Les pertes du liquide de la poitrine



Farmyard un demandé:
Chers médecins, ce soir, j’ai eu un épisode douteux qui m’a poussé à demander conseil. Soudainement, pendant que j’étais assis devant l’ordinateur, je me suis senti de bas en haut, un froid glacial sur ma poitrine gauche, comme si un liquide coulait. J’ai immédiatement voulu vérifier et sur le t-shirt il y avait une goutte incolore de liquide. J’ai légèrement écrasé les seins et un liquide laiteux est apparu entre les mamelons blancs et jaunes. Pas de grandes quantités, juste quelques gouttes et juste en appuyant sur la poitrine, mais ça m’inquiète. Tout d’abord, je suis une fille de 29 ans en Octobre l’année dernière, j’ai allaité bébé au sein pendant 15 jours, il a fallu plus tard une infection post-partum qui me diminue considérablement le lait et j’ai décidé de ne pas allaiter la petite quantité de lait que je pourrais donner au repas de l’enfant. Tant pendant la lactation et immédiatement après j’ai vu l’apparition de certains nodules dans le sein, révélé après une échographie mammaire à être des glandes et des canaux mammaires élargie. J’ai de petits seins, même pas une seconde, et cela m’a permis de réaliser immédiatement, en mai, un grand projet de dur juste au-dessous du mamelon du sein droit en question, la gauche, je me suis immédiatement si elle avait vérifié avec une échographie. Le médecin prétendait être un fibrolipome, mon généraliste m’a conseillé de ne pas l’opérer si ce n’est pas vraiment gênant (c’est au niveau du soutien-gorge). Je ne sais pas si cela peut être pertinent, mais j’ai eu une très forte fièvre (38,5) et des symptômes pseudo-grippaux quelques jours, jusqu’à hier, aujourd’hui je n’ai pas dépassé 37,2. Je n’ai pas contacté le médecin en pensant que c’était une simple modification due au changement soudain de température. Pendant ces jours je n’ai jamais utilisé de soutien-gorge. J’ai terminé le cycle menstruel il y a 2 jours. J’ai essayé de faire un auto-examen mais je ne comprends pas s’il y a des nodules, ça ne me semble pas. Le sein droit ne perd aucun liquide même lorsqu’il est pressé. J’ai confiance en une réponse. Mille mercis d’avance

6 Réponses

Profil Prof. Simone Ferrero
Prof. Simone Ferrero un répondu:


+3
Je pense que nous ne devrions pas nous inquiéter. Les sécrétions laiteuses ou séro-lactées sont souvent liées à des problèmes hormonaux. Cependant, il peut être utile de mesurer la prolactine sur le sang et de vérifier avec la dose de progestérone si elle présente une ovulation normale. Je ne pense pas qu’il soit essentiel de répéter l’échographie mammaire (qui si j’ai bien compris qu’elle a fonctionné récemment). Cependant, je vous conseille d’en discuter avec votre médecin.
Profil Dr. Salvo Catania
Dr. Salvo Catania un répondu:


0
Je suis également convaincu que nous ne devrions pas nous inquiéter
mais il y a quelques détails que je n’ai pas bien compris.

Réponds-moi après avoir lu

1)<>>
Je dois donc supposer qu’il avait une sécrétion séreuse monoporique ou une source d’eau abondante.

Le fait qu’écraser ensuite le mamelon sur les traces de sécrétion de lactigginose est secondaire, compte tenu de la récente grossesse.

Pouvez-vous confirmer ce que j’ai exposé?

2) Y a-t-il des facteurs de risque dans son histoire (*) (par exemple familiarité)?

(*) La même grossesse, qui devrait être considérée comme un facteur de protection définitif, au cours des trois premières années doit être considérée comme un facteur de risque pour les implications hormonales intuitives. Et donc dans cette période, ils vont
critères de surveillance amplifiés.

3)<< Il seno destro non perde alcun liquido nemmeno premendo.>>

Confirmez-vous qu’il s’agit donc d’une sécrétion unilatérale et compte tenu de l’abondance de la sécrétion aqueuse probablement monoporale?

Evidemment, il n’y a rien à faire avec la prolactine car dans ce cas la sécrétion serait bilatérale surtout si elle était provoquée.

Conclusion:
1) J’observerais le phénomène en gardant un disque ou de la gaze sous le soutien-gorge.
En cas de sécrétion monopotérique séreuse monolatérale persistante (négliger la sécrétion lactée) je ferais une visite
2) Je répéterais l’échographie de toute façon

SANS SOUCIER

Cordialement

Profil Farmyard
Farmyard un répondu:


+5
Chers médecins, tout d’abord merci pour ces réponses. Je voudrais confirmer au Dr Salvo Catania ce qui suit: Je confirme le premier point, la perte est survenue seulement du sein gauche et d’abord spontanément, juste comme une goutte de liquide. Deuxièmement, ayant vu cette goutte (incolore sur le tissu noir de la chemise) j’ai appuyé sur le sein pour être sûr qu’il s’agissait d’une fuite de liquide de la poitrine et j’ai d’abord vu une sécrétion transparente puis laiteuse. Ce n’était pas une sécrétion abondante de toute façon, même si elle était ressentie.
2) Ma grand-mère avait deux carcinomes sur les deux seins, âgés de 50 et 70 ans, tous deux opérés. Une tante maternelle a récemment été opérée pour la même raison et une tante paternelle est actuellement en cours de chimio.
3) Je confirme que le sein droit n’a pas perdu de liquide même sous pression.
Je signale également qu’après cet épisode, quelques heures plus tard, j’ai essayé d’écraser, pour vérifier s’il y a eu d’autres pertes, mais je n’ai plus de fuite.

Merci encore et saluer cordialement

Profil Dr. Salvo Catania
Dr. Salvo Catania un répondu:


0
Bien que je crois qu’il s’agit d’un épisode occasionnel, je reconfirme l’invitation à une enquête de précaution
en considération de (résumer):

-familiarité élevée (y compris un cas de carcinome bilatéral)

-monolatéralité et monoriticité de la sécrétion
(Ne tient pas compte des autres sécrétions causées)
-caractéristiques de la sécrétion
-une grossesse récente comme facteur de risque supplémentaire

OCCUPARIES SANS PROTÉGER.

Et nous mettre à jour si vous le souhaitez (même si, comme probable, tout devrait se transformer en rien)

Cordialement

Profil Farmyard
Farmyard un répondu:


+2
Chers médecins, je suis obligé d’écrire encore pour le même problème. L’épisode pimo s’est passé fin septembre, quand je t’ai écrit. Les premiers jours d’octobre, mon médecin généraliste m’a dit de parler du problème, qui s’est manifesté deux fois dans dix jours. Mon médecin m’a tellement rassuré de ne pas m’envoyer même pour faire des investigations, elle m’a juste dit de garder le phénomène sous contrôle et de lui faire savoir si elle se montrait à nouveau. L’incident est arrivé deux fois de plus, toujours annoncé par une sensation de turgescence du sein, comme lorsque j’avais du lait pendant l’allaitement. Immédiatement après avoir vérifié, le mamelon était humide, le linge aussi et en appuyant sur la poitrine est sorti plus de liquide, d’abord transparent puis lait blanc, toujours en très petites quantités. Il y a quelques jours, j’ai contacté mon médecin et, me rassurant, elle m’a conseillé de continuer à surveiller la situation sur la base du cycle menstruel. La dernière menstruation était le 10 octobre. Ce soir, un autre épisode du genre s’est produit, cependant, plus abondant, plus durable et des deux mamelons. Première turgeur du sein, puis mamelons mouillés et taches sur le linge et pression abondante venant du côté gauche et lumière venant de la droite. Devrais-je commencer à m’inquiéter? Ma moyenne ne considère pas une échographie mammaire nécessaire car il dit qu’il n’a pas été nécessaire d’avoir fait le précédent en avril, en plus du long temps d’attente que j’allais passer. Que devrais-je faire?
Profil Dr. Salvo Catania
Dr. Salvo Catania un répondu:


+6
Il n’est pas possible via Internet de cadrer correctement son boîtier.

J’ai les raisons qui nécessitent une étude plus approfondie
ci-dessus.

Si la sécrétion a des caractéristiques bilatérales similaires, suivez les conseils de votre fournisseur de soins de santé et ne vous inquiétez pas.

Si UN et SEULEMENT d’un SEUL CÔTÉ UNIQUE a des caractéristiques différentes (séreuses, abondantes, spontanées)
puis insister avec son infirmière au prix de l’impression de ce que j’ai reproduit.


Category: sein |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle