Ganglions lymphatiques et le vih



Brozina un demandé:
Bonjour médecins, je n’ai pas vécu depuis quelques jours.
Aveugle le 10 novembre J’avais une relation protégée de temps en temps avec une semi-prostituée, il ne l’a fait que le week-end. Le rapport a été protégé pour toujours, mais la dernière position, non seulement entrer, je sens que le préservatif se déchire au deuxième coup, puis encore cinq secondes, je vais à gauche dans, et de sortir tout de suite .. Je vais effacer mon accord, elle se lave, et à partir de là ça commence ou mes problèmes. Je déclare qu’il y avait aussi une petite évacuation.
Pendant deux semaines, tout va bien, mais après 18 jours, la toux dont je m’occupe pendant deux jours avec un sirop bronchique semble s’améliorer. après 21 jours, j’ai eu un gros ganglion lymphatique dans l’aisselle gauche enflé, enflé un peu du pénis et peut-être un de la gorge mais peut-être. J’ai un peu les mains près des ongles épluchés et froids. Les symptômes que j’ai toujours à l’exception des ganglions lymphatiques. À supposer que tous ces symptômes soient également arrivés avec l’arrivée massive du froid et que je roule toujours en mouvement alors je ne sais pas. J’ai fait un test de dépistage du VIH à une semaine naturellement négative avec le cd4 à 0,07 donc rien mais maintenant je suis sérieusement en train de chier. Possible que le virus se soit contracté en moins de 5 secondes? Je vous remercie beaucoup

5 Réponses

Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


+1
Cher utilisateur,
Je vous demande de reformuler la question en utilisant un langage adapté au décor du site qui n’est pas un bar où vous parlez de vos expériences avec vos amis.
«Deuxième coup» et «shitting under» les utilisent dans d’autres contextes.
Et soyez respectueux des professionnels de ce site.

Profil Brozina
Brozina un répondu:


0
Bonjour médecins, je n’ai pas vécu depuis quelques jours.
Aveugle le 10 novembre J’avais une relation protégée de temps en temps avec une semi-prostituée, il ne l’a fait que le week-end. La relation a toujours été protégé, mais à la dernière position, non seulement entrer, je pense que le sirompe du préservatif alors même 5/2 sera laissé dans et sortir tout de suite .. Je vais effacer mon accord, elle se lave, et les commence ou mon problèmes. Je déclare qu’il y avait aussi une petite évacuation.
Pendant deux semaines, tout va bien, mais après 18 jours, la toux dont je m’occupe pendant deux jours avec un sirop bronchique semble s’améliorer. après 21 jours, j’ai eu un gros ganglion lymphatique dans l’aisselle gauche enflé, enflé un peu du pénis et peut-être un de la gorge mais peut-être. J’ai un peu les mains près des ongles épluchés et froids. Les symptômes que j’ai toujours à l’exception des ganglions lymphatiques. À supposer que tous ces symptômes soient également arrivés avec l’arrivée massive du froid et que je roule toujours en mouvement alors je ne sais pas. J’ai fait un test de dépistage du VIH à une semaine naturellement négative avec le cd4 à 0,07 donc rien mais maintenant je suis sérieusement inquiet. Possible que le virus se soit contracté en moins de 5 secondes? Je vous remercie beaucoup
Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


+2
Salut,
d’après les antécédents médicaux rapportés, le risque de VIH est très faible mais existe. Au lieu de cela, il est égal à celui d’une relation non protégée pour tous les autres MST.
Un test de VIH après une semaine n’a aucune signification diagnostique par rapport à l’événement survenu.
La lymphadénopathie généralisée que vous décrivez doit être évaluée par un médecin qui procède à la palpation dans les «sièges communs de repere».
Si existant, une échographie des ganglions lymphatiques et un immunodosage enzymatique pour EBV, CMV, Toxoplasma doivent être effectués.
Les tests de dépistage du VIH et de la syphilis doivent être effectués conformément aux lignes directrices:
-Génération du VIH IV à 30 et 90 jours après un contact à risque.
-Syphilis (VDRL — TPHA) 60 jours après contact avec le risque.
En cas de brûlure miction ou la sécrétion purulente abondante (communément appelée drain) va imposer la recherche du gonocoque et Pathogènes génito — urinaire.
Il peut gérer tout cela avec son conservateur ou bien mieux dans un centre MST de sa ville.
Salut,
Dr. Caldarola.

Profil Brozina
Brozina un répondu:


0
Merci docteur pour la réponse rapide. Ils ont répété l’examen dans environ 5 jours. Ma question, quand vous me parlez de Sicilie, pensez-vous que cela pourrait être associé? Dans les événements que j’écris à votre avis, quels risques courez-vous et dans quelles maladies? Merci
Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


+2
Si vous n’avez pas d’ulcères sur la tige ou ailleurs, la syphilis comme une cause de lymphadénopathie est peu probable. Je lui ai déjà dit que la mononucléose, le cytomégalovirus et la toxoplasmose devraient être exclus.
Il reste à faire le test de dépistage pour les Lue 45-60 jours (TPHA — VDRL).
Le MST que les risques sont les risques par ordre décroissant: la syphilis, urétrite de Chamydia, mycoplasmes, gonocoque, Candida albicans, Ureaplasma urealyticum, verrues génitales, molluscum contagiosum, ulcère vénérien, le VHB (sinon vaccinée) et le VIH.
Il est évident que tout doit être comparé à des symptômes cliniques: Si après un mois ne brûlant pas le risque clinique de miction tend à diminuer pour les agents pathogènes urinaires génito.
Si elle doit apparaître tout trouble doit faire le diagnostic avec prélèvement urétral et PCR dans la recherche de l’ADN pathogène uro — génital, soit avant toute thérapie empirique. Même chose si les excroissances apparaissent sur le pont ou pubo — zone périnéale, qui sont portées à l’attention d’un dermatologue ou un centre de MST.
Salut,
Dr. Caldarola.


Category: les ganglions lymphatiques |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle