épaule



Wairepo un demandé:
Bonjour,
Le 2.10.2011, lors d’un match de basket, j’ai subi un traumatisme à l’épaule gauche, E ‘sortie de l’épaule, mais le médecin me l’a donné immédiatement après quelques secondes.
Le résultat de la tomodensitométrie et de l’échographie n’était pas grave, j’ai effectué un RNC dont je rapporte le résultat:
Implication traumatique traumatique des formations capsulo-ligamentaires gléno-humérales antérieures et irrégularité de la glande cerculaire antérieure. Altération concomitante de l’intensité du signal de la tête humérale du côté postéro-latéral latéral au type de fracture de Hill-Sachs. Le dépôt articulaire gléno-huméral est présent et dans les cavités périarticulaires plus dans la cavité axillaire. Bursite sous-tubulaire sous-cartilagineuse. Aucune altération des formations tendineuses de la coiffe des rotateurs. Ténosynovite légère de la longue tête du biceps.
J’ai fait 10 séances de Tecar, j’étais ostéopathe pour «débloquer l’épaule» et faire des exercices avec le kinésithérapeute. La situation est aujourd’hui plutôt positive, mais je ressens une douleur «interne» à l’épaule, si elle était enflammée (tendinine). J’ai commencé à faire des exercices de basketball, sans forcer trop, mais logiquement l’épaule souffre à la fois d’une musculature et d’une nuisance et d’un mouvement pas parfait de la même chose. Question, le post-traumatisme a été correctement géré? puis-je faire autre chose? de plus, quand je peux retourner jouer (évidemment avec un retour progressif). Je vous remercie. Bonne journée.

4 Réponses

Profil Dr. Gianni Nucci
Dr. Gianni Nucci un répondu:


0
Cher utilisateur,
Après une luxation traumatique de l’épaule (il n’a jamais été libéré avant?) Vous devez maintenir l’immobilisation adéquate pour faire la cicatrice aux structures qui ont été blessés, afin d’éviter afin qu’il puisse se reproduire (en général trois semaines), puis une réhabilitation lente et progressive . Surtout il faut suivre par un orthopédiste qui, de temps en temps la situation monétaire. Retour à jouer au basket après un mois semble vraiment risqué, mais il est évident que je ne peux pas donner des conseils précis sans visiter.
Cordialement.
Profil Dr. Luigi Grosso
Dr. Luigi Grosso un répondu:


+3
L’articulation gléno-humérale est considérée comme une articulation relativement instable. En conséquence, la stabilité de cette articulation dépend des structures ligamentaires environnantes. Les dislocations d’épaule ne sont pas rares. Parmi les multiples variations de la dislocation glenohumeral, l’un à l’avant est de loin le plus fréquent. Le pourcentage de dislocations d’épaule à l’avant va bien au-delà de 95%. On observe souvent que la compression et une lésion de la région postéro de la tête humérale peut être due à l’écrasement de cette structure contre le bord avant de la cavité glénoïde. Conséquence de ce qui est communément appelé blessure de Hill Sachs. Je ne peux pas aller sur les procédures adoptées par des collègues, mais il semble que le cours post-traumatique est tout à fait raisonnable. Tout phénomène inflammatoire peut être justifié mais mérite une meilleure définition à travers un examen clinique et / ou instrumental. Pour reprendre l’activité de manière complète, le chirurgien spécialiste de l’épaule doit évaluer si tout est revenu à la normale. Il n’y a pas d’heure «standard» à laquelle se référer. Comme toujours, le principe selon lequel chaque personne est différent d’un autre et bien qu’il y ait du temps de récupération moyen doit toujours évaluer individuellement le cas.
Voeux

Profil Wairepo
Wairepo un répondu:


+5
Bonjour,
tout d’abord merci pour la réponse ponctuelle et exhaustive.
C’était la première fois qu’un tel traumatisme m’arrivait et, heureusement, ce n’était pas, évidemment, trop fort, et le médecin l’a fait revenir immédiatement. À ce jour, entre l’ancienne kinésithérapie ciblée (extra et intra-rotateurs avec l’élastique, etc.), plus d’entraînements de basket-ball avec récupération progressive de l’activité, la mobilité de l’épaule est presque revenue à la situation avant le traumatisme. Comme je l’ai mentionné, il y a une certaine douleur interne, mais avec une entité qui diminue de jour en jour. Mon idée était de renforcer les muscles soutenant l’épaule et faire une dernière visite (orthopédique? Ou une autre IRM?) Plus tard ce mois-ci, alors il peut commencer les opérations de course pour le début du mois de Décembre (donc à une distance de 62 jours à partir du 2 octobre, jour du traumatisme).
Bien sûr, maintenant, je devrai aussi gérer la peur psychologique et physique des mouvements possibles pendant les jeux, mais cela sera plus facile à gérer si je renforce les muscles de l’épaule.
Conseils? Suggestions? Ai-je clairement décrit l’état actuel de ma situation?
Merci beaucoup et je vous souhaite une bonne journée et un bon travail.
Profil Dr. Luigi Grosso
Dr. Luigi Grosso un répondu:


+2
Il est indubitable que d’autres contrôles cliniques et peut-être même instrumentaux (RDX, MR, etc.) sont nécessaires en fonction de ce que le spécialiste de l’épaule jugera approprié.
Dans ces cas, la voie thérapeutique post-traumatique dépend également de la symptomatologie et de la visite clinique chez le patient.
Je crois qu’un bon conseil est de suivre scrupuleusement les indications qui seront proposées par le chirurgien de l’épaule.
Voeux

Category: épaule |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle