PERSISTANCE DU FORMICULAIRE AUX MAINS



Opalina un demandé:
Pendant quelques années, j’ai ressenti des picotements nocturnes dans les trois premiers doigts des deux mains, et parfois même une légère douleur qui a simplement cessé de changer la position des bras.
Depuis avril 2012, la sensation de picotement auparavant «supportable» et nocturne s’est aggravée et prolongée tout au long de la journée.
Pour cette raison, le 29 mai 2012 a subi une EMG des membres supérieurs — partiels (les aiguilles ont été placées uniquement sur les paumes des mains, avec la permission du médecin qui a effectué, comme il semblait avoir déjà deviné que traitement du canal carpien). On m’a alors diagnostiqué un syndrome du canal carpien, qui a été traité chirurgicalement le 10 janvier 2013.
Après l’opération j’ai rapporté une amélioration de la douleur nocturne, mais une persistance des paresthésies aux trois premiers doigts des mains (pouce, index, milieu).
Environ un mois après la chirurgie, ne pas avoir des améliorations constatées, l’orthopédiste m’a conseillé de faire une IRM du rachis cervical, à l’effet: « » La colonne cervicale a été évaluée après la Spin-Echo et techniques FAST avec détection signal en T1 et T2. Scans ont été réalisés coronal, sagittal (qui explorent également la charnière crânio-spinal et le segment dorsal supérieur) et axial. Ajuster la morphologie de la moelle et les espaces péri-arachnoïdiens péri-médullaires. Le segment rachidien a perdu sa lordose physiologique pour prendre une ligne droite. De C4-C5 à C6-C7 sont sensibles altérations dégénératives discali qui sont associés avec des modifications spondylotique et uncoartrosiche. Événements œdème osseux spongieux sur somatique opposés limitant en C5-C6 et C6-C7. Osteocondrosica souffrance En C5-C6, une légère tendance d’inversion cyphotique de la courbure physiologique; une empreinte arrière en saillie marquée de disque osteofitaria large du sac durai et la surface de la moelle épinière et vient en prise avec les régions partiellement preforaminali plus grand engagement anatomique et foraminal à dx. Dans les manifestations dégénératives C6-C7 discosomatiche arrière improntano le sac durai et la surface avant de la moelle épinière et d’engager partiellement les régions preforaminali. Dans C5-C6 et C6-C7 périmédullaire les espaces sont effacés et le calibre du canal vertébral est légèrement réduite. Aucune autre modification dans le col de l’utérus, des formations anatomiques du crânio-spinal et la charnière de la moelle du cerveau et de la première vertèbre du cordon d’épine dorsale et. « »
Par la suite à ce rapport, j’ai effectué une visite neuro-chirurgicale qui a remis en question un lien possible entre les problèmes qui ont émergé de l’IRM et le picotement des mains. L’objectivité neurologique est caractérisée par une révocabilité normale des ROTs chez une personne qui est clairement anxieuse, comme ils sont.
Par conséquent, un neurologue et un électromyographe m’ont conseillé d’évaluer mon vrai problème.

Je demande votre avis!
Salut.

1 Réponses

Profil Dr. Giorgio Leccese
Dr. Giorgio Leccese un répondu:


0
Chère Madame,

après chirurgie sur la droite, persiste dans l’engourdissement du bout des doigts pendant la journée ou les paresthésies nocturnes persistent-elles?

Dans le premier cas, en fait, il peut juste être un problème en raison d’une blessure neurologique qui prend du temps à se réparer.


Category: mains |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle