Suivi de la tumeur du sein



Agenda un demandé:
Chers médecins,
Je l’avais déjà écrit dans le passé pour demander votre propre opinion sur la situation clinique de ma mère, faite il y a (quadrantectomie avec ganglion sentinelle négatif, les zones médianes et mamelon sans, ainsi que la peau d’infiltration néoplasique) trois ans, pour la l’ablation d’un carcinome du sein d’un diamètre maximal de 18 mm, ses 2 positifs (score 3+), non hormono-sensibles, indice mib 22%.
Le plan de traitement envisagé huit cycles de chimiothérapie adjuvante après la chirurgie (4 + 4 f et taxotère), la radiothérapie et le traitement par lapatinib pendant environ un an (ma mère a été inscrit dans le Protocole de ALTTO).
Le suivi à ce jour a permis des visites en oncologie et des tests sanguins (y compris des marqueurs) tous les trois mois, écho de l’abdomen et de la poitrine tous les six mois et des mammographies annuelles. Septembre dernier, coïncidant avec la fin de lapatinib, a fait une scintigraphie osseuse, négatif. Il précise que, pendant des années, ma mère souffre d’une propagation de la douleur rhumatismale, aggravée par l’aggravation de l’ostéoporose avec l’âge (60 ans). Pendant quelques semaines, il sentit une vive douleur qui irradie de la partie inférieure du bassin jusqu’à ce que toute la jambe, ce qui affecte également la cheville. Il a ensuite effectué un RX (plaque) de la zone touchée à la demande du médecin généraliste, ce qui confirme les images d’ostéochondrose et exclut les blessures. Elle a également subi un examen orthopédique, et le spécialiste, ayant examiné la plaque, a fait un diagnostic neurologique de lombosciatalgie après une visite. La lutte contre le cancer d’aujourd’hui, cependant, l’oncologue qui suit ma mère, a prescrit pour Février au lieu de l’abdomen écologique semi-annuel habituel + thorax (la dernière a été faite en Août) un corps tac au total. Nous nous sommes inquiétés, et nous avons demandé s’il y avait des raisons particulières, aussi parce qu’il nous semble un examen qui est normalement fait seulement en présence de doutes spécifiques, selon les témoins communs. L’oncologue nous a rassuré en disant qu’il était seulement une alternative aux plaques. Cependant, bien que nous ayons invité au tac tranquillement, et nous avons montré dans le rapport de la visite d’aujourd’hui l’abréviation usuelle « non récurrence, bon état, » Je l’ai laissé une certaine inquiétude, et je vous demande un avis en douceur sur le fait que l’examen prescrit tombe effectivement dans une pratique ordinaire pour le type de situation clinique. En vous remerciant d’avance pour la gentille réponse que vous voulez me donner, et pour l’engagement louable que vous montrez aux utilisateurs, je vous offre mes salutations les plus affectueuses! Elena

3 Réponses

Profil Dr. Salvo Catania
Dr. Salvo Catania un répondu:


+1
L’examen est justifié à titre de précaution par rapport aux symptômes que vous avez transcrits et votre inquiétude n’est donc pas justifiée.

Les examens de suivi sont effectués selon le schéma et les détails «selon les symptômes»

Profil Agenda
Agenda un répondu:


+3
Cher Dr. Catania,
En attendant je vous remercie beaucoup pour la réponse rapide, le service offert par vous dans cet espace est vraiment précieux. Je comprends l’examen valence précaution nécessaire, le seul obstacle est lié au fait qu’ils pourraient persister des doutes de nature à exiger du tac corporel total, même après une série de dalles détaillées sur la zone de la douleur (et négative d’un point de l’oncologie vue) et un diagnostic de sciatiques a également facilité par le fait que le nerf sciatique, l’examen objectif de l’orthopédiste, se présentait « endormi ». L’oncologue a donc pas le problème lié au tac en cours d’exécution en place, ce qui a augmenté nos doutes, même si les examens du matin relisant le suivi nécessaire pour les patients inscrits dans le protocole adjuvant toutpour, j’ai vu que le corps entier est indiqué annuellement. Le désordre que pour une autre question, car ma mère est attendue plus tard ce mois-ci une IRM sur sa douleur à la jambe affectée, orthopédiste prescrit pour compléter la plaque. Si cela était également négatif pour les lésions suspectes, serons-nous au moins un peu silencieux jusqu’au tac de février? Je réalise que c’est probablement intrusif, mais la prise en charge psychologique de la prise de conscience des risques de récidive associés à cette pathologie n’est pas toujours facile.
Je vous salue cordialement
Profil Dr. Salvo Catania
Dr. Salvo Catania un répondu:


+4
Oui … mais ne m’échangez pas pour le Père Eternel (^ __ ^)

>>> Si je relis ce matin les examens de suivi prévus pour les patients inscrits au protocole d’adjuvant ALLTO, j’ai vu que l’ensemble du corps est indiqué annuellement >>>

n’est-ce pas suffisant comme explication?


Category: Cancer du poumon |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle