Les détails de la symptomatologie, m’ont dit que j’ai le ménisque un peu «usé»



Frivol un demandé:
Bonjour j’ai 32 ans, depuis environ un mois j’ai une douleur dans le genou droit situé au-dessus de la rotule à l’intérieur, quand je plie le genou, même dans le simple mouvement de la marche. Mais je ne ressens aucune douleur au toucher et surtout le genou n’a jamais paru enflé. C’est une douleur piquante qui dans les premiers jours était plus aiguë, comme une sensation de brûlure. La douleur s’est manifestée quelques jours après 15 minutes de marche dans la salle de gym, après un week-end au cours duquel j’ai visité Paris en marchant pratiquement toute la journée avec un climat froid. Je déclare que j’assiste normalement à un gymnase pendant presque un an, trois jours par semaine je suis des cours en GAG, pilates, gymnastique de corps libre. Au cours des années précédentes et pendant l’adolescence, je n’ai jamais pratiqué de sport. Cette douleur a duré environ 5 jours, après quoi, grâce aux patchs anti-inflammatoires, j’ai passé et j’ai commencé à aller au gym. Suite à un exercice de pilates, je dois dire plutôt fatigant pour le genou / quadriceps, la douleur a réapparu. Donc, je me suis arrêté d’aller à la salle de gym, je me reposais et je suis allé devant le médecin généraliste qui pour localiser la douleur a essayé de diverses manières pour pousser le genou / quadriceps (assis avec le genou plié à 90 °, je soulevai le tibia vers haut tandis que ma jambe gardé sous mon genou. À ce stade, la douleur qui avait été atténuée entre-temps réapparaissait plus intensément qu’auparavant.
L’orthopédiste chez qui je suis allé plus tard a prescrit une IRM avec ces résultats (tous les os restants, les croisés, le ménisque latéral sont corrects):
— Dépôt d’articulation minimal associé à une légère distension du sac gastrocnémien-semimembraneux
— Le ménisque médial est légèrement irrégulier au niveau du corps — corne postérieure pour la dégénérescence initiale, avec une amputation minuscule douteuse de la marge libre au niveau du corps.
— Apparence amincie du cartilage patellaire notamment au niveau de la facette médiale de la chondromalacie.

Le chirurgien orthopédique après avoir lu les résultats de l’IRM et ayant entendu avec désinvolture les détails des symptômes, il m’a dit que je le ménisque un peu « usé » (qui doit donc être surveillée en permanence) et la douleur sont également des symptômes de l’arthrose attribuable au climat et je dois me considérer chanceux qu’ils ont commencé à 32 et pas avant. Comment prendre soin suggéré que j’aller de pair avec des anti-inflammatoires par voie orale ou soit onguents appliqués localement et m’a donné quelques exercices simples pour le genou (que je ne peux toujours pas bouger très bien, à part la légère douleur de temps en temps). Dans le cas où la douleur est devenue forte, il m’a informé des infiltrations d’acide hyaluronique.
Je voudrais avoir son avis sur le fait que je ne peux pas expliquer comment 32 ans peuvent avoir des problèmes avec l’arthrite et le ménisque (sans faire aucune sorte de sport et sans avoir subi un traumatisme) et devrait limiter les mouvements de peur que la douleur devenue sporadique et légère, réapparaît à tout moment de manière plus persistante. Que recommandez-vous?

6 Réponses

Profil Dr. Michele Milano
Dr. Michele Milan un répondu:


+1
Chère Madame,
Je crois que l’origine de ses douleurs, du moins de ce qu’il décrit, plus que du ménisque, est due à la chondromalacie de la rotule.
Le fait qu’il y ait déjà un processus d’arthrose à l’âge de 32 ans est normal si vous avez une prédisposition (high kneecap) et si vous avez surchargé l’articulation (activité sportive intense).
Bien que pour les limites prévues par une consultation en ligne je ne puisse pas prescrire de médicaments, je vous conseillerais néanmoins d’éviter toute activité physique qui sollicite particulièrement la rotule (nage de style nage, vélo d’appartement et similaire).

Cordialement

Profil Frivol
Frivol un répondu:


+6
Merci beaucoup pour votre aimable réponse. En attendant, en attendant sa réponse, je procédé à un examen médical à un autre chirurgien orthopédique qui, au-delà de la lecture des résultats de l’IRM, m’a examiné attentivement et il a confirmé ce que vous dites et c’est que le ménisque est pas un problème , son diagnostic est la chondropathie patellofémorale. Il a suggéré d’aller de l’avant avec des anti-inflammatoires, mais en même temps de renforcer les quadriceps et l’oblique vaste médial, affaibli par ce mois et demi de repos forcé, mais sans grever sur l’articulation (par exemple des extensions de la jambe, dans la dernière 30 °). Il a également prescrit 10 iontophorèse, tandis que l’autre médecin m’avait parlé de l’infiltration d’acide hyaluronique, à votre avis, qu’est-ce qui est mieux? De plus, si cela ne s’est pas résolu dans le délai de 5 mois, on m’a donné la possibilité d’arthroscopie. À votre avis, cela pourrait-il être nécessaire?

Merci d’avance pour votre grande disponibilité.

Profil Dr. Michele Milano
Dr. Michele Milan un répondu:


+2
Je suis certainement d’accord avec le deuxième avis fourni.
Profil Frivol
Frivol un répondu:


+2
Cher docteur, je suis désolé pour l’insistance mais je suis vraiment effrayé par la découverte de la chondromalacie, j’ai peur de me retrouver à l’âge d’un demi-semiparalisé de l’arthrose. Aucun des deux orthopédistes mentionné à prendre des médicaments / suppléments (comme Condral pour être clair) comme une thérapie conservatrice. Que pensez-vous, pouvez-vous me dire ce que je peux prendre (même juste l’ingrédient actif) et pour combien de temps?
Profil Dr. Michele Milano
Dr. Michele Milan un répondu:


+4
Tout d’abord, vous ne devriez pas avoir peur. Vous ne trouverez pas semi-paralysé par l’arthrose … croyez-moi.
Les médicaments d’intégration n’ont aucun support scientifique. Laissez-moi vous expliquer: il n’y a pas d’étude sérieuse dans la littérature qui démontre son efficacité. Il est également vrai, d’une manière tout à fait empirique, que dans certains sujets, quelque chose le fait. Il m’est arrivé de les prescrire et d’avoir une amélioration de la symptomatologie.
D’autre part, l’acide hyaluronique a un effet palliatif, réduisant la friction entre les articulations, mais il n’est pas curatif.
En réalité, à l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament capable de guérir l’arthrose.
À mon avis, le soin apporté par le deuxième collègue est plus que bon … il a juste besoin d’un peu de patience.
Meilleurs vœux
Profil Frivol
Frivol un répondu:


0
Merci beaucoup, surtout pour son réconfort. Bon travail

Category: Médicament naturel pour l'arthrose |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle