Donc, en Juillet 2009, j’ai reçu une chirurgie arthroscopie comme décrit



Pilling un demandé:
J’ai l’épaule droite bloquée. Il y a environ 12/13 mois, je commençais à ressentir de la douleur dans son épaule droite, sans avoir eu un traumatisme ou pour des raisons qui me sont inconnues, pour me mettre à la douleur d’épaule presque immobilita` pour le jour et surtout la nuit.
De l’IRM réalisée en janvier 2009, je ne trouve aucune pathologie particulière, à l’exception de signes minimes de synovite d’insertion. Avec l’échec ultérieur avec la thérapie d’emesis, les infiltrations sont effectuées avec le depomedrol qui enlève la douleur mais reste très difficile pour l’enlèvement et la rotation. La thérapie cinétique passive est réalisée associée à l’effeuillage sans améliorer le mouvement.
Ainsi, en Juillet 2009, une chirurgie arthroscopique me est fait quand ainsi décrit: chaise de plage, accès arthroscopique, il explore l’humérus gleno, des signes de synovite et casque t bicipital, labre avant irrégulière: synovectomie avec orizzato MoT. Temps sous acromio, bursectomie, acromioplastie avant et libération du désordre sous acromio humérus, compléteront l’exploration du casque que même de ce côté est intact. Lavage, accès à la suture. dressing.
De juillet 2009 à novembre 2009 j’ai fait 70 séances de kinésithérapie de gymnastique passive pour la rééducation associée à la thérapie au laser antalgique. Les améliorations dans l’abduction et la rotation restent minimes, presque similaires à avant l’arthroscopie, heureusement sans douleur. La flèche monte jusqu’à 90 ° en mode passif et 45/50 ° en mode actif.
Maintenant, ils proposent une nouvelle libération de l’épaule en arthroscopie, que pouvez-vous me conseiller de faire?
Merci d’avance.

3 Réponses

Profil Dr. Emanuele Caldarella
Dr. Emanuele Caldarella un répondu:


0
L ‘«épaule gelée» (syndrome de l’épaule gelée ou capsulite adhésive) est une affection clinique connue dans laquelle l’épaule, à la suite d’une agression non précisée, a tendance à perdre l’arc de mouvement.
La thérapie est essentiellement kinésithérapique. Lorsque cette thérapie ne suffit pas, vous pouvez procéder à la libération dans la narcose (une sorte de kinésithérapie très intense qui est effectuée sous anesthésie) et / ou la libération en arthroscopie.
Il est cependant fondamental de souligner que ces manœuvres libèrent l’épaule, mais comme toutes les insultes non spécifiques, elles stimulent la progression de la capsulite adhésive.
Donc après la libération ou après l’arthroscopie il est fondamental de commencer immédiatement après l’intervention une mobilisation très intense FKT, plusieurs fois par jour et pendant longtemps. Ce n’est qu’ainsi qu’il évitera de dissiper les effets bénéfiques de l’intervention dans le néant.

Salutations distinguées.

Profil Pilling
Pilling un répondu:


0
Merci beaucoup pour votre réponse.
Je profite de l’occasion pour vous demander des éclaircissements supplémentaires:
Dans le cas de «l’épaule gelée», est-il vrai que, dans certains cas et après une longue période, il peut régresser indépendamment jusqu’à guérison presque complète sans intervention spécifique?
En d’autres termes: ne sais pas pourquoi cela vient et vous ne savez pas pourquoi il est parti?
Merci encore pour le temps consacré à mon problème
Cordialement

Profil Dr. Emanuele Caldarella
Dr. Emanuele Caldarella un répondu:


0
Cela peut arriver, mais cela ne vaut pas la peine d’abandonner les thérapies que je vous ai décrites et de l’espérer, parce que les chances de vous guérir vous-même sont très faibles.

Salutations distinguées


Category: anémie |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle