Hémorroïdes et fièvre



Herds un demandé:
Salut,
Je suis une femme de 30 ans avec un doloco-côlon et une constipation chronique conséquente.
J’ai un niveau hémorroïdaire de second degré qui me dérange beaucoup.
Depuis 10 ans, il arrive de plus en plus fréquemment si la défécation était difficile et il saignait, exactement (et au début nn j’avais remarqué cette corrélation, mais il est maintenant étonnant la précision) au bout de 4 heures après moi pauses fièvre jusqu’à 40 ° C
Dans les premières années, il est arrivé seulement environ deux fois par an avec une fièvre à 40 ° qui s’est résolue en 24 heures, sans prendre aucun médicament. Maintenant pour éviter le problème j’aide avec une épingle pour stimuler les muscles anaux, mais je sais que si je fais cette opération, au fil des années ces épisodes sont plus fréquents et la fièvre reste cependant à 38 ° max 39 °.
Peut-être que mon corps ne réagit plus?
Merci pour votre attention

13 Réponses

Profil Dr. Stefano Spina
Dr. Stefano Spina un répondu:


+1
Pour les hémorroïdes la solution peut être relativement plus « simple: la ligature élastique (mais aussi d’autres méthodes, consultations externes et non) et » généralement approprié pour le traitement d’un second degré et dans l’intervalle pourrait libérer de ce trouble. Plus complexe et « au lieu du problème de dolichocôlon: ici, nous sommes confrontés à une conformation anatomique qui obblica les matières fécales à un chemin tortueux et donc plus » lente. Pour le vérifier, si elle est prescrite par le chirurgien qui prendra « soin de son cas, et » nécessaire pour mener à bien une étude des temps de transit à la défécation et bien sûr, pour atteindre aussi loin que possible, une colonoscopie; dans certains cas et toujours si le Collègue le juge utile, un defeco-RMN peut être fait. La solution finale, dans les cas les plus graves, pourrait même être la résection chirurgicale du tractus colique affecté.
Cordialement
Profil Dr. Andrea Favara
Dr. Andrea Favara un répondu:


0
D’après ce que j’ai écrit, j’ajoute que je ne vois pas comment la fièvre peut dépendre du problème qui décrit, je pense qu’il est approprié sur l’indication de son médecin ou spécialiste d’approfondir cet aspect pour identifier les causes concomitantes possibles. Voeux!
Profil Herds
Herds un répondu:


0
Merci pour les réponses utiles. Au cours des années j’ai changé plusieurs médecins (gastroentérologue, chirurgien entérologue, proctologue), parce que je n’ai jamais trouvé une personne qui pourrait aller au fond du problème. (en fait je voudrais savoir correctement quelle catégorie de médecins je dois adresser pour ce problème, merci).
Certains sous-estimés en disant qu’il avait besoin que d’un régime alimentaire riche en fibres, d’autres me ont donné des produits, mais à laquelle mon intestin semble « habituer » après quelques mois, de retour comme avant. D’autres m’ont donné des produits trop forts créant également des problèmes de diarrhée.
J’ai déjà fait un examen aux rayons X avec un lavement opaque et une endoscopie. Avec l’endoscopie, ils n’ont trouvé aucune particularité et ont exclu les rhagades, ce qui était ma peur.
Puisque personne n’a jamais donné une réponse à cette fièvre qui me semble, j’aimerais savoir si quelqu’un peut déduire quelque chose de mes informations. Je suis sûr que c’est lié, en fait au moment de la défécation, si je ressens une douleur particulière, je sais déjà qu’après 4 heures, j’aurai de la fièvre … et cela arrivera ponctuellement.
Et c’est une fièvre anormale, parce que je n’ai pas d’autres symptômes et dans 24 heures il disparaît. J’ai entendu parler de l’endotoxémie, cela peut-il être?
Profil Dr. Stefano Spina
Dr. Stefano Spina un répondu:


0
Je ne peux pas dire si une endotoxémie peut survenir, mais je n’exclus pas que la stase fécale, causée à son tour par l’anatomie particulière du côlon, puisse amener l’organisme à une sorte de réaction qui pourrait avoir parmi ses symptômes aussi une élévation de température corps. Je pense que son problème, comme je l’ai dit hier, peut (et devrait!) Être étudié dans un bon centre de chirurgie dans sa ville.
Cordialement
Profil Herds
Herds un répondu:


+5
Salut,
revenir au sujet car je n’ai pas encore trouvé de réponse.
Pendant ce temps, j’ai aussi fait un examen IRM à la recherche d’abcès ou autre chose.
Ils m’ont trouvé une ragade, traités pendant des mois avec une pommade et cela cependant 🙁 après 6 mois du traitement a resoumis comme avant.
Une question:
J’ai vu un programme de télévision médicale dans lequel un enfant avait des problèmes dans l’anus, ils ont trouvé un ragas et ont été traités sous anesthésie totale avec dilatation de l’anus pendant 2 min.
Il peut être possible de guérir unaragade de cette façon?
Sans drogue?
Profil Dr. Andrea Favara
Dr. Andrea Favara un répondu:


+2
Oui, c’est une technique connue.
Profil Herds
Herds un répondu:


0
merci pour la réponse.
et ne pouvait pas me dire pourquoi on m’a donné une pommade pendant 3 mois au lieu de la résoudre si simplement et rapidement?
Profil Dr. Stefano Spina
Dr. Stefano Spina un répondu:


0
Il n’y a pas de correspondance directe et univoque entre la pathologie et le traitement, c’est-à-dire qu’une certaine maladie doit toujours être traitée avec la même thérapie. En effet, le médecin ne guérit pas la maladie, mais s’occupe de la personne … Évidemment, donc, la solution à son problème peut être différente de la solution hypothétique pour un autre patient, même en présence d’un diagnostic identique. Bref, il n’est pas possible de comparer son cas personnel avec celui d’un enfant vu à tivu ‘, car beaucoup, trop nombreux, sont les différences entre les deux situations; et il est donc compréhensible que le choix thérapeutique du Docteur puisse s’avérer différent …
Cordialement
Profil Dr. Andrea Favara
Dr. Andrea Favara un répondu:


+2
Spécifiquement, en plus de la signature exprimée par le Dr Spina, les ragas peuvent être traités selon différentes modalités thérapeutiques, chacune présentant des avantages et des inconvénients.
Profil Herds
Herds un répondu:


0
Je voudrais ajouter un commentaire sur ce sujet qui pourrait peut-être être utile aux gens qui m’aiment errer sans réponses parmi les médecins.
Je peux confirmer que la fièvre est directement liée aux fissures. En fait, puisque la ragade a guéri, je ne présente plus ce symptôme.
Je dois aussi suggérer, pas en tant que médecin (cmq je suis vétérinaire!), Mais d’après mon expérience, pour guérir la fissure, il n’y a pas assez de pommade ou de régime (cmq indispensable) en plus d’un clisma abondant à chaque évacuation, même si le stimulus est fort, pendant 2 mois ou plus selon la gravité.
Pour 2 fois j’ai suivi les soins du docteur et la ragada est réapparue après quelques mois. Logiquement, je recommande de consulter d’abord le médecin, car il faut être sûr d’avoir une ragade!
Profil Dr. Stefano Spina
Dr. Stefano Spina un répondu:


+1
Il a raison. Et cela ne se donne la force de ce que nous avions déjà écrit: « Il n’y a pas de lien clair et direct entre la maladie et le traitement, qui est, il est dit qu’une certaine maladie doit nécessairement toujours être traitée avec la même thérapie. »
Sauts amicaux
Profil Dr. Andrea Favara
Dr. Andrea Favara un répondu:


+6
Bien sûr, je partage pleinement l’opinion exprimée par le Dr Spina, cependant, permettez-moi d’observer qu’il n’y a aucune preuve dans la littérature (et elle en tant que médecin de vétérinaire connaît certainement la valeur de celui-ci) qui établit un lien de causalité entre la simple présence de fissures et de la fièvre .E « au lieu vrai et commun dans la pratique clinique que la fissure, étant une solution continue de la muqueuse anale, peuvent être associés à des phénomènes tels microabcès ou muqueux de fistules qu’au lieu et sont généralement connus pour être associés à la fissure.
En ce qui concerne le traitement, je suis d « accord avec vous que la fonction intestinale régulière réduit les symptômes et favorise la guérison, mais la thérapie de fissure qui est connue pour dépendre d’une pathogénie inconnue du hypertonie du sphincter interne doit nécessairement agir sur ce facteur et des systèmes connu et efficace sont essentiellement trois: l’expansion chimique pour une utilisation topique (les soi-disant « pommades » ou la toxine botulinique), l’expansion mécanique (dilatateur anal, la dilatation par « ballon » et, enfin, la section chirurgicale de la même (sphinctérotomie).
Le reste, pardonnez-moi, mais dans l’état actuel des connaissances, c’est anecdotique ou fantaisie.
Il me fait plaisir est enfin guéri, la mémoire, cependant, que l’élément clé dans l’évaluation de la guérison n’est pas la réalisation du résultat, mais le maintien du même, étant les rechutes malheureusement courantes. alors j’attendre un certain temps avant décrétant l’ ‘efficacité de ce qui a permis le temps d’obtenir la guérison.
Voeux!
Profil Herds
Herds un répondu:


+3
Merci pour votre réponse et pour votre réflexion.
Dans la littérature, il est vrai qu’il n’y a pas de lien entre les fissures et la fièvre. Cependant, la littérature progresse et après quelques années, une publication est périmée.
(Il y a 2 ans on ne savait pas qu’un microclimat chez le chat dans de rares cas peut donner des convulsions!)
Je n’aurais pas osé faire ce commentaire, sauf que dans 15 ans j’ai connu au moins 10 médecins du secteur, qui n’ont pas trouvé la cause.
Et j’ai aussi effectué tous les examens (rectoscopie, Cclonscopie, TAC, Rx avec contraste) juste pour partir à la recherche de supposés «microasques ou fistulose immergée», sans trouver de rétroaction positive.
Les médecins eux-mêmes n’ont pas expliqué mes symptômes.

Il y a quelque temps, j’ai écrit dans ce forum juste pour savoir si j’étais le seul «anormal» et heureusement j’ai découvert que je n’étais pas.

Je suis d’accord à 100% avec elle que la phase la plus difficile est la maintenance, en fait je ne me considère pas absolument guéri. J’ai seulement résolu la ragade. Il y a beaucoup de problèmes.


Category: hémorroïdes |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle