Planification de l’amygdalectomie et du voyageur habituel



Chicoine un demandé:
Bonjour,

l’otorhin que j’ai récemment visité a recommandé une amygdalectomie. Les raisons de son conseil sont les suivantes:

1) au cours des trois derniers mois, j’ai été discontinu pour au moins trois fois les plaques d’amygdales (sans fièvre) et au moins 1/2 fois par an (toujours sans fièvre)
2) une amygdale est matériellement plus grande que l’autre à l’œil nu
3) selon lui la forme et la couleur de la même chose sont «très malsaines» (je vis en Irlande, je cite ses mots)
4) estime qu’à cet âge (33 ans) les amygdales sont plus une nuisance qu’un avantage et que les défenses antivirus dans la gorge sont toujours présentes indépendamment de la présence ou de l’absence d’amygdales.

Mes amygdales ont toujours été un peu mon point faible (de 2 à 6 ans j’avais une angine avec fièvre élevée au moins 2/3 fois par an).

Je suis assez convaincu de procéder à l’opération, mais pour le travail (et pour le plaisir) je voyage beaucoup. Entre la mi-mars et la mi-mai, je serai pratiquement une semaine à la maison (entre la Corée du Sud et les États-Unis). Je serai loin de la maison aussi en janvier et février le week-end.

J’ai lu que l’amygdalectomie peut être longue et potentiellement compliquée (surtout pour les personnes anxieuses, comme moi).

Au-delà des deux semaines de repos postopératoire, compte tenu des complications qui peuvent survenir, pour quelle période conseillez-vous de ne pas planifier les transferts après une amygdalectomie? La disponibilité du médecin est pour début février.

Cordialement.

Réponses


Category: amygdalectomie |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle