Manque de désir et de culpabilité



Eifler un demandé:
Chers médecins,
Je t’écris pour ce qui est devenu pour moi une obsession qui me tourmente tous les jours.

J’ai assisté à une fille pendant quelques mois et plusieurs fois nous nous sommes rencontrés chez elle. Baisers passionnés, caresses et … assez. Une seule fois a fait une relation pénétrante mais elle ne s’est pas terminée avec l’orgasme parce que j’ai perdu mon érection.

Je l’aimais vraiment et je savais qu’elle me voulait et elle me l’a dit, mais il n’y avait jamais un vrai désir. Seule l’anxiété. Nous étions merveilleusement bien dans ces moments et elle m’a pressé de me laisser partir, mais je ne pouvais pas.

En général, je viens vivre la sexualité après m’avoir fait confiance jusqu’à la fin de ce que j’ai avant. Il ne me suffit pas de me mettre nu, mais je dois me sentir bien accueilli et après 3 ou 4 matches tout va mieux et va bien.
Cette fois, ça ne s’est pas passé. Chaque fois que j’ai essayé de démontrer physiquement ce qu’elle ne m’a pas montré émotionnellement. Elle a dit qu’elle se sentait libre (je savais avec certitude qu’elle a vu ou au moins elle a senti deux autres personnes) et j’étais coincé. Je savais qu’elle me voulait, mais mon esprit n’a jamais apprécié le moment, elle a pensé à autre chose et de la même manière elle s’est concentrée sur faire une bonne impression et la gratifiant qu’elle aurait autrement échappé définitivement avec d’autres.
En fin de compte, c’est vraiment arrivé. Elle a arrêté de me voir et maintenant, probablement, elle voit un de ces gars avec qui elle m’a dit depuis le début «oui, mais il n’y a que de la chimie», me détruisant pratiquement.
J’avoue que depuis le début je ne lui faisais pas confiance, les deux premières rencontres n’étaient pas étincelantes, mais j’étais à peu près sûr que lentement je récupérerais. Au lieu de cela elle a commencé à enlever des certitudes et je la poursuis en essayant de lui donner les physiques, qui à la place, ne sont pas arrivés ponctuellement.
L’andrologue, déjà consulté, exclut les causes organiques. Mais maintenant je sens que je n’ai plus de désir.

Je me sens terriblement coupable et je réfléchis à l’incident. Elle me manque, j’étais encore très impliqué, je la verrais encore. Ça me manque de ne pas l’entendre et de ne pas le voir. Je voudrais être capable de le rassembler, de vivre les choses normalement seulement moi et elle et leur montrer serait agréable de faire l’amour pour le réel, sans anxiété, confrontations et compétitions, mais seulement entre deux personnes émotionnellement proches.

Je suis malade, la pensée d’elle qui a disparu pour mes échecs me détruit. Elle me manque et en plus j’ai l’obsession de ne pas pouvoir satisfaire une femme (aussi gentille) qui veut être avec moi.

Réponses


Category: culpabilité |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle