Je doute que mon fils soit gay



Suter un demandé:
Bonjour, J’ai 37 ans et je suis la mère d’un fils de 15 ans, pendant environ trois mois, j’ai remarqué que mon fils se désintéresse à l’école et participe avec sa soeur et un autre ami un garçon de deux ans plus jeune que le fils lui.Mio il a toujours été un enfant très sensible et revient souvent aux difficultés. Flirter avec les avait filles dans le secondaire, mais dans ces trois mois, je compris qu’il aime beaucoup ce garçon plus petit, appelé le frère, le meilleur, cupidon, veut toujours sortir avec lui, et quand il ne peut pas se mettre en colère et il dit qu’il est en train de faire male.Queste ai-je sapute secrètement regarder son sms ordinateur etc .. car il est souvent attaché à l’ordinateur et les Messagia de téléphone (de deux l’après-midi jusqu’à dix heures du soir !!) je faisais face calmement demandé pourquoi elle était si attachée à lui et qu’il ne devrait pas avoir certaines attitudes si ambiguë, il m’a dit qu’il était pas gay, mais honnêtement, je ne l’ai pas dit creduto.Nei ses messages texte qui est très peur de le perdre son amitié il veut protéger. Il m’a dit que dans un bar il y avait un homme gay noir qui l’a envoyé des baisers (il y avait aussi mon autre fille confirmant) et il est alors il est sorti avec cet ami de messaggiato et lui a dit qu’il devait y être alors il le protégerait (plus demande pourquoi il est un grand homme de !!!) je suis très confus, affligé, je ne sais pas quoi faire, tous les jours vérifier secrètement ses messages texte, la nuit i fatigue à dormir pour l’ongle fixe !!! Je ne sais pas comment l’aider comment le comprendre (nous avons toujours parlé librement, il a demandé le sexe, et nous sommes une famille assez libre, nous avons toujours dit à nos enfants que le dialogue est important et bon ou mauvais, vous devez parler que les choses sont résolues ensemble, il m’a dit qu’il n’y a rien qu’il n’a pas de problème, mais ses secrets que je ne le dis pas) .pas savoir si ce sont ma paranoïa ou une forte perception comme je l’avais toujours ce sentiment. Aussi mon frère est peut-être une trentaine d’années, il est gay ?? eriditario Tant de fois je vois mon frère comme un enfant dans mon fils! Merci pour l’aide que vous pouvez me donner

6 Réponses

Profil Dr. Armando De Vincentiis
Dr. Armando De Vincentiis un répondu:


+2
Chère Madame
il semblerait qu’elle amplifie le problème. A cet âge, le soi-disant ami du cœur est une expérience commune qui dépasse les limites des différences sexuelles et dans laquelle on se comporte comme de petits amants. Mais c’est une expérience physiologique. son appréhension pourrait créer le vrai tabou et peut-être, à la longue, créer des préjugés chez le garçon.
Il s’inquiète du fait qu’il peut avoir les mêmes tendances que son oncle, qui sait peut-être que c’est une situation qui n’a pas été bien vécue dans la famille, étant donné la «paranoïa» actuelle (comme vous l’avez définie).
De plus, il ne peut pas prétendre connaître les «secrets» du toxicomane qu’ils veulent rester, même dans une famille avec un dialogue ouvert.
Et enfin, même s’il y avait de réelles tendances homosexuelles, ni elle ni personne ne pourront jamais les castrer. Il est donc beaucoup plus fonctionnel de rassurer et de ne pas vivre comme un cauchemar quelque chose que personne ne peut contrôler.
Salut
Profil Dr. Carlo Conti
Dr. Carlo Conti un répondu:


+3
Chère Madame,
Je suis parfaitement d’accord avec le Dr De Vincentiis et j’ajoute que cette idée de son fixe, obsessionnellement projetée sur son fils, pourrait l’amener à se poser de nombreux doutes sur son identité sexuelle et peut-être à l’avenir vouloir expérimenter pour comprendre. Donc, je recommande, n’insistez pas pour «obsesser» son fils, je comprends son inquiétude (et s’il ressent le besoin, demander du soutien à un psychologue), mais cela aggrave les choses et est susceptible de voir une montagne où c C’est juste un caillou!
Son fils est dans une phase délicate et s’il sent le besoin de soutien, essayez de lui offrir le soutien d’un spécialiste, mais s’il le voit serein, ne vous inquiétez pas.

Dites-nous comment ça se passe
Salutations distinguées
Dr. Carlo Conti

Profil Suter
Suter un répondu:


+5
Merci Dr De Vicentiis et dott.Carlo Conti pour votre réponse immédiate à mon « obsession ». Mon mari dit que peut-être j’exagère les choses et faire un problème !!! En fait, peut-être tout dépend de mon expérience dans la famille (les parents qui ont appris par un appel téléphonique anonyme et après un coup ils ont accepté mon frère alors com « il est, mais nous savons sœurs tout par lui parce qu’il nous a dit ouvertement, mais avec nos parents font semblant de ne pas savoir quoi que ce soit !!!) j’ai enlevé un fardeau pour le cœur, écoute volontiers vos conseils et de le mettre en pratique , Je vais le laisser vivre !!! Merci encore pour une bonne journée!
Profil Dr. Roberta Cacioppo
Dr. Roberta Cacioppo un répondu:


+4
Cher utilisateur,
la période où le fils adolescent commence à « regarder autour », ce qui renforce les relations d’amitié et d’explorer les relations possibles, est jamais facile pour un parent. Ceux-ci, en effet, si d’un côté peut revivre avec tendresse l’intensité de ces années passées par lui-même, l’autre peut rendre difficile de respecter l’autonomie croissante de l’adolescent a des besoins, imaginer avoir à vous protéger de nombreuses autres questions de combien n’est pas nécessaire.

Je suis d’accord avec mes collègues pour faire remarquer qu’une certaine promiscuité est physiologique durant cette phase de l’adolescence, dans laquelle on apprend à se connaître aussi à travers l’autre. Cela ne signifie pas nécessairement que les choix homosexuels ultérieurs seront faits même dans les relations affectives profondes.

Le grand effort pour un parent comme elle est en ce moment d’arrêter un moment et essayer de rester un spectateur de ce qui se passe à son fils. D’autant plus que, comme il l’écrit aussi dans son deuxième poste, de toute évidence la question de l’homosexualité au sein de sa famille reste difficile à traiter, et le risque est également transmis à son fils plus d’anxiété à une époque où déjà fisioligicamente la confusion est tellement!

Cordialement,

Profil Suter
Suter un répondu:


+2
Cher Docteur Cacioppo, merci beaucoup pour votre réponse. Je me suis promis à moi-même et à ses collègues de «le laisser vivre» mais c’est vraiment très dur !!! Hier, j’étais mieux parce que je résistais et je n’ai pas lu les messages, mais aujourd’hui, la tentation était forte et ce fut un coup de poignard au cœur !!! Le dernier message de texte que je l’ai découvert, il demande à l’autre si elle est amoureuse de lui qu’il l’aime (précise alors comme un ami bien) que la dernière fois que je suis sorti (avec sa soeur et un ami était stra heureux parce que ce gamin l’avait serré dans ses bras et il n’a jamais eu un ami si tendre) dit alors que la prochaine version sera l’embrasser comme l’autre ne prennent pas la peine de test. Il écrit aussi qu’il est jaloux s’il « met » à quelqu’un, ils ne devraient pas le faire parce qu’il romprait son cœur !!! Quand il rentre de l’école et commence à envoyer des SMS ou sur Internet pour ciattare avec lui, le soir envoyer bonne nuit et le matin bonjour !!! Le chou est dur, difficile d’accepter ces choses! Je ne sais pas si la conduite loin du pays peut servir quelque chose (ou s’aggraver). La confusion l’aura mais l’angoisse, les tachycardies de pleurs viennent à moi !!!! Peut-être que je dois aller à un psychologue !!! Mais comme c’est difficile d’être parent !!! Merci d’avoir écouté mon sursaut aujourd’hui, je suis un peu déprimé !!! Cordialement, le message d’accueil
Profil Dr. Armando De Vincentiis
Dr. Armando De Vincentiis un répondu:


+3
Chère Madame, il est vraiment conseillé que vous comparez en direct avec un psychologue. Cela leur permettra de mieux comprendre certaines dynamiques et de trouver des solutions plus appropriées pour gérer la situation.
Salut

Category: fils |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle