papillome



Cecilia un demandé:
Salut, je suis un garçon de 28 ans de Pise. J’ai rencontré une fille de 36 ans qui a été diagnostiquée avec le virus du papillome; elle semble avoir été infectée par un ex qui avait eu des relations sexuelles avec des prostituées. En particulier, il m’a dit qu’il avait le type 16 et 70. Les médecins lui ont dit qu’il se situait à l’arrière, sur le col de l’utérus. Mais cela ne devrait pas être alarmé parce que, bien que les années passent, il semble s’être stabilisé. De plus, souffrant d’urticaire et ayant pris de la cortisone et étant traité pour ce problème, il n’était pas possible d’entreprendre un traitement ciblé contre le papillome. Ma question est la suivante, en tant que partenaire masculin, suis-je obligé d’utiliser des préservatifs ou puis-je faire sans une relation qui est destinée à durer? Quels risques dois-je courir? Est-il vrai qu’on ne dit pas que le mâle est infecté? et étant le type 16-70 à quels problèmes vais-je? le type semble exclure les problèmes de peau. Merci pour votre attention

7 Réponses

Profil Dr. Carlo Maretti
Dr. Carlo Maretti un répondu:


0
Cher utilisateur

tout d’abord, il est nécessaire d’utiliser le préservatif dans les prochaines relations sexuelles et de procéder à une visite de spécialiste pour vérifier s’il y a des papillomes présents. La visite est également essentielle pour une évaluation des zones de plus grand doute diagnostique que seul un contrôle direct peut être diagnostiqué. évalué tout si nécessaire, nous sommes disponibles pour d’autres mises à jour.

Cordialement

Profil Cecilia
Cecilia un répondu:


0
Merci, docteur. Est-il nécessaire que je me rende chez le médecin de famille en disant que je dois rendre visite à l’andrologue, sans lui donner beaucoup d’explications, et alors l’andrologue fera-t-il toutes les vérifications nécessaires ou devrais-je me comporter différemment?
Profil Dr. Carlo Maretti
Dr. Carlo Maretti un répondu:


0
C’est à sa discrétion de suivre le chemin qu’elle aime le plus.

cordialité

Profil Dr. Diego Pozza
Dr. Diego Pozza un répondu:


+3
Dans son cas, il vaut la peine de consulter un andrologue ou un dermatologue expert en maladies sexuellement transmissibles pour une évaluation clinique et glandoscopique qui évalue la présence ou non de lésions liées au VPH.
l’utilisation des préservatifs est très appropriée
salutations
Profil Cecilia
Cecilia un répondu:


0
Merci pour votre attention. J’ai rendu visite à l’andrologue. Si ce n’est pas trop compliqué à expliquer et qu’il y a une procédure «standard» à suivre, pouvez-vous me dire quels essais je vais faire par l’andrologue pour vérifier la positivité au VPH? Vont-ils mettre des tampons sur le gland, ou devrais-je faire des examens plus invasifs et ennuyeux?
Profil Dr. Carlo Maretti
Dr. Carlo Maretti un répondu:


+1
Aucun examen en particulier seulement un contrôle visuel éventuellement associé à un remplissage avec ac. acétique dans les zones suspectes.

Toujours cordialité

Profil Cecilia
Cecilia un répondu:


+4
je vous remercie. Maintenant tout ce qui reste est d’espérer la négativité.

Category: contraceptifs |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle