Danses caribéennes



Oolite un demandé:
Bonjour,
Je voudrais poser une question sur un sujet qui pourrait sembler stupide mais qui est pour moi un problème gênant.
En novembre dernier, j’ai été contacté par un de mes ex et nous avons été re-visités.
Il m’a dit qu’il avait écrit, par hasard, dans un cours de danse des Caraïbes et je lui ai donné parce que j’aimé ce genre de danse (en plus d’autres disciplines de la danse que je pratique dans le passé) et lui a dit que je même dans ces l’année dernière je voulais inscrire au cours des danses des Caraïbes mais, engagements antérieurs et pour l’année dernière à cause d’une mauvaise dépression que je suis vivant, je ne pouvais pas.
D’une part, je suis content d’avoir découvert que j’ai un autre intérêt en commun, mais de l’autre il me dérange pas tant l’assister au cours (qui étaient inscrits avant de me contacter à nouveau), mais qui parlait toujours à ce sujet, vous il louait pour chaque nouvelle étape qu’il avait apprise, qu’il recherchait méticuleusement et ajoutait des danseurs qu’il avait à peine entrevus sur facebook, qui participaient au moins une fois par semaine le soir. Pendant tout ce temps, j’étais alitée, presque tous les soirs, malgré tous mes efforts pour me rétablir, soutenue par un psychothérapeute.
Je lui ai dit mon malaise plusieurs fois (même si je ne lui ai jamais spécifiquement demandé de ne plus aller dans les clubs de danse) mais il ne semblait pas comprendre.
Plus tard, j’ai décidé d’interrompre les relations avec lui pour diverses raisons.
Il y a quelques mois, en tournant le livre de visage, j’ai découvert qu’il fréquentait des clubs de danse la plupart des nuits depuis que je l’ai quitté.
Le mien n’est pas de la jalousie mais de l’agacement, une sorte d ‘»envie», étant donné que lui (qui n’a jamais aimé la danse) a violé et sali un champ qui m’est cher. Ça me fait mal de le voir danser avec les petites filles habillées.
Il ne fréquente pas les lieux pour trouver une femme, mais seulement pour passer moins de temps à la maison, où la situation est très tendue. Je comprends ses problèmes, mais cette invasion du champ me fait mal.
En septembre, je m’inscrirais finalement au cours, si les forces le permettaient, et j’ai peur de pouvoir avoir un mélange d’attraction et de répulsion pour cette discipline.
Je voudrais quelques conseils sur la façon de surmonter ces tracas, parce que je prévois que mon ex reviendra à tourner et vu que nous lier sentiments, je ne le retirer à cause de cette banalité, mais je trouve qu’il est difficile de surmonter.
Je précise les âges: moi 23 ans et lui 28 ans. Nous vivons dans des raisons différentes. Il a un passé difficile et à cause de son expérience et de son caractère particulier, il m’a déjà fait mal il y a longtemps.
Je vous remercie cordialement.

4 Réponses

Profil Dr. Angela Pileci
Dr. Angela Pileci un répondu:


+2
Chère fille,

Je pense que le psychothérapeute est l’endroit le plus approprié pour comprendre et résoudre l’inconfort en premier lieu.
Je n’ai pas bien compris, même en lisant les consultations précédentes, si vous continuez ou si vous avez arrêté la thérapie.
Mais je pense que la question n’est pas tant ce malaise, parce que la dépression dont nous parlons, et qui peut expliquer le malaise que vous ressentez en voyant votre ex qui assiste à la même cours que vous vouliez vous assister (et j’espère que vous serez en mesure d’assister à septembre).

Vous semblez avoir été piégé dans cette relation; Maintenant, ressentez-vous encore? Avez-vous des attentes à son sujet? Si oui, quel genre?

Profil Dr. Giuseppe Santonocito
Dr. Giuseppe Santonocito un répondu:


+1
Le problème n’est pas la danse, c’est qu’elle vit comme «une invasion du champ» — ses mots — la situation.

Donc, ne devrait pas se soucier de savoir si ou non d’inscrire à l’école, doit se préoccuper de résoudre les sentiments encombrants de l’envie / jalousie Codest qui est encore soumis et qui rendent difficile la vie relationnelle, même si elle a été suivie par un thérapeute.

Le mieux serait donc de revenir lui demander conseil, car il semble qu’il y ait encore du travail à faire.

Profil Oolite
Oolite un répondu:


+2
Merci pour les réponses.
J’ai suivi un cours de psychothérapie pendant un an et demi et je l’ai interrompu en mai dernier, lorsque je suis revenu du psychiatre (j’avais été là un an auparavant) qui m’a prescrit un traitement médicamenteux.
Le psychiatre je me suis plaint du fait que la psychothérapie n’a donné aucun résultat et elle m’a conseillé, au moins pour le moment, de le suspendre, parce que je pensais déjà trop indépendante et continue à parler des événements douloureux avec un psychothérapeute pourrait être nuisible à l’époque.
Il m’a dit, cependant, que le thérapeute avait fait du bon travail et après des mois, je le remarquais moi-même.
Avec le psychothérapeute, nous avons longtemps traité le discours de ce garçon (pas en profondeur sur la danse parce que, jusqu’en mai, il n’était pas tellement impliqué dans cette activité).
Le thérapeute dit que parce qu’il ya 10 ans, il m’a fait très mal, et parce qu’il est revenu à moi, présenter des excuses, à un moment particulièrement difficile dans ma vie, je l’ai eu sur lui l’attente d’indemnisation et d’assistance.
Nous avons également parlé de son caractère très faible, son « vouloir échapper à sa vie » (mots de psychologue), de son être lourd avec moi et heureux de danser (que je considère être une passion illusoire pour lui) ..
Le psychothérapeute ne pouvait pas me conseiller de le quitter, mais quand je l’ai fait, il m’a dit que j’avais courageusement pris la bonne décision.
Mais ces arguments ne me distraient pas de la pensée de lui, et de cette énorme contrariété que je ressens quand je vois ses images pendant qu’il danse.
La seule chose que je peux faire, et je fais, c’est de mettre sur Facebook (où il a partiellement accès) des photos où ils sont étreints avec des garçons, pour lui faire comprendre combien ça fait mal de voir de telles photos.
Mais je pense qu’il devrait être normal pour un garçon qui assiste à une fille (qu’il dit qu’il n’a jamais oublié les 10 dernières années et dit à l’amour) qui est malade et qui ont exprimé leur mécontentement pour ses tours excessives des locaux de danser, limiter cette activité.
Malheureusement, j’espère toujours qu’il change, d’une manière ou d’une autre je crois toujours en lui; il était mon premier petit ami et au cours des 10 dernières années (où nous avions tous les deux d’autres histoires) nous n’avons jamais cessé de nous chercher.
Je ne l’ai pas entendu depuis des mois. J’ai essayé de le contacter à nouveau, mais il m’a attaqué et a raccroché mon téléphone.
Profil Dr. Giuseppe Santonocito
Dr. Giuseppe Santonocito un répondu:


+2
De toute évidence les résultats, à la fois le psychothérapeute du psychiatre, ne sont pas complètes, car il se trouve encore à l’âge de 23 à jouer à des jeux comme les jeunes de 15 ans, qui a mis autour d’elle-même les photos embrassés avec d’autres à tâtons pour élever un ex.

De mon point de vue, les descriptions qu’il donne seraient plus que suffisantes pour suggérer, au contraire, de penser à revenir à un thérapeute. Il est clair que d’ici ne peuvent pas espérer obtenir la solution à son problème émotionnel / relationnel (qui, comme je le dis semble concerne pas tant cette histoire sentimentale) ou pour recevoir générique « conseils ».

Quel genre de psychothérapie as-tu fait? Fréquence des sessions, contenu discuté dans la session, tâches reçues, etc.


Category: Trouble bipolaire |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle