Chemin pour résoudre la douleur dans la sciatique postopératoire gauche



Giresun un demandé:
Bonjour,
Je suis un homme de 33 ans de Trieste.
J’ai été opéré en 2012 par dr. Bobicchio ici à Trieste, avec une stabilisation dynamique des derniers métamères lombaires, avec la méthode Dynesis, due au syndrome des articulations facettaires. Le cours post-opératoire était très bon, avec une réduction drastique des douleurs.
De 1 an et demi à cette partie, j’ai commencé à avoir des douleurs très graves dans ma jambe gauche. En résumé, j’ai récemment fait de l’électromyographie, de la tac et de la résonance magnétique.
Les résultats des enquêtes sont les suivants:
1) Électromyographie: légers signes de détresse du motoneurone périphérique de type racine non-récente à EBD bilatéral (L5)
2) CT scan, IRM dynamique et RX n’a ​​pas montré des mouvements anormaux ou des compressions radiculaires importants et sûrs, peut-être les foramen de L4-L5 était légèrement plus étroit (selon le chef, dr. Tacconi). Si nécessaire, dans d’autres messages, je peux mettre les rapports en entier.

Le 14/11/2016, j’ai fait une infiltration radiale des L4-L5 et L5-S1 Gauche.
Rapport: après l’acquisition de rotation Xper-CT, ​​nous avons procédé sous contrôle fluoroscopique et système de guidage avancement XperGuide de deux aiguilles spinales 22 G au niveau du foramen de L4-L5 et la conjugaison L5-S1 gauche. Le positionnement des aiguilles était partiellement obstrué par la présence de vis métalliques transpendunculaires. Avec cette limite, il a ensuite été infiltré près des racines nerveuses émergentes à de tels niveaux avec de la bupivacaïne associée à un corticostéroïde.

Le résultat est que j’ai seulement bénéficié le jour de l’infiltration.

Parce que la douleur est très important, actuellement suivi par le traitement antalgique, avec une thérapie Targin (30 mg + 20 mg + 30 mg), Contramal 50mg x 3 (doublé au besoin), gabapentine 400 mg x 3, Valium 10 gouttes x3, vitamine B et l’acide alpha-lipoïque.

Maintenant, le primaire, dr. Tacconi, a suggéré un chemin comme celui-ci: infiltration de l’anesthésique et de la cortisone aux racines des nerfs, une racine à la fois, pour comprendre quelle racine est le problème; une fois la racine «incriminée» découverte, une nouvelle exploration du foramen concerné est réalisée (également par endoscopie); Si cela ne fonctionne pas, par myélographie et myélo-CT, voyez s’il y a une compression ailleurs.
Si rien ne se retrouve, on peut penser à un changement du système de fixation, de dynamique à rigide. Une alternative pourrait être d’insérer un implant de stimulation spinale qui anesthésie le nerf compromis.

Ce que je demande est de savoir si, selon vous, le chemin présenté à moi est correcte (ou tout au moins concevable que correct), et peut-être comme centre italien ou à l’étranger, en particulier pour ces problèmes, vous pouvez contacter à résoudre, je voyage partout: Je suis vraiment mauvais, j’ai un fils que je ne peux pas guérir et un travail, en tant qu’éducateur, m’attend.

Merci beaucoup pour votre aide à l’avance.

3 Réponses

Profil Dr. Giovanni Migliaccio
Dr. Giovanni Migliaccio un répondu:


0
Egr. Monsieur,
sans vous visiter et sans voir les images des examens effectués, il est difficile d’exprimer une opinion.
Si la sciatique gauche dépend de la sténose du foramen, la meilleure solution pourrait être d’effectuer une foraminotomie sans nécessairement retirer le système d’arthrodèse ou le remplacer.
Ce ne sont que mes hypothèses générales que pour être confirmé, je devrais évaluer le cas directement.

Cordialement

Profil Giresun
Giresun un répondu:


+2
Gent.mo,
merci pour votre réponse.
Je joins les réponses des examens pour l’exhaustivité de l’information:

1) Électromyographie: légers signes de détresse du motoneurone périphérique de type racine non-récente à EBD bilatéral (L5)

2) TAC: Nouvelles cliniques: résultats de l’arthrodèse L3 — S1Indagine effectuée par direttePresenza balayages volumétriques du métamère de transition lombo-sacrée, qui est classiquement dénommée S1. Pour le reste, ils sont tout à fait dans les limites de la hauteur et de la morphologie des vertèbres. Ce qui limite normalement l’alignement du somi vertébrale chez un patient avec des résultats de fixation transpédiculaires postérieure avec des vis et des tiges dans les voies L4 — S1.I des moyens de fixation vertébrale sont régulièrement positionnés, à l’exception du droit cours de L5 à vis transpédiculaire qui atteint légèrement piùlaterale très proche du foramen de conjugaison droit entre L5-S1.
A intersomatique reconnaître spondilodiscoartrosici de phénomènes dégénératifs dans L4-L5 et L5 — S1 avec focalitàosteoproduttive osteofitosiche modeste départ des bords avant, mais aussi des bords arrière des plateaux vertébraux abordés. Notes concomitantes de dégénérescence vacuolaire du disque interposée en L5 — S1, épaisseur globalement réduite.

3) Résonance magnétique: étude réalisée avec un équipement de 1,5 T, en utilisant les séquences TSE T1 et TSE T2 Dixon sans et avec suppression de
signal pour le tissu adipeux sur le plan sagittal et séquences TSE T2 sur le plan coronal et axial.
Attitude dans la scoliose convexe droite du rachis lombaire. Présence de moyens de stabilisation vertébrale avec vis transpediculaires aux niveaux L4, L5 et S1. Tendance à la rétrolisthésis minimale de L4 sur L5. Irrégularité de la limite somatique inférieure de D12 et L2 par petite hernie intraspongiosa.
Modestes altérations artérielles somatiques marginales les plus significatives entre L2 et le sacrum. Signes de déshydratation des disques du segment lombaire avec des disques entre L5-S1 apparaissant plus fins. Réglez le disque entre L1-L2 et L2-L3.
Réplication du profil arrière du disque inclus entre L3-L4. Le disque compris entre L4-L5 a une protrusion discale modeste à large spectre, un peu plus évidente dans le site postérolatéral droit avec une distance focale plus aplatie dans le centre médian-paramédian gauche. Le foramen de la conjugaison droite est réduit en amplitude et moins évident que le gauche.
Au niveau L5-S1, la protrusion disco-ostéopathique avec foramen à amplitude réduite est appréciée. Les altérations arthrotiques modestes des facettes articulaires interapophysaires sont plus évidentes entre L4-L5 et L5-S1.
Le canal vertébral a une amplitude régulière dans la section rachis examinée. Signes discrets d’atrophie avec involution adipeuse des muscles paravertébraux postérieurs.
Par conséquent, même pour la coexistence des phénomènes de interapofisari arthritique dégénératives, une légère réduction de l’amplitude bilatérale et symétrique du foramen intervertébral L4 — L5, et une réduction significative de l’amplitude du foramen intervertébral S1 toujours au niveau bilatéral, mais plus à droite que celui gauche. Toujours dans les limites de la largeur du canal vertébral.

4) RX dynamique: Scoliose droite-convexe légère. La lordose physiologique est accentuée. Présence de six corps vertébraux lombaires, nommés de L1 à L6, pour la lombarisation de S1. Les moyens de stabilisation sont appréciés aux niveaux L4, L5 et L6. Dans la projection dynamique en extension, il y a un minimum de listesi de L5 sur S1.

5) J’ai pris, le 14/11/2016, une infiltration radiale de L4-L5 et L5-S1 Gauche. rapport:
Après acquisition de rotation Xper-CT, ​​il passe sous contrôle fluoroscopique et système de guidage XperGuide avancement des deux aiguilles spinales 22 G au niveau du trou de L4-L5 et L5-S1 conjugaison gauche. Le positionnement des aiguilles était partiellement obstrué par la présence de vis métalliques transpendunculaires. Avec cette limite, il a ensuite été infiltré près des racines nerveuses émergentes à de tels niveaux avec de la bupivacaïne associée à un corticostéroïde.

Le résultat est que j’ai seulement bénéficié le jour de l’infiltration.

J’espère pouvoir vous aider à mieux comprendre la situation.
Cordialement

Profil Dr. Giovanni Migliaccio
Dr. Giovanni Migliaccio un répondu:


0
Il est difficile de comprendre comment les choses sont vraiment.
Il semble y avoir une souffrance de la racine L5 gauche, alors que le scanner pourrait suspecter un contact entre la racine L5 de la droite et la vis inter-pédiculaire. Il est cependant vrai que la RM ne le confirmerait pas.

En l’absence d’évaluation clinique et de visualisation des images, il n’est pas possible d’en dire plus à distance.

Cordialement


Category: sciatique |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle