Les symptômes d’engourdissement et de paresthésie



Musketeer un demandé:
Bonjour j’ai effectué une résonance magnétique cervicale et lombosacrée recommandée après les membres inférieurs, j’ai rapporté ce qui suit;
Examen réalisé en conditions basales au moyen d’un équipement MR fonctionnant à faible intensité du champ magnétique (0.3T) avec des séquences dépendantes T1 et T2 selon les plans sagittal et écho T2 de gradient selon les plans axiaux.
Non disponible aucune enquête précédente pour comparaison.
Rectilinisation de la lordose physiologique cervicale et lombaire et conservation de l’alignement métamérique postérieur.
Le développement discolatéral du côté droit du disque est bombé par le disque minimal qui importe légèrement la bouche du foramen articulaire homolatéral à des niveaux entre c3 et c6.
Renflement doux et concentrique des disques intersomatiques entre 13 et 15 avec un engagement modeste de la sortie foraminale bilatérale.
Amplitude du canal vertébral dans la norme.
Aucune altération de l’intensité du signal des segments squelettiques en question ne peut être observée, détectable avec la méthode utilisée pour se référer aux zones d’œdème de l’os spongieux pathologique.
Au lieu de cela, c’est l’EMG réalisé avant:
L’examen neurographique documente les valeurs normales d’excitabilité et de conduction sensorielle et motrice le long de tous les troncs nerveux examinés dans les membres inférieurs.
F réponses du nerf tibial dans les limites de la norme bilatéralement.
Il n’y a pas d’élément de dénervation (fasciculations ou fibrillations) en cours à l’examen électromyographique, mais seulement les signes d’une souffrance neurogène stabilisée dans les zones musculaires examinées.
En relation avec les données électromyographiques, toute analyse diagnostique peut être utile au moyen d’un examen neuro-radiologique (rachis dorsal bas)

Dr, les résultats de ces rapports peuvent justifier mes problèmes; Je léger engourdissement, parfois engourdissement des membres, d’abord principalement sur la gauche et maintenant à droite, avec le sentiment subjectif de faiblesse, une sensation de lourdeur dirait, tout cela a duré un peu plus d’un an, je l’ai déjà des visites neurologiques qui sont avéré être dans la norme.
Le suicide neurogène est-il important avec la résonance magnétique?
Les bulgings d’une taille aussi petite peuvent-ils créer ces problèmes? d’après ce que j’ai pu comprendre sur le net, les protubérances ne sont pas des hernies.
Si cela peut aider, j’attache le résultat de l’électromyographie et de la résonance.

Merci
Cordialement

5 Réponses

Profil Dr. Marco Baldassa
Dr. Marco Baldassa un répondu:


+1
Cher Monsieur,
Selon exclusivement à l’IRM et EMG signalent des troubles sensoriels qu’elle accusé ne peut être causée par des disques buldging signalés en IRM, mais certaines observations sont dans l’ordre si un neurologue a déjà exclu une visite et des examens instrumentaux maladie neurologique:

1. Il est essentiel de voir la clinique pour comprendre si c’est un problème sur les racines nerveuses lombosacrées ou sur la moelle, dans ce dernier cas il est indispensable d’approfondir avec RMN dorsale.

2. Il est essentiel d’évaluer les images IRM pour comprendre si, en plus du bulbul discus au niveau cervical, il y a aussi une réduction de la taille du canal vertébral (sténose) fonctionnellement significative avec altération associée du signal médullaire.

J’espère que j’étais clair et complet.

Profil Dr. Marco Baldassa
Dr. Marco Baldassa un répondu:


0
Cher Monsieur,
Selon exclusivement à l’IRM et EMG signalent des troubles sensoriels qu’elle accusé ne peut être causée par des disques buldging signalés en IRM, mais certaines observations sont dans l’ordre si un neurologue a déjà exclu une visite et des examens instrumentaux maladie neurologique:

1. Il est essentiel de voir la clinique pour comprendre si c’est un problème sur les racines nerveuses lombosacrées ou sur la moelle, dans ce dernier cas il est indispensable d’approfondir avec RMN dorsale.

2. Il est essentiel d’évaluer les images IRM pour comprendre si, en plus du bulbul discus au niveau cervical, il y a aussi une réduction de la taille du canal vertébral (sténose) fonctionnellement significative avec altération associée du signal médullaire.

J’espère que j’étais clair et complet.

Profil Dr. Marco Baldassa
Dr. Marco Baldassa un répondu:


0
Cher Monsieur,
Selon exclusivement à l’IRM et EMG signalent des troubles sensoriels qu’elle accusé ne peut être causée par des disques buldging signalés en IRM, mais certaines observations sont dans l’ordre si un neurologue a déjà exclu une visite et des examens instrumentaux maladie neurologique:

1. Il est essentiel de voir la clinique pour comprendre si c’est un problème sur les racines nerveuses lombosacrées ou sur la moelle, dans ce dernier cas il est indispensable d’approfondir avec RMN dorsale.

2. Il est essentiel d’évaluer les images IRM pour comprendre si, en plus du bulbul discus au niveau cervical, il y a aussi une réduction de la taille du canal vertébral (sténose) fonctionnellement significative avec altération associée du signal médullaire.

J’espère que j’étais clair et complet.

Profil Musketeer
Musketeer un répondu:


+3
Bonsoir, merci pour votre réponse, je laisse le lien ci-dessous où vous pouvez voir les images de la rmn et emg, bien sûr j’ai procédé à rendre les rapports anonymes.
J’ai fait beaucoup de visites neurologiques, la dernière il n’y a pas plus de deux mois, et même c’était négatif comme les autres, le neurologue m’a dit de faire un EMG, comme je l’ai fait, et maintenant en février je devrais faire le potentiel J’ai évoqué des moteurs et des psychiques que j’ai bookés il y a plusieurs mois, j’ai aussi fait une insuffisance cérébrale et une EMg négative dans les membres supérieurs aussi ce négatif.
Ma plus grande peur reste la possibilité d’avoir une maladie comme le sla, car malheureusement j’ai aussi des fasciculations, même si les neurologues où je n’étais pas donné beaucoup d’importance à la chose, et les emg n’ont pas été enregistrés.
Je voudrais vous poser une dernière question à propos du Dr. Mais si ces signes de détresse neurogène stabilisée qui résultent du EMG ne sont pas liés à des buldges, alors de quoi peuvent-ils être créés?
J’espère que les images peuvent aider
Cordialement
Paul

Profil Dr. Marco Baldassa
Dr. Marco Baldassa un répondu:


+3
Cher Paul,
L’avance que par l’intermédiaire du Web il est impossible de donner un jugement correct sur une IRM, mais autant que permis d’évaluer il ne semble pas y avoir de grandes compressions sur la corde cervicale.
D’un point de vue neurochirurgical, comme je l’ai écrit lors de la dernière consultation, je crois qu’après une évaluation clinique adéquate, la dernière chose à étudier avec la RMN pourrait être la moelle épinière dorsale.
Disponible pour toute clarification.

Category: Trouble bipolaire |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle