Obstruction cervico-urétrale



Heckathorn un demandé:
Je suis 53 ans, j’ai souffert pendant des années de temps recidivanti.Da prostatite, 4/5 ans, j’ai du mal « à uriner, en 2005 après débitmétrie, et urographie urétrocystographie qui avait obstruction cervico-urétrale mises en évidence, ont été soumis à uretrocistoscopia.Esito: urètre sans antécédent de sténose, urètre prostatique rincée régulier avec vescicalerilevato cou, les hôtes urétrales insede regolari.vescica avec trabécules initiale sans blessure vegetanti.Ho a alors commencé à me traiter avec Xatral 10mg le soir d’hiver et la suspension de estate.Nel 2008 I toujours elle a pris la drogue et au cours des derniers mois, je commencé à avoir des troubles tels que sensation de lourdeur et la douleur dans la vessie, uriner fréquemment, beaucoup de difficulté à partir d’uriner, sensation de ne pas vider complètement la débitmétrie répétée aujourd’hui vescica.Ho qui dit: obstruction à l’écoulement cervico-urétral, minions dans plus de temps (bien que je prenne xatral).
Que puis-je faire? les troubles sont devenus lourds.
Merci
Que devrais-je faire?

6 Réponses

Profil Dr. Giovanni Beretta
Dr. Giovanni Beretta un répondu:


0
Cher lecteur,
vu aussi son âge, quelles valeurs a son PSA dans le sang? Il a certainement fait une échographie, quel est le résultat, le rapport?
Une salutation cordiale.

Giovanni Beretta

Profil Heckathorn
Heckathorn un répondu:


+5
egr.Dr Beretta,
merci pour votre réponse diligente.
Mon PSA et ‘de 1,4 et une échographie réalisés 01.02 / 08refertava: reins au sein de la forme normale et la taille, la normale bilatérale de l’épaisseur du parenchyme rénal, l’ectasie minimum des cavités de la pieliche calico du rein gauche, sans dilatation de urètre qui se résout en grande partie après une miction spontanée (la découverte avait déjà été vérifiée plusieurs fois auparavant).
pas de lésions focales de la vessie, qui est complètement vide après la miction.
dans les limites habituellement la taille de la prostate.
Récemment, une visite, l’urologue m’a fait aucun écho (je ne l’ai pas rapport écrit) mais je me souviens qu’il m’a dit: seul petit kyste à gauche et après la miction est resté un peu d’urine dans la vessie (CC5 / 10 ??).
il m’a également parlé d’une éventuelle intervention chirurgicale (à reporter le plus possible) pour toucher le col vésical et réduire la sténose.
Quels sont les risques et les conséquences négatives possibles?
Merci
Profil Dr. Giovanni Beretta
Dr. Giovanni Beretta un répondu:


+6
Cher lecteur,
des évaluations que nous attachons, il semble que la perspective chirurgicale n’est pas immédiat, même pour l’urologue qui la suit. À ce stade, je vous suggère de ne prévoyez pas les temps et discuter des stratégies chirurgicales que vous prenez avec des effets secondaires possibles dans l’avenir, lorsque le moment est venu. Il est bon de ne pas anticiper quoi que ce soit et de les discuter que lorsque vous prenez la décision chirurgicale. Et « ce fait, un chapitre du progrès continu urologique chirurgicale, et il est donc inutile de mettre la charrue avant les boeufs.
Une salutation cordiale.

Giovanni Beretta

Profil Heckathorn
Heckathorn un répondu:


+2
Egr.Dr.Beretta,
la peine de lui dire encore que malheureusement mes maux ne se sont pas améliorés, en effet …
La chose qui me dérange le plus est le poids / la douleur continus que j’ai dans la vessie, et la difficulté à uriner (filiforme et plusieurs fois).
J’ai commencé un second traitement antibiotique (4 premiers jours chinoplus il y a une semaine depuis hier Tavanic 500 per5gg) J’ai aussi pris pendant 22 jours brufen400 mais en plus pour le reflux ne se démarquent de l’œsophage.

Est-ce que ça va m’aider à améliorer les troubles ou je dois décider de me laisser opérer?
Quand je consulte un autre urologue qui, après avoir visité et vu la débitmétrie dit ma prostate et « prêt pour un TURP et et » aspects inutiles, tôt ou tard, je vais devoir «subir une intervention chirurgicale et il est préférable de le faire tout de suite pour éviter de nombreux médicaments (selon lui, si entre bonnes mains, l’intervention ne donne pas de problèmes au-delà de l’éjaculation rétrograde.
Qu’en penses-tu ??
Merci
PS: Je prends Xatral le soir (mais en dépit de cette « lutte pour uriner), que diriez-vous si je remplacer par Omnic (s’il n’a pas plus » effets secondaires majeurs)?

Profil Dr. Giovanni Beretta
Dr. Giovanni Beretta un répondu:


0
Cher lecteur,
avant de prendre toute décision chirurgicale le conseil de consulter le travail de notre collègue Pacinotti, publié sur notre site Web, à l’adresse suivante:
http://www./02it/notizia.asp?idpost=52297.
Enfin, sur les thérapies pharmacologiques spécifiques, que vous avez signalées, vous devez réexaminer votre urologue en direct.
Une salutation cordiale.

Giovanni Beretta

Profil Dr. Alessandro Picinotti
Dr. Alessandro Picinotti un répondu:


0
Si l’obstruction cervico-urétrale cause réellement 53 ans de trabécula- tion de la vessie, il est conseillé de travailler, et non d’attendre que la poussée vésicale soit déjà réduite. Avec l’avènement de la technologie laser, ces interventions nécessitent seulement trois jours d’hospitalisation, 24-36 heures de cathéter et en particulier une amélioration du tableau clinique et une réduction de l’utilisation des médicaments, avec un faible risque de eiaculzione rétrograde. En fait, dans notre expérience de plus de 120 cas de col de la vessie, il n’a jamais eu lieu, mais le coroner a pour objectif clairement que celle qui se trouve dans la bibliographie qui croit un risque évaluables entre 5 et 10%. Cordialement

Category: obstruction |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle