Prothèse de hanche



Nitchie un demandé:
J’ai 63 ans, je souffre de coxarthrose à la hanche et je dois subir une intervention chirurgicale pour implanter une prothèse, pour l’instant à gauche de la hanche. Je me suis tourné vers deux éminents orthopédistes, tous deux directeurs d’excellentes cliniques. Le premier m’a proposé la prothèse avec retrait de la tête et du col du fémur, le second a recommandé une arthroplastie par enduction. Je suis fortement motivé pour choisir cette dernière solution pour l’invasivité mineure qu’elle présente. Cependant, certains m’ont fortement déconseillé à cause des problèmes qui peuvent survenir lors du contact métal-métal. Quels sont exactement ces problèmes et, statistiquement, quel est leur impact? Des solutions peuvent-elles être trouvées, par exemple des revêtements particuliers (je pense au graphène ou à d’autres matériaux) qui empêchent l’émission de microparticules métalliques dans le corps?

2 Réponses

Profil Dr. Gianni Nucci
Dr. Gianni Nucci un répondu:


0
Cher utilisateur,
il ne faudrait pas un jour pour expliquer la question de la doublure de la hanche, une fois reçue avec enthousiasme par de nombreux spécialistes, mais abandonnée par la plupart, non seulement pour le couplage métal-métal, mais aussi pour d’autres raisons superspécialistes maintenant.
Je peux, si vous voulez, donner mon avis: je n’utilise pas ce type de prothèse, j’ai au fil du temps tourné vers d’autres modèles, peut-être une tige courte, la tête ne dépasse pas 36 et le front minimalement invasif. (C’est ce que l’on appelle une voie mini-invasive pour préserver les structures anatomiques, et non pour la longueur de la coupe, qui est d’environ 8 cm en tout cas …).
Cordialement.
Profil Nitchie
Nitchie un répondu:


0
Merci beaucoup pour votre réponse.

Category: anxiété |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle