Récidive de la fistule anale



Swells un demandé:
Je me présente: sujet masculin, 50 ans, bonne santé générale.

En 2008, je souffre d’un abcès anal drainé spontanément. La plaie se referme en 15 jours, je ne ressens plus aucun problème.

3 ans plus tard (2011), un nouvel abcès anal se manifeste; il est traité avec l’incision, les médicaments et les antibiotiques.

Question 1: après 3 ans de non-symptôme, faut-il considérer le phénomène comme une récidive ou une nouvelle pathologie? Est-il possible que la première fistule ait disparu et ait une nouvelle souffrance des glandes de Hermann et Desfosses?

Je suis conseillé d’utiliser une échographie rectale à 360 ° à effectuer lorsque la phase aiguë de l’infection a été surmontée.

Malgré le traitement post-abcès, je ressens de la douleur et des saignements dans les semaines qui suivent, entraînant un nouvel abcès après seulement 3 mois. Cette fois l’abcès s’ouvre spontanément et je ne suis soumis à aucun cycle de médicaments; seulement un traitement antibiotique.

Je me retrouve à avoir une échographie immédiatement après la formation de l’abcès.

2ème question: à la fin de l’échographie, le spécialiste parle de fistule chronique, mais pour un profane comme je suis, il semble étrange d’entendre parler d’une situation chronique à partir de l’observation d’une zone touchée par la phase infectieuse-abcès. Ne serait-il pas nécessaire d’effectuer un nouveau contrôle à distance de l’abcès pour une meilleure évaluation de la trajectoire fistuleuse?

Résultats de l’échographie: interspex postérieur, médial, chronique, intercalaire, actif avec fistule transfectée postérieure gauche, fosse moyenne, active, ouverte dans l’ischion rectal.

Je présente cette échographie à un chirurgien qui me conseille de subir au plus vite l’intervention avec la technique du seton.

questions:

— après 2 mois je n’ai pas de douleur, de perte de sang ou de pus, dois-je opérer?
— Je ressens la sensation d’un corps étranger au niveau périnéal: ce sera une zone de pus ou de tissu fibreux? Serait-il possible ou opportun d’évaluer s’il y a une activité pathologique dans la zone touchée ou ce que je ressens comme n’étant qu’un résidu inactif d’infections antérieures?
— Quelle technique est préférable d’adopter après le résultat échographique mentionné?

Je suis préoccupé par la douleur post-opératoire, la possibilité de rechute et l’incontinence; Je vous demande aussi, pendant combien de temps serais-je forcé de ne pas travailler, ou pire de ne pas pouvoir prendre soin de moi, étant donné que je vis seul? En cas d’intervention avec la technique seton, combien de temps faut-il avant de pouvoir reprendre une vie normale et active?

Pour compléter le tableau clinique, depuis 2 ans je suis venu avec un kyste pilonidal (loin de la région anale) que tous les médecins interrogés me conseillent de ne pas opérer, mais c’est ce qui me dérange le plus. J’aurais aimé résoudre ensemble les deux problèmes: une opération contextuelle serait-elle possible pour les deux maladies ou devrions-nous en prendre une à la fois?

Merci pour votre attention

Réponses


Category: hémorroïdes |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle