Dépression après la fin d’une histoire



Subness un demandé:
Bonjour,
Mon nom est Francesca et j’ai 38 ans.
J’écris parce que je vis une situation émotionnelle très lourde. Au cours des dernières années, je suis passé d’une déception d’amour à l’autre et à la fin je ne peux jamais récupérer complètement.
Tout a commencé il y a deux ans avec la fermeture d’une histoire qui a duré cinq ans, qui présentait de nombreux problèmes, il a sans aucun doute m’a quitté pour une autre, je l’ai tant souffert, je pleurais tous les jours, en essayant d’éliminer la douleur en buvant plus que nécessaire. Après quelques mois je l’ai contactée et nous avons commencé à avoir une histoire clandestine, pratiquement comme une petite amie, je suis devenu un amant.
Après 6 mois de douleur j’ai décidé de fermer et de tout dire à l’autre, les conséquences ont été impactantes, la relation avec lui détruite.
Après quelques jours de l’événement, vu que j’étais très malade, je suis passé de mon médecin et a demandé un soutien pharmacologique, les mois se sont écoulés et je commençais à me sentir enfin bon.
Finalement, j’ai pris conscience de moi, j’ai décidé de faire un cours de spéléologie, quelque chose qui m’avait toujours fasciné.
Ils commencent sur mes problèmes, un garçon commence à me faire la cour, je ne je considère qu’il est vraiment mauvais, mais je sais que tu aimes pas, en fait, la plupart me intrigue, à la fin je décide de sortir avec lui … et ainsi commence notre histoire (très court 2 mois), mais je encore apporté le long du passé et après un certain temps je lui fais une scène exagérée, il change et décide de quitter.
De là ma souffrance, parce que dans l’intervalle, je suis amoureuse de lui et maintenant je suis le point, et encore, avec une nouvelle fermeture à manipuler, ils ne sont pas prêts à faire face.
Je suis en colère contre moi, avec le monde. Je voulais juste un peu de bonheur … et je me retrouve toujours à souffrir comme un chien
Panti, mal au ventre, insomnie …
et l’échec d’accepter l’acceptation ..

7 Réponses

Profil Dr. Vassilis Martiadis
Dr. Vassilis Martiadis un répondu:


0
Cher utilisateur,
Au-delà du soutien pharmacologique dont elle a bénéficié auparavant, une voie de psychothérapie pourrait être utile pour gérer les problèmes éditoriaux qu’elle a décrits. Parlez à un spécialiste pour une évaluation directe.
Cordialement
Profil Subness
Subness un répondu:


+3
Bonjour,
merci pour votre réponse, j’ai déjà suivi un parcours de psychothérapie mais avec de mauvais résultats.
et franchement, je ne sais pas quoi faire … Je me considère comme une personne agréable et ensoleillé, mais avec un peu gros inconvénient, la difficulté d’accepter le rejet par le sexe opposé.
Ma relation est positive, j’ai beaucoup d’amis et d’amis … mais il se révèle un échec dans la vie de deux … du moins je le vis
Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


0
Cher utilisateur,
dans sa lettre, elle montre déjà un poing majeur de sa situation, à savoir la difficulté d’accepter les déchets dans une relation émotionnelle de coppia.Già cela pourrait être un point de départ pour un nouvel effort dans les succès modestes psicoterapico.Gli sur le terrain de la précédente chemin potrebero être attribuée à plusieurs facteurs, à la fois technique, conviction peut-être pas complète ou la disponibilité à cette periodo.Un nouvelle tentative particulière pourrait visser alors tomber dans un moment plus favorable, et l’aider à faire plus de clarté sur la dynamique intrapsychique qui mettent en difficultés et de la faire souffrir excessivement dans la gestion d’une relation affective avec le sexe opposé.
Cordialement,
Piergiorgio Biondani.
Profil Subness
Subness un répondu:


+2
Bonjour Dr.Biondani,
Je vous remercie pour votre consultation, je pense que le problème doit être abordé dans ce sens, je pense que c’est vraiment une question d’estime de soi.
Quand ils sont à ce stade, je perds conscience de moi, qui vient de prendre des attitudes serviles et plaidant, plus je le rejet plus j’insiste … en espérant peut-être d’inverser la situation, qui, comme il est normal qu’il s’envenimer … suite ils entrent dans une spirale morbide qui me conduit à la destruction de soi et me laisse des traces indélébiles puis-je transférer automatiquement mon présent et mon avenir ..
J’ai recommencé à prendre la drogue dans l’espoir d’apaiser mon malaise … mais je pense que ce n’est pas assez
Profil Subness
Subness un répondu:


0
Aujourd’hui, par exemple, je lui ai demandé de nous voir … mais il a accepté qu’il n’a rien changé entre nous et que sa pensée est toujours la même.
Je me sens heureux … même si je sais qu’à la fin je ne ferai que du mal, car pour lui je ne suis plus qu’un ami …
c’est ce que je veux dire que je prends des attitudes serviles et implorantes
Profil Subness
Subness un répondu:


+3
Je me sens mal, laid, désagréable …. insignifiant … et parfois je ne mérite pas l’amour d’un homme … et je me sens tellement sur mes attitudes deviennent obsessionnels compulsifs … je deviens plus insistante, plus Je reçois plus de déchets, je suis malade … et plus j’insiste! parfois je me sens fou … et je ne peux pas voir la sortie
Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


+4
Cher utilisateur,
elle montre déjà dans ses écrits de nombreux thèmes récurrents qui sous-tendent ses choix comportamentali.Penso que seule la comparaison avec un professionnel extérieur peut vous aider à ne pas tomber à plusieurs reprises dans les mêmes stéréotypes de comportement qui, à la fin, conduisent à un état de faible estime de soi.
En fait, la répétition des mêmes erreurs peut facilement conduire à des états d’abattement, d’où, par eux-mêmes, nous ne voyons souvent aucune issue.
Cordialement
Piergiorgio Biondani.

Category: HIV |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle