Je déclare que je ne prends aucun médicament



Floretta un demandé:
Salut, j’ai 60 ans. Jusqu’à il ya 10 ans, j’ai travaillé dans l’entreprise familiale, après la mort de mon mari, nous avons tout vendu et maintenant je suis une femme au foyer à temps plein. Je passe le plus clair de mon temps au lit devant la télévision pendant environ 8 mois. Je me lève pour essayer de faire un peu de travail à la maison, mais ensuite je me sens fatigué et je dois retourner au lit, où je me sens calme et j’attends de me sentir mieux. Donc, de temps en temps, je me lève et j’essaie de faire quelque chose, mais après un moment, au plus une demi-heure, je me sens faible, sans force. Puntualizzerei que quand je peux sortir, marcher beaucoup à pied parce que je ne veux pas aller dans la voiture et dans ce cas, je ne fatiguent pas tant que ça (en dehors de la douleur de l’arthrose dans les hanches) vêtements au troisième étage par les escaliers, Je suis fatigué, mais je pense dans une mesure normale, mais je ne ressens pas le besoin d’aller au lit, je n’ai pas de douleur ou de fatigue musculaire. Le premier après-midi pour moi est critique, je ne peux rien faire. A partir de 17 ans je commence à récupérer, je me sens un peu mieux, je peux faire un peu de travail à la maison, je prépare le dîner et puis je vais au lit, où je m’endors à 22h30. Je dors très bien toute la nuit et je me réveille vers 6 heures. Je déclare que je ne prends aucun médicament, j’arrête de fumer pendant 6 mois après 15 ans que j’ai fumé. J’ai un problème encore l’arthrose qui me apporte la douleur et la difficulté à marcher, car à un moment donné, je me sens une grande douleur, je ne l’ai pas fait une enquête pour enquêter sur cette arthrose bien parce que mon médecin dit qu’il n’y a rien à faire, mais en dehors de cela, je n’ai pas de maladie particulière, je n’ai pas eu de fièvre depuis des années, si cela peut être utile. Les analyses de sang que j’ai faites en février disent:
Numération globulaire normale totale, les examens effectués l’an dernier indiqués altérés seulement GRANDES PLAQUES PLANTES P-LCR 44,9% des valeurs normales: (13-43)
GLYCÉMIE 90 valeurs normales: (60-110)
PRESSION 108-63 bras droit; 100-56 bras gauche
Je voudrais savoir où je devrais commencer à essayer de comprendre d’où vient ma maladie.
Merci et meilleures salutations.

2 Réponses

Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


0
Votre consultation nécessite de nombreuses questions avant de pouvoir hasarder une réponse. Tout d’abord: a-t-il toujours eu la pression comme maintenant ou a-t-il été abaissé récemment? Dans le premier cas, il est essentiellement non pertinent, alors que dans le second cas l’hypotension pourrait faire partie de sa fatigue.
Les autres questions qui me viennent à l’esprit sont plus spécifiques à mon domaine d’expertise: au cours des 8 derniers mois, il semblait que les choses qui l’intéressaient dans le passé et qu’elle aimait faire auparavant ne l’intéressaient pas / aimaient plus? Toujours dans le même laps de temps, pensiez-vous que vous vous fichais de votre personne, par exemple en vous souciant moins de votre hygiène personnelle, de votre image, de vos vêtements? Vous sentez-vous irritable? Vous sentez-vous agité? Est-ce que tu te sens triste? Quelle est la première chose que vous pensez le matin quand vous vous réveillez? Est-ce qu’il vous semble que votre appétit a subi des variations, c’est-à-dire augmenté ou diminué? Vous arrive-t-il de vous sentir désespéré et de penser que personne ne peut vous aider? Vous arrive-t-il de vous sentir coupable, même pour quelque chose pour lequel il n’est ni raisonnable ni utile de se sentir coupable? Vous sentez-vous anxieux?
D’autres questions, de nature plus sociale: avez-vous des enfants? si oui, sont-ils proches de vous? Avez-vous des amis? Si oui, y participez-vous régulièrement? as-tu des frères et / ou des soeurs? vivent-ils à côté d’elle?
D’après votre lettre, avez-vous cessé de fumer environ deux mois après le début de cette fatigue? Comment venir? Avez-vous peur pour quelque chose? Est-ce que quelque chose a changé dans sa vie?
Maintenant, je ne voudrais pas que cela ressemble à un troisième degré, le fait est que toutes mes questions visent à explorer des domaines de la vie ou des symptômes psychiques spécifiques: ce désir de rester au lit semble un peu dérangeant, surtout parce qu’il contraste fortement avec quelle était sa vie précédente. On pourrait supposer que les symptômes dépressifs participent également à cette fatigue. Pour exclure cela, une visite psychiatrique pourrait peut-être être utile. Peut-être que vous pourriez parler à votre médecin généraliste en premier.
Reste disponible. En attendant, meilleures salutations.
Profil Floretta
Floretta un répondu:


+5
Docteur, merci pour votre réponse. En attendant, je réponds: quant à la pression, en fait de temps en temps je descendais à ces niveaux que j’ai indiqués, peut-être à cause de la chaleur, et donc peut-être pire de ma situation. Cependant, même lorsque la pression est normale, ma fatigue persiste. Donc, au cours des 8 derniers mois, je n’ai pas remarqué une baisse dans les choses qui m’intéressent, qui sont alors de petites choses, comme la lecture. Je prends toujours soin de ma personne de la même manière, de l’hygiène, de l’image, pas que je m’en sois autant souciée. Le matin vient de me réveiller je pense à ce que je dois faire dans la journée, faire du shopping, aller à la poste, dépend. Peut-être que l’appétit a diminué un peu, mais rien de significatif, je pense. Continuant à répondre à ses questions, je pense parfois à être sans espoir et que personne ne peut m’aider, mais surtout j’espère toujours que les choses vont s’améliorer. Je ne me sens pas coupable, je ne me sens même pas anxieux. Mais je me sens souvent irritable et même triste. J’ai 3 enfants que je dirais, je ne suis pas proche, je suis sur! Ils sont tous grands de 24, 35 et 37 ans, mais malheureusement tous les trois, plus ou moins, traversent une période difficile, une partie de la santé, une partie du travail. Cependant, dans la famille, je dirais que dans l’ensemble, il y a une bonne relation. J’ai des amis avec qui je me vois parfois, pas souvent. J’ai une soeur qui vit loin de Rome et avec qui je me sens tous les jours. En ce qui concerne le fait que j’ai arrêté de fumer 2 mois après le début de mon problème de fatigue, il ne s’est rien passé, c’était un cas d’arrêter de fumer, je ne l’ai même pas décidé moi-même. Autrement dit, j’étais à Rome pour le diplôme de ma fille, et entre les engagements et les tournées, j’ai réalisé que je ne ressentais plus le besoin de fumer. Donc je n’ai pas fumé depuis. Tout cela pour répondre à vos questions.
Je lui dis aussi que j’étais un psychiatre il y a quelques mois, qui m’a dit que mon problème était lié au stress accumulé, certainement à cause des problèmes de mes enfants. Il m’a prescrit un antidépresseur, que j’ai arrêté de prendre après environ 10 jours parce qu’il m’a donné des arythmies. Mais les arythmies font-elles partie des effets secondaires ?? J’ai eu peur et je ne l’ai plus pris. Alors je n’ai rien fait de plus. Mais avant de prescrire un antidépresseur, les causes physiques ne devraient pas être exclues? Que sais-je, la thyroïde, ou d’autres choses?
Merci et Cordialement.

Category: cholestérol |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle