Douleur vaginale très forte pendant la relation pendant près d’un an



Aalund un demandé:
Chers médecins,
Je continue à décrire l’odyssée que ma petite amie et moi vivons depuis près d’un an, rendant la composante sexuelle de notre relation tout sauf optimale.

Vers la mi-mai 2015 pendant les rapports (à supposer que précédemment entre nous et avaient été peu, mais sans problèmes) ma copine accusait souvent déranger, brûler et gonfler de la partie externe du vagin (petites lèvres spécifiquement).

Aller à la gynécologue, elle a souligné un traitement antifongique candide et fourni. Néanmoins, le problème a continué à se reproduire de plus en plus. Plus précisément, alors qu’avant la douleur la frappait dans la phase finale de la relation et post-coït, depuis un mois la douleur devient intolérable déjà pendant la relation (le même que le gonflement) nous forçant à interrompre la même chose au cours du travail et persistant seul, même pendant plusieurs jours.

Prétendre que nos relations sont toujours protégées (nous avons essayé d’utiliser des préservatifs hypoallergéniques sans latex, mais le problème est revenu). En outre, regorgeant de promouvoir la lubrification pour foreplay, toujours j’apprécie une sorte de contraction (sûrement dictée par sa crainte de ressentir la douleur pendant les rapports sexuels) et une mauvaise lubrification. Même lorsque le stimulus en particulier, dans le moment prodromico pénétration, je remarque une diminution de la lubrification

Plusieurs médecins (dermatologue et deux gynécologues) ont été consultés, certains traitements ont été appliqués et certains tests diagnostiques ont été effectués.

D’abord le remède pour la candidose, puis le conseil d’utiliser des lubrifiants (la lubrygin, cependant, lui a causé un inconfort considérable et nous ne l’avons pas appliqué sinon une fois), après quoi elle a effectué un test Pap et un prélèvement vaginal.

C’était positif pour le VPH (nous ne connaissons pas la souche, malheureusement.) Pouvez-vous nous dire comment le savoir?). Il a également commencé à prendre la pilule contraceptive et nous avons fourni (sur les conseils du gynécologue) également une relation sans utilisation du préservatif (mais la douleur a refait surface de toute façon).

Malheureusement, la douleur continue à se présenter de façon persistante et rend une vie sexuelle satisfaisante presque impossible pour nous. Que peux-tu me dire?

Est-il possible que ce soit une neuropathie? D’une vulvodynie?

Recommandez-vous une colposcopie / vulvoscopie? Pourrait-il être décisif, ainsi que le ratio extrema pour rechercher une cause organique?

Pourrions-nous utiliser des crèmes à base de lidocaïne pour réduire la douleur avant ou après la relation?

Merci encore pour la disponibilité et la gentillesse avec lesquelles chaque jour nous met à disposition des «patients virtuels»

Réponses


Category: anxiété |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle