Suture du starr



Bellevue un demandé:
Bonjour je l’ai déjà « écrit à votre service et mes tribulations post-starr n’a pas pris fin. Je voudrais demander ceci, en particulier à dr. Sur Oriano J’ai lu une consultation pertinente à ma question: On m’a conseillé d’enlever les points de suture à une neuropathie conséquente possible, mais je voudrais savoir exactement ce que les complications à attendre. Ils m’ont parlé de fistules. En outre, il ne sait pas si un tel traitement démontera leur suturer et rester pas plus « points ou si vous pouvez » limiter à enlever les agrafes peut-être plus « superficiels et non tombés comme dans mon cas. De l’éco endorectal sont en fait de nombreux points sur lesquels sont considérés comme deux granulomes formats. Comment peut-on remédier à l’inconvénient? les troubles post-starr que je présente sont innombrables, mais « si un tel retrait peut » avantage et soulager au moins en partie, je me mettrais dans cet ordre d’idées. Merci encore
PS: Transtarr effectué en avril 2009

13 Réponses

Profil Dr. Ugo Manlio Cuomo
Dr. Ugo Manlio Cuomo un répondu:


0
Cher utilisateur,
Je ne sais pas quels sont vos problèmes et ennuis. Je peux vous dire, cependant, qu’après huit mois de chirurgie, sa suture est plus que consolidée. Les agrafes visibles et les granulomes peuvent certainement être enlevés. Je ne sais pas si cela sera suffisant pour résoudre vos problèmes. Cordialement.
Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


+3
Certes, la suture est établi de manière à stimuler et enflammer les nerfs des nerfs sacraux comme ils me ont diagnostiqué me conseillant de retirer la suture et refaire manuellement, mais à peu près que je voudrais connaître les conséquences, les risques, le taux de réussite. S’il pouvait intervenir le Dr D’Oriano que des consultations précédentes, je dis « avait déjà » fait cette procédure ou un autre médecin qui est arrivé ….
Puisque je dois décider si je dois subir un tel traitement, je voulais entendre d’autres voix.
Merci
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


0
Chère Madame
Je vous serais reconnaissant, avant de répondre à la possibilité de « retirer la suture » ou retirer les clips métalliques, qui me inscrit ses troubles post S.T.A.R.R. et comment il est venu à un diagnostic de la souffrance des terminaisons nerveuses du sacrum.
Ceci est d’une importance primordiale avant de recommander des corrections nuisibles et inutiles.
Je vous salue et j’attends vos nouvelles.
Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


0
Merci docteur pour votre discours. Lors de la dernière visite à un célèbre colonproctologo Rome, on m’a dit que j’avais une latence de 2,5 et pudendaux fortes douleurs rectales aux sutures ainsi que deux granulomes, peut être bénéfique, mais il est dit, le retrait des points de suture et une suture manuelle, la lecture du texte du rapport, « les agrafes de starr stimuler puborectal et nerf pudendal (nerfs 3e sacrum) ». On m’a prescrit un traitement par la gabapentine 900 mg par jour, mais je ne tolérerai pas et ne sont pas convaincus.
Les problèmes en plus de ce cadre de la neuropathie sont nombreux et n’ont pas encore compris que l’on est prépondérante et le déclenchement: l’urgence toujours persistante, défécation beaucoup plus « difficile qu’avant la starr et fractionnés, anale constante et la taille du vagin, avant prolapsus vaginal et la paroi arrière que, avant la starr n’était pas présent et qui ont reçu un diagnostic par échographie périnéale et déféqué rm, fistule ano-vaginale nature encore douteuse parce que « un radiologue soutient sa présence, mais par deux écho endo-rectale est une tache pas bien identifié, pas considéré fistule (regarder dans « venir bientôt avec une autre IRM pelvienne avec un milieu de contraste qui m’a conseillé), dyssynergie puborectal diagnostiquée par l’éco périnée mais non confirmé » par manométrie il comme il a chié rm ‘un classique déféqué fait il y a quelques semaines et qui en deux jours, je vais juste faire « un colpocistodefecografia pour enlever tout doute, en espérant que cette fois-ci saute d’un u donné nivoco. Comment voyez-vous ma photo est complexe et encore nébuleux, mais « Pendant ce temps, je voulais savoir si je peux soulager la douleur en supprimant les granulomes et la suppression de ces taches bénies qui piègent les terminaisons nerveuses, mais si le jeu ne vaut pas le éviter la bougie. Que se passe-t-il? Je me demandais si, en fait, elle avait eu des cas de ce genre et je remis en question parce que « une autre consultation a parlé mais n’a pas étudié le sujet. Je demande cela pour moi, mais aussi pour un autre patient qui se tourne vers vous et qui a une névralgie pudendale ouverte et même le désir d’essayer le neuromodulateur sacrum et a également proposé la suppression sutura.Grazie de collaboration.
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


+6
Chère Madame
Malheureusement, à distance, je ne peux pas faire une évaluation précise de son problème, à la lumière des réponses instrumentales discordantes.
Certaines de ces pathologies ou complications, rapportées, pourraient être facilement clarifiées avec un seul examen coloproctologique et un examen proctoscopique.
En ce qui concerne la possibilité d’enlever les granulomes ou les clips encore en place, je peux vous assurer que c’est possible et il est possible, dans certains cas, également endoscopique avec un endoscope flexible avec une boucle diathermique.
Si la symptomatologie est réellement liée à de tels granulomes ou à des clips résiduels avec retrait, les résultats désirés sont obtenus.
La nécessité de supprimer complètement, le bord d’une rettorettostomia de cicatrice de S.T.A.R.R est liée aux caractéristiques de cette cicatrice circonférentielle, qui doit apparaître, par le toucher rectal unique: débordement, présentant des granulomes, sténosante, fixés aux niveaux sous-jacents, maux.
Dans son cas, cela devrait être fait, mais pas avant de marquer une réévaluation de son problème, clarifier qui est ou sont les véritables modifications (résidus prolapsus rectal interne avec itussuscezione rettorettale? Fistule anovaginale? Anisme? Rectocèle / résidus colpocèle ? Dôme prolapsus vaginal? Cystocèle? Prolapsus génital?
Nous espérons que la dynamique cistocolpodefecografia qui fonctionnera dans les jours, combinée avec une visite pelvipérinéologique, nous permettra d’avoir une image plus claire de sa situation pelvienne.
Je vous salue et j’attends vos nouvelles.

Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


0
Cher Docteur, j’ai fait le bloc et voici le rapport:
************************************************** ******
l’enquête effectuée avant l’administration d’environ 200 ml per os et avec l’introduction d’environ 200 ml de milieu de contraste dans le rectum, 30 ml dans le siège vaginal et 200 dans la vessie présente les rapports réguliers cistorettovaginali en phase de repos. une bonne capacité de contraction volontaire est appréciée. aucune perte volontaire n’est appréciée, même avec la pression abdominale. dans la phase de déformation et evacutiva détecte une marque d’abaissement du plancher du périnée à la fois dans sa partie avant et à l’arrière avec des aspects de qualité cystocèle III qui détermine une compression de la cavité et un’anteriorizzazione « vaginal. l’ampoule rectale apparaît nettement verticalisée avec une vidange sensiblement régulière. en phase terminale par extraction apprécie la présence d’une invagination recto-rectale de la moyenne dans le fond III III.
les boucles mésentériques semblent être modérément abaissées dans la phase du ponzamento maximum atteignant la ligne pubo-coccygeal. Au cours de l’enquête, la vidange de la vessie n’a pas été obtenue. aucune image ne se rapporte à une fistule rectovaginale évidente. un prolapsus muqueux rectal-anal minime est associé.
conclusions: échec manifeste du plan périnéal et aspects compatibles avec l’invussusception recto-rectale dans la phase post-évacuatrice, cystocèle III avec prolapsus vaginal, prolapsus muqueux rectal-anal minime.
************************************************** *******
J’évite retranscrire tous les autres rapports en désaccord les uns avec les autres, mais je dis juste que je l’avais fait à Ferrare une autre il y déféqué quelques semaines que je n’avais pas convaincu et bien eu tort parce que « rapporté comme conclusion que les résultats de starr étaient corrects, pas mention ne « invagination ni la cystocèle si » ne cause « l’abaissement du plancher périnéal.
Je suis vraiment choqué par toutes ces contradictions et surtout pour la persistance de invagination selon le radiologue est resté en tant que tel avant starr !! que, par ailleurs, a été réalisée avec transtarr, il devait être plus « efficace. Je n’ai pas été opéré dans une clinique mais a perdu à la célèbre Sant’Orsola de Bologne! le radiologue a comparé les deux examens (avant et après) et je suis allé juste parce que je lui avais fait la pré déféqué starr alors qu’il connaissait la situation antérieure. Maintenant, cependant, «contrairement à avant la chirurgie mes problèmes ont triplé depuis empreinte dans le rectum je me sens toujours comme s’il y avait un poids, quelque chose toujours là « et il a ajouté le prob gynécologique. puis revenir à la question initiale sur la suppression de la suture ensemble, il y a aussi l’inconnu, comme le diagnostic EMG et la neuropathie, les serrures je peux réellement stimuler les nerfs sacraux depuis pré starr cette douleur et le poids anal exister et tenterait de rétablir les conditions de mon rectum comme il était avant l’opération, aussi parce que « la comparaison en fait les deux déféqué, avant et après, le radiologue n’a pas remarqué de différence dans la taille ou la forme de l’ampoule , donc « ce qui est plus » ce sont les points et ce invagination est plus « symptomatique d’abord. mais je ne peux pas faire un autre starr!? sans parler de l’prolapsus génital qui est à traiter que trop parce que même si au repos est tout en place, dans la défécation est impossible que ne tombe pas tout parce que si vous ne poussez ne pas vide et malgré le coup de pouce ne se vide pas complètement et Je suis obligé de me séparer et de faire des évacuations répétées, pire qu’avant. Je ne sais plus quelles mains porter. comment peut « être que tous les spécialistes qui ont visité je n’ai pas détecté prolapsus rectal?! Je suis même allé voir deux gynécologues qui prétendaient que le descensus était minime. il n’est pas possible que le patient se fâche pour un diagnostic et un traitement. existe en Italie un centre où l’on entre et si vous avez des problèmes avec votre plancher pelvien peut obtenir les soins et le traitement de l’affaire avec une approche intégrée?!
En ce qui concerne la suture, lors de la dernière visite, on m’a seulement dit ce que j’avais écrit précédemment, ou c’est douloureux et avec des granulomes, mais je ne sais pas si c’est débordant ou fixé sur les planchers. le radiologue a dit que l’invagination est plus ou moins en ligne avec la ligne de suture.
Merci encore et j’espère que vous pouvez me donner une opinion sur la façon de procéder.
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


+1
Chère Madame
Malheureusement à distance, comme je l’ai déjà écrit, il est difficile d’être précis.
J’ai l’habitude d’examiner et d’évaluer directement les examens de cistocolpodefecografici, indépendamment de ce qui est rapporté dans le rapport, associant l’examen pelvipérinéologique direct.
J’avais déjà suspecté, comme je l’avais déjà écrit, qu’il pourrait y avoir un résidu de prolapsus rectal interne avec invagination rectale et rectorectale, responsable d’une partie de sa symptomatologie
Ce résidu nécessite une correction, qui ne peut être effectuée qu’avec un S.T.A.R.R.
A cette occasion, la précédente cicatrice «incriminée» peut être enlevée, y compris dans la résection.
De plus il ne faut pas oublier qu’une partie de ses symptômes est liée à la vessie prolapsus (grade Cystocèle III qui détermine une compression de la cavité et un’anteriorizzazione « vaginale), cela devrait également être corrigée, l » attention administrative peut être réalisée simultanément avec le S.T.A.R.R.
Après ces interventions, je considère qu’un cycle de rééducation du plancher pelvien est utile.

Cordialement

Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


0
Docteur, merci de votre volonté de commenter mon cas. Mon plus « gros problème est de trouver un spécialiste qui sait comment faire face aux problèmes du plancher pelvien dans une optique » unitaire. J’ai trop d’opinions discordantes ou partielles. Je ne peux dire qu’un exposant célèbre de SIUCP pratiquer habituellement starr et est un avocat, AC, très populaire en Emilie pour son montecchio du centre-ville, même à la visite critique du chirurgien pour me faire la starr parce qu’il ne l ‘ il y aurait-il à cause de mon jeune âge « et en dépit de l’invagination rectale qui a résulté de déféquer, faite par le même radiologue qui m’a fait le colpocisto que je retranscrit et qui a montré invagination en tant que tel avant. Donc, vous ne comprenez pas « quoi que ce soit, même si nous considérons simplement que je fait deux colpocistodefeco dans quelques semaines, et le rapport est tout à fait différent comme déjà » mentionné. Bien que la méthode était différente, comme « à Ferrara examen a duré cinq minutes et m’a fait ponzare et de vider une seule fois alors que dans l’examen bologne était plus » long, précis et fourni plusieurs ponzamenti et contractions des deux le côté tourné vers l’avant. En conséquence je déduis que c’est encore plus crédible. En venant au point, car je dois encore trouver un spécialiste convaincant dont à visiter et de revenir à la raison de cette fins de consultation seulement, permettez-moi de conclure en demandant juste ce que je fais face à au moins me faire prendre toute la suture, parce que « je ne sais pas si je serai capable de faire face à un autre starr avec toutes les souffrances qui en découlent. La situation de poids rectale, la douleur et les symptômes liés à une souffrance du nerf ne sont pas satisfaits avant la starr, étant donné que les agrafes irritent les terminaisons nerveuses, donc je supprimerais tout et je sais précisément dans sa série ce qui se passe après un tel retrait, si elle est plus «nuisible ou non pertinent. Tout au plus ça ne fera rien, mais j’aurai éliminé une possible cause de problèmes. Merci encore.
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


+6
Chère Madame
J’étais sûr qu’elle avait déjà traversé Montecchio.
Mon indication, qui doit être pris avec l’avantage de la distance et le moyen par lequel nous communiquons, il voulait corriger ce qui n’a pas été fait et en même temps supprimer la délinquance cicatrice que l’on appelle.
Seul l’élimination des clips ou des granulomes est une tentative.
Seulement après le retrait peut nous savoir si la symptomatologie rapportée était liée à leur présence.
Personnellement, je pense, compte tenu de la confirmation EMG, une solution viable et j’ai adopté dans plus d’un cas, mais avec des résultats qui ne sont pas toujours satisfaisants.
Parce que, comme dans son cas, tous les problèmes n’étaient pas liés à la suture.
E « vrai qu’une partie de la symptomatologie déclarée n’était pas présent avant la STARR, mais il est aussi vrai que cela a entraîné des changements du rectum au niveau de la suture, où probablement la invagination résiduelle, qui engage cette suture circonférentielle, fait sentir la présence ( du poids et de la douleur)
Salut
Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


0
Oui Docteur je peux faire comme avec les cartes, «Je l’ai, je l’ai, je le manque …» …. Je passe l’ironie. L’exemple de Montecchio était de faire l’idée de la confusion du diagnostic, des opinions et des examens.
Je comprends de ses mots que la tentative qui peut être faite est d’enlever non pas la suture entière, sans refaire un autre starr, mais seulement les clips les plus superficiels et les granulomes, au moins comme une première approche.
Evidemment refaire le starr impliquerait nécessairement l’élimination de la cicatrice incriminée, mais pour l’instant je mets de côté cette hypothèse.
Démontage de l’ensemble de la suture circonférentielle, en piquant différents points sont utilisés qui ne piège pas les terminaisons nerveuses? ici le doute réside justement là-dessus, dans l’hypothèse de tout enlever car la neuropathie semble dépendre des agrafes. Mais une suture normale avec ce qui est fait? peut-être est-il remonté et ne donne donc pas les problèmes qui semblent me donner les agrafes? C’est ce qui n’est pas clair pour moi. Même si je n’ai pas de résultats satisfaisants, je ferais au moins un essai.
J’apprécie vraiment les explications que vous me donnez pour clarifier mes idées.
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


0
Chère Madame
Je comprends maintenant Adiamo un peu technique et je trouve qu’il est difficile d’expliquer le geste chirurgical, mais je peux vous assurer que toute la cicatrice avec les clips restants peut être retiré remballage, dans les sutures avec fil résorbable, l’anastomose.
Tout cela par le système transanal et par l’anesthésie spinale.
Voeux
Profil Bellevue
Bellevue un répondu:


+2
ah parfait ce que je voulais dire, ou si les points sont résorbables, il n’y a pas de problème que les agrafes qui selon l’un des nombreux diagnostics me causent une neuropathie.
Malgré cela, ce ne serait qu’un aspect des problèmes dont je suis affligé.
Il m’a parlé de résultats insatisfaisants, mais de quel genre? Je veux dire, au plus ça n’a pas d’importance du tout ou vous risquez de saigner, des fistules ou d’autres accidents?
Pardonnez-moi si j’insiste, mais compte tenu de son expérience et des cas qu’il a déjà traités, je suis très intéressé par le sujet, comme il pourra le constater.
Merci pour votre disponibilité et clarté et meilleurs voeux pour de joyeuses fêtes.
Profil Dr. Giuseppe D'Oriano
Dr. Giuseppe D’Oriano un répondu:


+2
C’est toujours une intervention chirurgicale et le risque de complications est identique à celui de toute résection et anastomose rectale basse.
Voeux

Category: suture |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle