Désagrément et brûlure après l’éjaculation, sensation d’obstruction pendant l’éjaculation



Suter un demandé:
Chers médecins,
J’ai 28 ans et un problème qui persiste depuis quelques années. Quand j’ai une éjaculation, j’ai le sentiment qu’il y a quelque chose qui obstrue la fuite totale du liquide, le jet est très très faible et immédiatement après je ressens le besoin d’uriner, et avec la première urine il est toujours hors du sperme. Après cela, je continue à ressentir une sensation de brûlure, en fait pas très ennuyeuse, presque comme le sentiment de vouloir continuer à éjaculer.
Tout ceci est associé à un carré clinique non-parfait, puisque je souffre depuis longtemps (quelques années) d’une douleur dans la région testiculaire / inguinale / lombaire dont la cause ne peut être identifiée. En avril j’ai eu une opération pour enlever l’hydatide Morgagni, mais la douleur, bien qu’améliorée, n’a pas disparu (elle se concentre plus sur les autres points et moins sur le testicule, ne laissant qu’une sensation de lourdeur dans le testicule).
Listez toute la série d’examens faits à la fois pour le premier problème et pour le second:
-(23/06/2011) test d’urine après massage de la prostate:
(abstinent 7gg vol 3ml pH =<6.4)
granulocytes 3 p.c.v .; des cellules épiploïques présentes; sperme et cellule les cellules germinales sont absentes.

— (20/10/2011) échographie transrectale montrant une prostate régulière (38x31x37 mm égale à environ 16 ml). canaux éjaculatoires non visibles. vésicules séminales symétriques non dilatées (droite 9,6 mm gauche 11mm) pas de preuve de zones liées à l’inflammation.

— (19/04/2011) examen liquide séminal astin. 5 jours, vol. 3 ml, couleur d’avocol opalescente, coagulation présente, viscosité normale, liquéfaction complète, pH 7,4, cellules rondes 1800000 / ml, leucocytes 360000 / ml, cellules absentes, cellule. présence épithéliale, agglutinats présents, cellules germinales immatures présentes, concentraz spermatozoïdes 57000000 / ml, tot spermatozoïdes 171mln, motilité: après 60 min. 3, 27, 30, après 120 min. 0, 27, 25. 8% de formes normales 92% de formes anormales (anomalies de la tête majoritaire), 75% de spermatozoïdes viables.
— tests hormonaux dans la norme
— (04/12) enlèvement des hydatides de morgagni et appendyx testis point de déclenchement kystique de la douleur testiculaire gauche

-(08/12) Eco abdomen complet et scrotal et rachis sacrum longe et bassin
taches hyperéchogènes microlitiasiques rares aux deux reins;
taille de la prostate dans la norme V = 25cc,
petit kyste de l’épididyme droite
évidence d’une couche d’hydrocèle bilatérale minimale.

émisacralisation droite de la L5
légère réduction de l’espace disque L5-S1.
À tout cela, j’ajoute 2-3 Déficit d’érection (l’érection a eu puis perdu) avec un contrecoup psychologique conséquent qui me conduit à éviter les relations. À la masturbation, je sens que je n’ai pas d’érection complète, avec un gland qui n’a pas la même consistance que la base du pénis. Et hier, j’ai découvert un kyste dans la région inguinale juste au-dessus du pénis. Autres symptômes à énumérer: lourdeur et fatigue dans la zone scrotale et le pénis, la présence de sperme ou de liquide prostatique dans les selles et enfin souffrir de moroses.
Je ne sais pas quoi faire et vers qui me tourner.
Merci pour votre attention

Réponses


Category: Urinalysis |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle