Danseur avec l’ostéocondrite astragale



Reash un demandé:
Docteur bonjour! J’ai 31 ans et je suis un danseur professionnel de tango argentin. Malheureusement, à la suite d’un accident n’a jamais pris soin de la négligence et de l’inconscience juvénile (datant de novembre 1995), accusé depuis plusieurs années, de cycles toujours plus longs et continus, épais et pulsations à la cheville droite.
À cet égard, j’ai effectué une RMN datée du 21/02/2008:
« Épaississement léger du ligament devant peroneoastragalico résultats traumatiques et peroneocalcaneale. Régler aspect des faisceaux superficiels et profonds du deltoïde. Flambée de osteocndrite affecte le bord interne du corps astragale où l’on peut apprécier l’usure du cartilage et de l’érosion des os sous-chondral . il y a un œdème significatif réactif de l’os spongieux environnant. il y a épanchement articulaire. Ajuster aspect de l’articulation sous-astragalienne éléments et mous du sinus tarsien. regolri tendons péronier et tibial, fléchisseurs et extenseurs des doigts et des orteils. «
Peu de temps après, j’ai consulté un spécialiste qui m’a donné deux options: opérer ou garder ma cheville comme ça.
De peur que la chirurgie ne puisse pas et pour le long séjour qui aurait causé de sérieux problèmes à mon activité professionnelle, j’ai préféré ne pas intervenir.
Après presque 2 ans je suis indécis d’intervenir ou non. Quel pourcentage de risque y a-t-il dans l’intervention? Est-il préférable d’attendre que l’intervention soit sûre à 100%, pour des connaissances scientifiques, ou n’y aura-t-il jamais une telle garantie pour une zone aussi délicate que la cheville? Au fil des années, la situation pourrait-elle encore se détériorer? Étant donné que jusqu’à aujourd’hui, en serrant les dents, j’ai réussi à danser, pensez-vous qu’il peut continuer comme ça pendant «x» années et éventuellement intervenir uniquement dans l’éventualité où les douleurs devraient empirer? Des exercices de mobilisation et de gymnastique propyoceptive avec une tablette suffiraient-ils?
Merci!

4 Réponses

Profil Dr. Umberto Donati
Dr. Umberto Donati un répondu:


+1
1) Il n’y a pas d’intervention «100% sûre» en chirurgie
2) il est évident que la situation ne peut que s’aggraver
3) au fil du temps la lésion peut devenir plus grave et vous vieillir, avec des répercussions sur le choix de la technique chirurgicale
4) la gymnastique proprioceptive ne peut pas compenser les dommages du cartilage
La seule solution est de revenir vers qui vous a rendu visite il y a deux ans et de réévaluer la situation, peut-être à la lumière de nouvelles enquêtes
Cordialement
Profil Reash
Reash un répondu:


+2
Cher Dr. Donati bonjour! Merci pour votre réponse rapide et exhaustive.
Maintenant, après deux ans, il me semble me souvenir que le spécialiste qui m’a visité m’a suggéré la technique de l’intervention avec «microfractures»: serait-ce le meilleur ou, sans une véritable visite, ne peut pas faire la différence?
En lisant de nombreux forums sur la façon de regarder différents patients, après la chirurgie, accuse plus de problèmes qu’auparavant: cela dépend de la technique utilisée ou simplement par la réponse du patient incorrect? J’arrive au point: comment puis-je «vraiment» savoir quelle structure et surtout quel médecin tourner? Il comprend bien que d’être un danseur professionnel il y a une grande inquiétude en moi, tout simplement de procéder à des examens et des visites.
Aussi je comprends que la gymnastique ne peut pas «me rendre» le cartilage manquant mais peut encore, si bien fait (et aussi à cet égard je demanderais quelle est la référence, si elle existe, qui traite de ce type de réhabilitation) déterminer un charge de stress inférieure dans la partie douloureuse?
Merci encore!
Profil Dr. Umberto Donati
Dr. Umberto Donati un répondu:


0
Il n’y a pas deux chevilles égales ni deux patients égaux: chacun dit le sien, n’écoute personne.
Je trouve difficile de penser qu’il existe des exercices qui peuvent sauver le cartilage de l’astragale à un danseur; mais vous pouvez demander à un physiatre, essayez de voir si La Scala ont des spécialistes de référence.

À Milan: UO Orthopédie et Traumatologie de San Raffaele; del Pini; Unité de Chirurgie du Pied et de la Cheville de l’Institut Clinique Città Studi — Milan

À Bologne: à la clinique orthopédique et Traum. II des Rizzoli de Bologne

Profil Reash
Reash un répondu:


0
Merci encore pour votre diligence à me répondre!
Je chérirai ses suggestions.

Category: Trouble bipolaire |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle