Les symptômes de l’arthrite cervicale?



Banksie un demandé:
(TEXTE INSCRIT SUR L’UTILISATEUR DE MA MAMAN POUR DES DIFFICULTES TECHNIQUES AVEC MON EMAIL)
Bonjour.
Je voudrais profiter de votre disponibilité extraordinaire pour une question.
J’ai déjà parlé avec mon médecin, mais peut-être un mot prononcé par des gens comme vous qui ont l’expérience d’un cas plus élevé est certainement utile et nécessaire pour moi.
J’ai essayé de poser la question à vos neurologues mais sans succès, la file d’attente est trop longue.
Dans l’alternative (dans mon incompétence profonde) je cherche l’aide d’un Neuro Chirugo ou d’un Radioneurologist.
En naviguant sur votre site, j’ai découvert l’existence de paresthésies. De l’arthrite cervicale bien sûr j’en avais déjà entendu parler.
Malheureusement j’ai compris ce qu’ils sont aussi ce que sont les anévrismes …. Sans parler de toutes les néoplasmes qui peuvent affecter la tête et le crâne.
J’ai donc besoin d’un moment de clarté qui pourra peut-être aussi aider ceux qui ont l’esprit dérangé. Évidemment lié à mes symptômes.
Et je suis venu au problème.
Au début, je vais vous donner l’image générale suivante:
J’ai 47 ans et travaille devant un ordinateur depuis 17 ans.
J’ai eu deux traumatismes à 8 et 14 ans avec un côté gauche de mon visage. Tout cela sans perte de connaissance et sans conséquences graves apparentes. La deuxième, la plus grave, a touché la région de l’œil gauche avec un hématome absorbé en quelques jours.
Pendant environ cinq mois (depuis janvier 2008), je me suis soudainement réveillé avec une perturbation dans le pavillon de l’oreille. Le sentiment était comme deux doigts tenant le pavillon. Légèrement.
Depuis cette torpeur apparaît chaque jour mais a bougé, il est toujours sur le côté gauche du visage, sur une ligne de 7/8 cm allant de l’extérieur du pavillon de l’oreille gauche (derrière l’oreille) jusqu’à la joue gauche juste en dessous le temple de gauche. Le tropor se déplace sur cette ligne.
Ce sentiment ne limite jamais la douleur.
C’est comme si j’avais une sorte de lunettes unisexes à gauche (la ligne de barre pour ainsi dire) sans les avoir physiquement.
De plus, je ressens de très légers tremblements (très petits spasmes) entre l’oreille gauche et la tempe gauche. Deux / trois cm de l’oreille dans la direction de l’œil, sur la ligne imaginaire qui part de l’attache supérieure de l’oreille et atteint l’œil gauche.
Je n’ai pas de troubles visuels si un déclin que l’opticien a défini comme physiologique en lisant de près.
Il y a deux mois, j’ai dû porter des lunettes, que je n’utilise que pour lire.
De loin j’ai 10/10.
Quand je suis au lit le trouble disparaît pour revenir dès que je me lève (après environ une demi-heure).
Pendant la journée surtout dans les environnements extérieurs, il disparaît souvent puis revient le soir quand je reviens.
L’ennui devient plus aigu quand je suis assis devant l’ordinateur et quand je me concentre sur le travail. Comme je le répète, ce n’est jamais une douleur. Ce n’est même pas un picotement, je dirais que c’est une torpeur qui devient parfois un sentiment d’attraction.
Certains points de cet ennui apparaissent également (mais moins) dans la zone derrière l’oreille (où il était apparu initialement) et dans la nuque. Toujours le côté gauche.
Donc ce sentiment bouge, même quelques centimètres.
Pendant plusieurs années (10/12 ans) quand je me suis assis devant l’ordinateur j’ai des étourdissements très courts, très intenses qui durent un moment. Ces vertiges sont principalement saisonniers dans le sens où ils ont tendance à apparaître en automne et au printemps.
Dans la bouche, j’ai un pont supérieur circulaire qui commence à craquer.
Une des prémolaires sinistres supérieures est légèrement douloureuse lors de la mastication.
Malheureusement, je n’ai jamais eu une bonne posture devant l’ordinateur même si j’essaie de l’améliorer continuellement.
Peut-être le plus important de tous, malheureusement, je suis un fumeur depuis trop d’années.
La tension artérielle est normale et l’intérieur de l’oreille est propre et l’œil gauche n’a pas d’anomalie.
Évidemment, je suis aussi inquiet parce que j’ai du mal à rester devant l’ordinateur avec cet ennui.
Il semble que novalgina a des effets positifs. J’ai essayé deux / trois fois, cependant je connais ses contre-indications et je n’en abuserais pas.
Que pensez-vous de ces symptômes?
Avez-vous eu l’expérience de cas similaires?
Quel type d’analyse dois-je faire?
Dans le cas d’analyses invasives?
Merci d’avance.
Sandro

6 Réponses

Profil Dr. Giovanni Migliaccio
Dr. Giovanni Migliaccio un répondu:


+2
Egr. Monsieur,
Vous avez fait une description complète de vos symptômes, mais rien ne peut remplacer le contact direct entre le médecin et le patient.
Je recommanderais alors une visite-entretien avec un neurologue qui comprendra mieux la nature possible de vos symptômes qui sembleraient plutôt insignifiants et peu suggestifs d’une pathologie cranio-encéphalique.

Cordialement

Profil Banksie
Banksie un répondu:


+1
Docteur, merci.
Je suis aussi un professionnel (pas un médecin) et je réalise l’extrême difficulté de donner des consultations sans le confort d’examens spécifiques.
Mais ce que vous m’avez aimablement écrit correspond à mes attentes.
C’est un jugement grossier sur la symptomatologie.
En accord avec mon médecin traitant, si les symptômes, bien que non douloureux, persisteront une fois le climat établi, je devrai nécessairement en rechercher les causes.
D’un autre côté, même si j’ai essayé d’être exhaustif, je n’ai pas été entièrement.
J’aurais peut-être dû ajouter que même ma soeur (six ans plus jeune) a des symptômes similaires aux miens. Mêmes sensations autour de l’oreille avec plus de «tir» sur la tête. Elle a fait une analyse approfondie et après l’avoir effrayée avec une possible sclérose en plaques, elle a finalement diagnostiqué une paresthésie. Ils ont blâmé la cause d’un accident qui a pris près de vingt ans avant … Je ne sais pas.
Ce que je veux dire, c’est qu’il y a peut-être une prédisposition familiale.
En tout cas merci et je vous invite à continuer dans ce service que vous nous fournissez profane.
Cependant, il a une grande valeur éducative pour nous.
Merci encore.
Alexandre
Profil Dr. Giovanni Migliaccio
Dr. Giovanni Migliaccio un répondu:


0
Il me semble étrange d’une familiarité pour un symptôme aussi vague. Cependant, je ne peux que confirmer ce qui a été dit précédemment.
En vous remerciant pour l’appréciation, je vous salue cordialement
Profil Banksie
Banksie un répondu:


+2
Docteur, merci.
Je suis aussi un professionnel (pas un médecin) et je réalise l’extrême difficulté de donner des consultations sans le confort d’examens spécifiques.
Mais ce que vous m’avez aimablement écrit correspond à mes attentes.
C’est un jugement grossier sur la symptomatologie.
En accord avec mon médecin traitant, si les symptômes, bien que non douloureux, persisteront une fois le climat établi, je devrai nécessairement en rechercher les causes.
D’un autre côté, même si j’ai essayé d’être exhaustif, je n’ai pas été entièrement.
J’aurais peut-être dû ajouter que même ma soeur (six ans plus jeune) a des symptômes similaires aux miens. Mêmes sensations autour de l’oreille avec plus de «tir» sur la tête. Elle a fait une analyse approfondie et après l’avoir effrayée avec une possible sclérose en plaques, elle a finalement diagnostiqué une paresthésie. Ils ont blâmé la cause d’un accident qui a pris près de vingt ans avant … Je ne sais pas.
Ce que je veux dire, c’est qu’il y a peut-être une prédisposition familiale.
En tout cas merci et je vous invite à continuer dans ce service que vous nous fournissez profane.
Cependant, il a une grande valeur éducative pour nous.
Merci encore.
Alexandre
Profil Dr. Daniele Tonlorenzi
Dr. Daniele Tonlorenzi un répondu:


+5
Le premier spécialiste doit nécessairement être un neurologue pour exclure la possibilité lointaine d’une pathologie de votre compétence. J’ajouterais que la zone décrite par vous est innervée par le trijumeau et la mauvaise situation dentaire pourrait être liée à ses troubles, y compris le vertige éphémère.
Salut
Daniele Tonlorenzi

Category: Médicament naturel pour l'arthrose |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle