquée par la ménopause. Les médicaments habituellement utilisés dans ce type de thérapie sont les hormones, les antispasmodiques et les médicaments parasympatholytiques.

sources:


Category: Organes sexuels | troubles uro-génitaux |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle