Échographies ventriculaires et fasciculations



Zakes un demandé:
Salut,
Je suis un garçon de 28 ans, mesurant environ 174 cm et mesurant 72 kg. Depuis plusieurs années (peut-être une douzaine) souffrent de spasmes musculaires continue et persistante dans les muscles du corps, le ventre de copresa, la poitrine et le visage (moins souvent). Je ne me souviens pas quand, mais à un certain moment (environ cinq ans) j’ai commencé à souffrir d’extrasystoles ventriculaires. J’ai couru plusieurs tests pour les deux problèmes, y compris: divers ECG, Holter EGG deux, deux échocardiographies, une électromyographie et plusieurs tests sanguins. Tout était négatif, à l’exception du dernier Holter (environ deux mois) qui a détecté très rares extrasystoles ventriculaires, monomorphe, non, non premières soutenues (exactement neuf extrasystoles ventriculaires).
J’ai toujours ressenti les extrasystèles d’une manière intimidante, avec différents symptômes. J’ai demandé à presque tous les médecins s’il pouvait y avoir une relation entre les extrasystoles et les fasciculations mais la réponse était toujours «non, le cœur n’a rien à voir avec les autres muscles». Pourtant, souvent, un sentiment que je ressens au niveau cardiaque est juste comme avoir une fascination pour le cœur. Maintenant, étant ignorant sur le sujet, je pose à nouveau la question: peut-il y avoir un lien entre les fasciculations et les extrasystoles? Je ne sais pas, peut-être fausses impulsions électriques dans les deux cas qui ont une origine commune. Évidemment avec le temps je suis devenu hypocondriaque, surtout à cause des extrasystoles. Alors je me suis trompé et j’ai commencé à faire de la recherche sur internet et je suis tombé avec deux maladies: la dysplasie de l’arythmie et le syndrome de Brugada. À cet égard, je déclare que depuis des générations dans la famille, personne n’est jamais mort d’un arrêt cardiaque. Mes grands-parents sont encore vivants et ont plus de quatre-vingt ans, mes oncles idem, mes arrière-grands-parents sont tous morts assez vieux et jamais pour des problèmes cardiaques. Cela dit, les extrasystoles ventriculaires, bien que très rares, peuvent être un espion pour une cardiomyopathie arythmogène, même sans familiarité? Le fait qu’un certain diagnostic de cette maladie soit difficile m’effraie beaucoup. Je n’ai toujours pas lu le rapport de Holetr à mon docteur, mais je prévois une question: les battements ventriculaires ectopiques sont-ils toujours à la morphologie de bloc de branche ou peuvent-ils provenir n’importe où dans les ventricules? Dans le rapport, il n’est pas spécifié. Merci beaucoup pour vos réponses. Cordialement.

5 Réponses

Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


+4
Je répète qu’il n’y a pas de corrélation entre l’EXS que vous ressentez et les fasciculations musculaires.
Les EXV peuvent provenir de n’importe quelle zone des ventricules, constitués de tissus excitables.
Je ne vois pas pourquoi, sans un ECG suspecté et sans cas familial, vous devez être affecté par le syndrome de Brugada. Et je ne comprends pas pourquoi il a peur d’avoir la dysplasie arythmogène de Vdx, extrêmement rare, et pas par exemple une tumeur silencieuse beaucoup moins rare.
Mon conseil est que vous demandiez à un psychiatre parce que vous avez D.O.C. (trouble obsessionnel compulsif) pharmacologiquement traitable avec d’excellents résultats et sans effets secondaires importants.
Faites attention.
Salut,
Dr. Caldarola.
Profil Zakes
Zakes un répondu:


+2
Bonjour Dr. Caldarola,
En attendant, je vous remercie pour le temps que vous m’avez consacré. En fait, je pense que j’ai atteint le point où j’ai une obsession pour les symptômes que je ressens, en particulier ceux du coeur. Le fait est que, malgré les assurances rassurantes des médecins et les tests tout à fait négatifs, ces sensations désagréables ne semblent pas vouloir disparaître. En particulier, il semble parfois que le cœur se détraque et le sentiment est extrêmement désagréable. Dernièrement je ressens l’EX quand je mange ou bois, quand je me penche en avant, mais aussi dans des moments de détente absolue. En effet, je dirais que ces derniers sont majoritaires.
À cet égard, je demande: est-il possible qu’un état d’anxiété peut libérer des substances qui vont exciter, en plus des muscles, même les parois du cœur? Je ne sais pas, l’adrénaline ou quelque chose comme ça. Et l’estomac peut-il être affecté par cet état anxieux, enfler et aller perturber le rythme cardiaque? De temps en temps, mon médecin m’a prescrit de l’anxiété légère, mais autre que retarder l’anxiety’ve en fait jamais eu aucun effet sur les autres symptômes énumérés. Je vous remercie beaucoup.
Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


0
Tous ceux qui perçoivent les extrasystoles, les perçoivent plus clairement quand ils sont au repos, la fréquence cardiaque est faible, l’attention au rythme supérieur.
Si elle n’avait pas à guérir son anxiété, avec tous les examens qu’elle faisait elle mettrait son cœur en paix, en fait.
Au lieu de cela, elle pense au Brugada et à la dysplasie arythmogène Vdx!
Vous pensez plus concrètement à évaluer qu’il n’a pas de problèmes de reflux gastro — œsophagien banal et de hernie hiatale, puisque son extrasystolie est corrélée avec des troubles gastriques.
Toutes les situations anxiogènes augmentent l’excitabilité myocardique et donc EXS.
Les médicaments anti-anxiété sont inutiles, sont l’expression d’un traitement placebo: mes conseils de consulter un professionnel pour une cure de son cardiophobie, avec des médicaments appropriés, reste valable.
Laissez de côté le vague qui n’a rien à voir avec cela.
Salut,
Dr. Caldarola
Profil Zakes
Zakes un répondu:


0
Merci encore docteur, pour la réponse. Je vais vous poser d’autres questions, si cela ne vous dérange pas, alors je ferme. En attendant, je poste des commentaires sur les résultats de certains tests effectués.

Échocardiogramme 2011:
ECOCARDIOGRAMME MONO-BIDIMENSIONNEL
Péché ventriculaire. de taille et d’épaisseur normales, cinétique globale préservée.
Mitrale: volets valvulaires normaux.
Aorte: ailerons valvulaires normaux.
Atrium péché. de taille normale. Apparence disquette de la cloison interatriale.
Des sections de dimensions normales.
Péricarde: absence de paiement.

ECO-COLOR-doppler-GRAFIA
Vélocimétrie Doppler: transvalvulaire dans la norme.
Ventrical diastolique remplissage sin. E / A> 1
Doppler couleur: régurgitation mitrale de degré léger.

CONCLUSIONS: examen normal.

À cet égard, je voulais savoir: pourquoi s’il dit que les lambeaux valvulaires sont normaux est toujours présent régurgitation mitrale? Peut-il être lié à des extrasystoles?

J’ai refait l’examen, il y a moins d’un an, et la situation est restée inchangée.
Dans un ECG réalisé en avril 2015, une «repolarisation précoce» a été retrouvée parmi les anomalies: est-ce que cela peut être lié aux extrasystoles ventriculaires que je ressens? Dans ce cas également, des opinions contradictoires sont sur le Web. Les médecins ne m’ont jamais mentionné cette «anomalie», donc je pense que c’est normal.
Enfin, entre les deux Holter je mets le premier n’a absolument rien montré anormal, alors que la seconde, comme je l’ai dit, a coupé 9 extrasystoles ventriculaires monomorphes isolées, pas au début, pas engagé. Ce que j’ai clairement mis en garde. Et je garde toujours l’alerte, au moins deux ou trois par jour. Si elles étaient asymptomatiques, je n’y penserais probablement pas. Le problème est que la symptomatologie est évidente et me crée beaucoup d’inconfort.
En conclusion, je sais aussi probablement que tout cela pourrait être lié à des états anxieux et à des somatisations. Cependant, je connais un grand nombre de personnes qui souffrent de crises de panique et d’anxiété constante bien pire que le mien, qui est littéralement hyperventilation, qui se plaint de problèmes gastriques liés à l’anxiété. Pourtant, personne ne m’a jamais dit qu’il souffre d’extrasystoles généralisées et / ou de fasciculations. Au début, je pensais que quelque sorte ces deux conditions pourraient être liées d’une certaine façon, peut-être à un tissu cardiaque est l’état chronique de tissus excitables d’excitation neuromusculaire (parce que vous avez dit,). Me recommanderiez-vous un autre examen? par exemple un test de stress, pour dissiper tout doute? Mais sûrement, je suivrai votre conseil et je vous contacterai un psychiatre. J’espère qu’avec un peu de thérapie cette condition peut au moins s’atténuer. Merci encore pour votre disponibilité.
Cordialement.

Profil Dr. Vincenzo Caldarola
Dr. Vincenzo Caldarola un répondu:


0
Regardez, je vous conseille de passer joyeusement l’été qui se termine rapidement.
Parmi les rapports qu’il m’a postés il n’y en a pas de pathologique.
La repolarisation précoce est une variante de la normalité.
Vous n’êtes pas cardiaque: vous en êtes convaincu!
Bon week-end.
Dr. Caldarola.

Category: Cancer du poumon |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle