circoncision; persistance œdème post-opératoire



Copepod un demandé:
J’ai 19 ans et aujourd’hui le septième jour est passé d’une chirurgie de circoncision que j’ai soutenue sur une base ambulatoire pour corriger un phimosis partiel qui, au cours des relations sexuelles, s’est transformé en paraphimosis. L’opération, réalisée sous anesthésie locale, semble avoir très bien réussi. Le chirurgien était satisfait de son travail, à tel point qu’il pouvait voir l’apparition de mon nouveau pénis et la reconstruction du frein à travers les sutures d’absorption. Par la suite, des pansements, des incisions et des monologues contre le contact du pénis avec l’eau ont été effectués pendant deux jours, après quoi nous nous reverrions. Après le deuxième jour, j’ai rencontré le médecin qui a désinfecté la plaie et identifié, comme prévu, un œdème en forme d’anneau sous la couronne. En attente de notre deuxième post-opération a publié des précautions simples pour le lavage.

Malheureusement, à la deuxième réunion, tenue 5 jours après l’opération, le médecin a retrouvé le même œdème, sinon plus enflé, et une décoloration du gland qui, je l’avais remarqué le matin, teintait de couleur crème. Le médecin, après de nombreuses tentatives plutôt que douloureuses pour moi, a réussi à imputer la persistance de l’œdème à un resserrement provoqué par les points. A ma question «Sera-t-il résolu non?», J’ai reçu une réponse pétrifiante «Espérons, j’espère». Il a ensuite prescrit 6 capsules quotidiennes de REPARILEXIN et appliqué 3-4 fois par jour sur la zone affectée de REPARILC.M. gel.

Pour des raisons évidentes, la santé de mon pénis est une question de la plus haute importance et de l’attention. La persistance de cet œdème est cause de découragement et de profonde tristesse. Bien sûr, il serait bon d’entendre un expert dire que la situation est «résolvable», mais j’aimerais savoir s’il y a des conséquences irréparables à long terme et pas vraiment positives pour mon partenaire. Il serait également utile de comprendre quels autres traitements sont recommandés.

Merci pour votre temps et votre attention.

4 Réponses

Profil Dr. Roberto Mallus
Dr. Roberto Mallus un répondu:


0
Cher utilisateur,
malheureusement le jugement sur la persistance d’un anneau fimotique postopératoire est un jugement qui ne peut être fait qu’au moins en voyant la partie, «les nombreuses tentatives douloureuses» réalisées par le patient pourraient être des tentatives manuelles de réduire une paraphimosis, c’est-à-dire envoyer l’anneau fimotique au-dessus du gland pour faciliter le retour venso, mais là encore, de derrière le clavier peu je peux dire.
On vous a prescrit un traitement d’attachement, faites le courir et discutez-en avec votre médecin.
Cordialement
Profil Dr. Diego Pozza
Dr. Diego Pozza un répondu:


0
cher lecteur,

l’apparition d’un «anneau gonflé» sous le gland est assez fréquente après une circoncision chez une jeune femme et doit être attribuée à une certaine altération du drainage lymphatique local, altérée par l’intervention elle-même
généralement tout est résolu dans quelques semaines (le temps où vous auriez encore à garder votre pénis au repos)
salutations

Profil Copepod
Copepod un répondu:


+1
Cher Docteur,

Aujourd’hui, la troisième visite post-opératoire a été complétée avec le spécialiste qui a effectué l’opération. Indépendamment du fait que les points ont déjà été prématurément laissés, laissant la plaie ouverte sur quelques centimètres, le médecin a été très désolé de la persistance de l’œdème, malgré le régime médicamenteux. Parafras le diagnostic du chirurgien: «L’oedème ne descend pas parce que la cicatrice est trop serrée et étouffée». Le médecin à la fin de la visite a prescrit la prise de DELTACORTENE (comprimés) associée à un régime «beaucoup plus drastique» consistant en des doses à diminuer périodiquement, tous les 2-3 jours. Je voudrais proposer un cas similaire, purement hypothétique, et nullement être associé à ma personne. Considérant les faits énumérés ci-dessus, en cas de cicatrisation trop étroite, et en cas d’échec du traitement par cortisol, la révision de l’opération pourrait-elle être nécessaire, ou une seconde opération pour corriger la première?

En outre, même à un niveau purement hypothétique, est-il possible que l’œdème persiste indéfiniment sans aucune solution possible?

Toujours reconnaissant pour votre patience et votre temps.

Profil Dr. Roberto Mallus
Dr. Roberto Mallus un répondu:


+1
Malheureusement, le collègue a posé le diagnostic que je présumais.
Après une certaine période de temps et si la thérapie ne se résout pas, une révision chirurgicale doit être effectuée.
Cordialement

Category: anémie |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle