t.u.r.p. et cancer de la prostate



Leya un demandé:
Désolé pour la question probablement stupide:

Qui subit t.u.r.p. Est-il toujours sujet aux mêmes risques de cancer de la prostate que toute autre personne ayant une prostate intacte pour résoudre l’obstruction ou la récurrence des infections?

Merci

3 Réponses

Profil Dr. Mario De Siati
Dr. Mario De Siati un répondu:


+3
Avec l’intervention de TURP la partie intérieure (péri-urétérale) de la prostate est enlevée, donc la possibilité de développer un cancer de la prostate reste inchangée puisqu’elle se développe principalement dans sa partie périphérique qui avec l’intervention n’est pas enlevée. Le même risque demeure pour ceux qui sont opérés d’une adénomectomie chirurgicale. Par conséquent, ceux qui travaillent avec turp doivent continuer à effectuer des évaluations préventives si cela est indiqué. Cordialement.
Profil Leya
Leya un répondu:


0
Je profite de votre réponse aimable et exhaustive pour vous poser une autre question:

J’ai 48 ans. Ayant cependant déjà une éjaculation rétrograde, je devrai probablement subir une opération de turp pour tenter de résoudre un tableau clinique assez complexe d’infections récidivantes et d’autopsies chroniques résiduelles. L’urologue m’a dit que dans mon cas il est préférable de ne pas utiliser le laser vert mais l’instrument traditionnel. Laissant de côté les problèmes extrêmes qui, comme dans toutes les interventions chirurgicales, peuvent toujours arriver; Quels sont les inconvénients ou les problèmes communs qu’une telle intervention peut causer? Je suis particulièrement inquiet de la possibilité d’avoir des problèmes d’incontinence. Merci

Profil Dr. Mario De Siati
Dr. Mario De Siati un répondu:


0
La technique utilisée est de peu d’importance, l’opérateur est important! En mains expertes, les risques d’incontinence sont très rares.

Category: tumeur |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle