Prolactine et testostérone



Mullenax un demandé:
Chers médecins, j’ai deux questions à poser et je vous remercie d’avance pour vos réponses. Je serai synthétique pour la limite de 3000 caractères, je fournirai éventuellement des détails plus tard. J’ai 28 ans et je suis un garçon.

1) Il y a environ deux ans à travers des examens, je note:

15/06/07
Prolactine: 357 mU / L
Testostérone: 8,50 nmoL / L

Je fais des ultrasons de la poitrine et de la résonance magnétique de la tête avec les résultats suivants:

Ultrasonographie: L’examen comparatif bilatéral des régions rétro-aréolaires montre une hypertrophie glandulaire claire (sx> dx) où le diamètre AP atteint environ 7 mm. Aucune évidence de formations nodulaires solides ou kystiques du parenchyme glandulaire étudié. Non-lymphadénopathie pour les câbles axillaires.

RSM: Les microadénomes ne sont pas appréhendés. Les constats dans les limites de la norme.

Je fais de nouveau la collecte de sang avec des résultats:

02/10/07
Prolactine: 427 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 313,0 mU / L

L’avis de l’endocrinologue est cependant un microadénome non détectable par le RSM. Depuis environ un mois, je commence une thérapie avec Dostinex. Après moins d’un mois après la fin du traitement, je me retire à nouveau avec des résultats:

17/03/08
Prolactine: 3 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 3 mU / L
Testostérone: 11.11 nmoL / L

Je surveille ensuite les valeurs à ces dates avec ces résultats:

17/06/08
Prolactine: 206 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 171 mU / L
Testostérone: 10,21 nmoL / L

14/01/09
Prolactine: 331 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 273 mU / L
Testostérone: 9,47 nmoL / L

11/06/09
Prolactine: 327 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 188 mU / L
Testostérone: 9.22 nmoL / L

08/09/09
Prolactine: 202 mU / L
Prolactine après 30 ‘au repos: 162 mU / L
Testostérone: 8,37 nmoL / L

Après ce dernier prélèvement, je consulte l’endocrinologue qui conclut que les valeurs sont revenues à la normale et que la testostérone à ces niveaux est physiologique et ne dérange pas. Cependant, après une amélioration qui a duré presque un an, avant d’avoir les derniers résultats, j’ai déjà montré à nouveau les symptômes qui m’avaient poussé à me rendre visite il y a 2 ans (principalement lié à la sphère sexuelle, comme le déclin du désir).

La première question que je vous pose est la suivante: y a-t-il des conditions préalables à une enquête plus approfondie ou êtes-vous d’accord avec les conclusions ci-dessus?

2) La deuxième question concerne la gynécomastie et son traitement en SSN. J’ai déjà demandé, mais je n’ai pas trouvé 100% de certitudes. J’ai regardé les posts précédents de ce forum et je ne trouve honnêtement pas d’avis unanime: je crois comprendre que cela dépend de la région d’appartenance.

Maintenant, je vous demande si possible une réponse définitive: je vis dans la province de Bergame, et «possible de vivre en Lombardie pour passer la chirurgie pour la gynécomastie dans un accord mutuel avec le NHS?

J’ai écrit ci-dessus les résultats de l’échographie, la gynécomastie est vraie et elle n’est pas grasse.

Désolé pour la longueur et merci encore à l’avance.

1 Réponses

Profil Dr. Giovanni Beretta
Dr. Giovanni Beretta un répondu:


0
Cher lecteur,

Je réponds à sa deuxième question en lui disant de consulter son médecin, qui sait certainement s’il existe des établissements affiliés publics ou privés sur son territoire près de sa résidence qui effectuent ce type d’intervention sous le régime du SSN.

Sur la première question, cependant, le remède au jugement final de son endocrinologue qui me semble acceptable même si nous ne pouvions pas évaluer son problème en direct.

Une salutation cordiale.


Category: prostate |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle