Démangeaisons anales: peut-il s’agir d’une prostatite?



Hts un demandé:
Pendant quatre ans, j’ai souffert de démangeaisons anales après la défécation
Il apparaît comme une irritation: après 10 minutes de défécation, les démangeaisons commencent, l’intensité augmente dans l’heure suivante et après 4 à 5 heures cesse.
Tout « début, il suffisait d’éliminer l’alcool, puis le café, je commence à prendre un comprimé de arvenum, alors je devais frottis la crème Ruscoroid (pas arvenum) et éventuellement Ruscoroid + Arvenum qui élimine efficacement les symptômes. Mais tous les jours, et le sentiment que c’est progressif.
J’ai fait 2 analyses rectales qui excluaient les fissures anales et les hémorroïdes.
Un urologique trouvé sur une prostate modérément palpation élargie, je l’ai fait plusieurs tests: recherche de chlamydia, analyse du sperme, spermiografia, débitmétrie, tous normaux, sauf peut-être l’analyse du sperme:
(Motilité: rap.progressivi 38%, lent.progressivi 24, nonprogressive 1, immobile 37 — Note morfocitologica: 34% formes normales, anom.testa 22%, 28% anom.collo, anom.coda 16%)
Donc des données anomales uniques: prostate élargie et légère (soi-disant?) Teratozoospermie.
Le spécialiste à qui je me suis adressé, tout en reconnaissant ne pas avoir des éléments objectifs pour mener à bien une thérapie, m’a proposé une thérapie basée sur 28 jours de Tavanic (lévofloxacine) 250 g 1 fois / jour pour tenter de résoudre les symptômes.
certainement l’hypothèse bactérienne ne peut pas exclure, parce que j’avais des relations non protégées dans le passé, mais pas le seul anale et l’inconfort est que décrit ci-dessus, en plus d’une inflammation fongique du gland guéri (et résolu) avec une crème (là, je pensé seulement après 3 ans)

Une question: 28 jours de lévofloxacine est une thérapie, à votre avis, lourde?
Le spécialiste m’a rassuré, mais mon médecin de famille a été surpris par la lourdeur du traitement, et ce serait triste de jouer les chevilles pour faire un …

3 Réponses

Profil Dr. Giuseppe Benedetto
Dr. Giuseppe Benedetto un répondu:


+3
la symptomatologie associée ne me fait pas penser à une prostatite. J’évaluerais une hypothèse proctologique
Profil Dr. Pietro Pappa
Dr. Pietro Pappa un répondu:


+5
Je suis d’accord avec la collègue que la symptomatologie qu’elle mentionne ne suggère pas une prostatite ou un problème urologique en général. En ce qui concerne la thérapie à la lévofloxacine pendant un mois même si je ne partage pas, je me sens rassuré.
Salut
Profil Dr. Stefano Enrico
Dr. Stefano Enrico un répondu:


+3
Souvent, les démangeaisons anales peuvent être causées par un prolapsus muqueux occulte, c’est-à-dire visibles uniquement en anoscopie. En un mot, au cours de l’effort défécatoire la muqueuse rectale a tendance à glisser vers l’extérieur du canal anal, ce qui rend la peau environnante humide et facile site de la dermatite. Le conseil est de se tourner vers un centre de proctologie ou une chirurgie ano-rectale, et si le problème est d’évaluer si elle est résolvable avec un cycle de ligatures élastiques. Je serais perplexe au sujet de l’antibiothérapie, même si je n’ai pas toutes les données pour bien évaluer l’indication. Félicitations, Stefano Enrico.

Category: hémorroïdes |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle