Problèmes au méat urétral



Carlita un demandé:
Bonjour,

Je suis 56 ans et de Juin j’ai un problème qui me tourmente (et m’a amené dans la dépression) que je ne peux pas résoudre: il est une nuisance au niveau du méat urétral, pas vraiment une douleur, mais une sorte de AC continue chatouiller la présence d’un corps étranger directement sur la pointe du pénis. Cette anomalie, peut durer jusqu’à huit heures par jour, générant des crises en moi en raison du stress. J’ai consulté quatre urologues en privé et personne n’a résolu mon problème.

Le premier m’a diagnostiqué une urétrite, me prescrivant «bassado» pendant deux semaines, puis me disant: «sois tranquille … ça va passer». Il n’a pas passé.

La seconde n’a élaboré aucun diagnostic me prescrivant «gentalyn beta» à appliquer sur la zone intéressée et s’exclamant aussi:
«soyez calme que la nuisance passe». Il n’a pas passé.

Le troisième, en dépit de l’absence de diagnostic, prescrit une culture d’urine d’où émerge la présence d’une colonie d’un million d’Escherichia coli. J’ai embauché cinq flacons intramusculaires de «likacin» et la culture d’urine subséquente était négative. Cependant le problème que j’ai reste et ne me permet pas de mener une vie normale.

Le quatrième, ont fait valoir que mon psa reste au niveau actuel (actuellement, même en présence d’une relation dans les limites, mon psa est égal à 5, ayant eu en 2015 une prostatite et souffrent actuellement mais sans symptômes de l’HBP) l ‘ effectuer une biopsie en me disant qu’il est nécessaire «de ne pas perdre de temps.

Jeudi passera de la cinquième urologue, en espérant que je résoudre ce problème: mon système nerveux, il souffre beaucoup d’être dans la dépression: qui chatouille quand il atteint ses sommets est insupportable.

Le point focal s’avère que, lorsqu’il se manifeste, il ne part pas pour distinguer s’il est «de l’ennui» ou du désir «d’uriner». La vérification doit être effectuée sur le terrain. S’il vous plaît, je demande de l’aide, je ne sais pas comment m’en sortir et je suis très fatigué.

Merci, merci beaucoup.

2 Réponses

Profil Dr. Paolo Piana
Dr. Paolo Piana un répondu:


0
En accord avec massiam, les «pèlerinages» d’un spécialiste à l’autre n’amènent jamais rien de bon avec eux. Et « beaucoup mieux pour arrêter dès que vous trouvez quelqu’un avec qui vous serez en mesure d’au moins maintenir une bonne relation de communication, sans prétendre qu’il a la baguette magique, le sujet qu’aucun d’entre nous possède. Ces gênes «aux orteils» sont presque toujours causées par une irritation de la prostate dont les perturbations irradient le long de l’urètre. Au point exact où la nuisance est perçue, rien n’est jamais altéré. Elle nous dit qu’elle avait ce qu’il y avait dans le passé avec une prpstatite, cela pourrait être la manifestation typique d’une récidive.
Profil Carlita
Carlita un répondu:


0
Merci, docteur. J’espère qu’il y a une thérapie pour «je ne dis pas pour résoudre le problème» mais pour soulager les malaises que j’ai qui sont parfois incapacitants. Le « pelllegrinaggio » par divers médecins le jugent trop dans un sens « ridicule », mais le même est motivée par le fait que les réponses pas toujours concluantes reçues et le patient est pas bien.

Category: méat |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle