Prostatite chronique



Mcfeely un demandé:
Salut,
Je souffre de prostatite depuis environ 10 ans.
Quand j’ai découvert la maladie, l’urologue a essayé de me traiter avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires, ce qui n’a fait qu’empirer les choses. Avec le passage du temps et la prise de différents antibiotiques et anti-inflammatoires j’ai commencé à avoir de gros problèmes de dysfonction érectile. L’apparition de la maladie a été caractérisée par une prostatite bactérienne: bactéries communes et mycoplasmes. L’apport antibiotique a fait muter les souches bactériennes dans le sperme et l’urine et ne les a pas éliminées. Les mycoplasmes ont disparu du sperme après plusieurs cycles d’antibiotiques. En 2006, voyant que les thérapies classiques ne faisaient qu’aggraver la situation, j’ai arrêté de me soigner. Dans la période de 2003 à 2006, j’ai eu une pharyngite pas encore complètement résolue et j’ai commencé à ressentir une légère irritation de la digestion.
En 2008, suite à quelques troubles digestifs évidents, j’ai découvert que des mycoplasmes s’étaient logés dans l’intestin. Étant donné l’antibiotique résistant à tous les antibiotiques, le gastro-entérologue ne m’a donné que des ferments lactiques.
En Juin 2011, deux semaines après avoir bu les enzymes du lait « florberry » Je refis culture de sperme + Recherche + mycoplasmes et la culture chlamydia urinent obtenir pour la première fois échoué à tout. Je n’ai pas été en mesure de refaire la recherche de mycoplasmes dans les selles parce que je n’ai trouvé aucun laboratoire qui l’a fait.
En octobre (je n’avais pas pris le «florberry» depuis longtemps) la bactérie de klebsiella est sortie du sperme de culture. En Juin 2012, j’ai eu une cystite causée par la bactérie Escherichia coli dans l’urine — guéri avec une semaine d’antibiotique et de la floraison. Il y a quelques jours (suspension de l’ingestion de la fleur une semaine avant le contrôle), le test de stamey a donné des résultats négatifs pour les bactéries et les mycoplasmes communs.
Je n’ai pas eu de relations sexuelles au cours des deux dernières années.
Les symptômes que j’ai sont: toujours rincée scrotum, la rougeur de l’urètre, sensation de brûlure au moment de l’éjaculation ou après une érection dans la zone entre le scrotum et l’anus, brûlant entre le scrotum et l’anus alors qu’il était assis sur une chaise ou douce oreiller, gros problèmes d’érection, dysurie.
Tous les symptômes sont atténués en prenant permixon ou un autre anti-inflammatoire.
Dans certains cas, l’érection s’est aggravée à la suite d’un déjeuner ou d’un dîner très copieux.
L’apparition et la disparition des bactéries de ce qui peut être causé? Existe-t-il des agents inflammatoires autres que les bactéries courantes, la chlamydia, les mycoplasmes, la gonorrhée (contrôlée une seule fois avec un résultat négatif)?
Est-il possible que la prostatite ne soit plus bactérienne? Dans ce cas, comment devrait-il être traité? J’entends souvent parler de SAT Therapy, est-ce efficace? La dysfonction érectile est causée par une forte inflammation?
Merci.

5 Réponses

Profil Dr. Gino Alessandro Scalese
Cher utilisateur,
de ce qui précède, il semble y avoir une prédisposition individuelle à développer une infection des voies urogénitales qui est difficile de trouver un remède sûr. Il existe également des troubles concomitants du système gastro-intestinal qui ne font qu’augmenter la prédisposition au développement d’infections génito-urinaires.

Le fait que les tests de culture ne soient pas toujours positifs peut dépendre essentiellement de deux facteurs:
1) Le germe est présent mais pas dans une charge bactérienne suffisante pour être détecté par des tests de culture

2) Le germe a été éradiqué et les facteurs prédisposants permettent une nouvelle prise d’un germe du même ou d’un stock différent

Profil Mcfeely
Mcfeely un répondu:


+4
Cher Dr. Scalese,
merci pour la réponse.

Dans la question précédente, je ne l’ai pas dit que, à la fin de l’année 2004 après avoir pris la « minocin » ressemblais vous la guérison, il avait disparu presque tous les symptômes. Après avoir pris un lysat bactérien (pour pharyngite, même si pratiquement je n’avais pas de soucis), au bout d’environ une heure, il est réapparu quelques symptômes: le besoin d’uriner souvent. Au bout de quelques mois, ce qui se passait avant l’ingestion de minocinés était un très léger désagrément de l’érection qui est devenu très évident au point de m’empêcher d’avoir des relations sexuelles. L’urologue suite des examens qui me prescrit ont rapporté des bactéries Bactrim forte, l’effet était de résoudre complètement les problèmes d’érection et en prenant pour réapparaître les symptômes complètement à la fin de l’antibiotique (scrotum rincée, besoin d’uriner souvent, de, rougeur de la gorge). En plus du scrotum qui est toujours rouge, les aisselles sont rarement rougies et les mamelons sont très sensibles et rougissent même avec un léger frottement. Je soupçonne qu’il y a un pathogène responsable de l’ensemble, peut-être des mycoplasmes dans l’intestin et peut-être aussi dans la gorge. Cette hypothèse est-elle plausible?
La semaine prochaine, je vais faire une couverture de culture avec la recherche de mycoplasmes, je vais vous dire les résultats.

Cordialement

Profil Dr. Gino Alessandro Scalese
Il ne peut y avoir un agent pathogène provoquant des changements dans la sphère sexuelle. Au contraire, la coïncidence peut être entre les sentiments d’inconfort et de déficit d’érection de carence.
Profil Mcfeely
Mcfeely un répondu:


+3
Cher docteur,
merci pour la réponse.
Il est arrivé plusieurs fois qu’avec un apport antibiotique, il y ait eu une amélioration de l’érection. Les anti-inflammatoires dans mon cas améliorent également l’érection. Le pathogène provoque une inflammation et, par conséquent, le problème de l’érection apparaît.
Ma prostate est enflée, cela peut-il aussi causer?

Cordialement

Profil Dr. Gino Alessandro Scalese
Les processus inflammatoires, de la prostate élargie, ne peut pas être remis en cause comme la dysfonction érectile facteurs individuels reconnaît sans aucun doute des causes multifactorielles avec différents degrés de également régis par l’influence du psychisme.

Category: prostate |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle