Cardiopathie hypertensive extra systolique fibrillation auriculaire supraventriculaire



Smolik un demandé:
Cher Docteur, je suis en train d’écrire à ma mère de 79 ans qui a été diagnostiqué suivant contrôle de routine pour le saignement oeil sopracongiuntivale gauche (examen visuel et ECG cardiaque et de la pression Holter et le cœur et Ecocolor doppler), une maladie cardiaque hypertensive pendant environ deux ans, caractérisé par « les changements de pression et supraventriculaire extrasystoles (puis autour de 2000) est à noter qu’elle a toujours eu tendance à basse pression (hypotension) et a été et est asymptomatique, elle aussi est bradycardie aussi (50-65 battements par minute de la journée ), de sorte que le prescrit cardiologue Cozaar 12,5 1 fois par jour.
En Juin 2009, elle a été opéré pour les yeux de la cataracte gauche et Septembre avait le premier épisode de la nouvelle hémorragie sous-conjonctivale (état I qui a de nombreux capillaires fragiles ailleurs), donc revérifié la pression et de cœur avec le résultat suivant: « extrasystoles Augmentation supraventriculaire (environ 8000 ) et la fibrillation auriculaire, « le cardiologue a prescrit pendant 15 jours, sur une base d’essai, puis de nouveau après 24 heures ECG dynamique, Almarytm 100, demi-comprimé matin et soir, avec la pression de commande et l’impulsion avant et après.
Maintenant, une semaine depuis le début de Almarytm 100 (continue également de prendre Cozaar 12,5) ma mère avait une hémorragie sous-conjonctivale (le médecin de l’oeil a jugé lié à l’opération de la cataracte et il a diagnostiqué une hypertension oculaire légère de 1 degré), quant à lui la pression artérielle, mesurée plusieurs fois par jour à la maison sur votre bracelet au poignet avec OMROM numérique ne dépasse pas le maximum 140/80 110/60 et environ, et l’impulsion varie de 50 à 60 battements par minute.
Maintenant, il devra faire le chèque après une semaine, même Almarytm 100, sa préoccupation est de savoir si la cure suivie jusqu’à présent peut être le droit, (après avoir entendu de nombreux quartiers et lisez la notice que l’arythmie peut avoir des effets secondaires encore plus nocifs de la maladie) et surtout s’il est préférable de faire d’autres contrôles parce que le même cardiologue voulait, si possible, éviter de donner ses autres médicaments pour le fait qu’elle a est hypertendu (pour les pics de pression), mais aussi hypotensive, le fait que tant de extrasystoles supraventriculaire mais aussi bradycardie, enfin se demander si le supraventriculaire extrasystoles peut dépendre aussi du fait que ma mère a une situation gastro-intestinale aussi compliquée (porteur du VHC positif pendant des années, opéré coleciste de calcul de pancréatite avant dans le canal cholédoque, plusieurs diverticules, colitica ), alors que recommandez-vous?
Merci d’avance et je m’excuse si j’ai été longtemps et peut-être confus.

3 Réponses

Profil Dr. Ercole Tagliamonte
Dr. Ercole Tagliamonte un répondu:


+1
Cher utilisateur,
l’image que vous avez exposée n’est pas très linéaire. Tout d’abord, nous parlons d’une cardiopathie hypertensive mais le diagnostic semble avoir été formulé sans avoir effectué d’échocardiogramme. D’autre part, la thérapie prescrite est plutôt «fade», car la dose de 12,5 mg de Losartan a très peu d’effet sur la pression artérielle. Enfin, il y a le diagnostic de fibrillation auriculaire qui peut aussi avoir sa cause dans les problèmes que vous décrivez dans le tractus gastro-intestinal. En ce qui concerne cette dernière thérapie avec Almarytm, il est à apporter une précision: ce faramco est très utile dans la promotion de la régression de l’arythmie, mais il doit être utilisé avec la manière et au bon moment. Étant donné que la fibrillation auriculaire peut entraîner la formation de petits caillots dans le cœur, on peut tenter d’arrêter immédiatement cette arythmie seulement lorsqu’elle est diagnostiquée dans les deux ou trois jours. Au-delà de cette limite, en raison du risque des caillots mentionnés ci-dessus, il devient nécessaire de scoaguler le patient pour éviter les problèmes thromboemboliques lors du recul normal du rythme. Dans ce cas, compte tenu des épisodes d’hémorragie conjonctivale, il doit être bien considéré comme la relation entre le risque et benficio anticoagulation. La chose importante est d’être constamment suivie par le même médecin qui, connaissant ses antécédents médicaux, dirigera le meilleur.
Cordialement.
Profil Smolik
Smolik un répondu:


0
Cher Monsieur Tagliamonte Je vous remercie beaucoup pour votre réponse immédiate, maintenant me inquiète un peu ce qu’il m’a écrit au sujet de la scoagulazion, anticoagulation ou non (parce qu’ils sont ignorants sur le sujet, je vous demande donc quel est-il?).
D’autre part, la maladie cardiaque hypertensive a été diagnostiquée avec un écho cardiaque il y a 2 ans.
Enfin sur la situation gastro-intestinale que me recommandez-vous de faire? Je demande cela parce que en adressant, nos patients, aujourd’hui les spécialistes que nous avons le sentiment que vous perdez de vue l’ensemble (au moins dans mon cas) le tableau clinique de la personne malade et nous nous sentons un peu perdu (en particulier, je suis très solitaire et j’ai seulement ma mère!)
Merci encore
Profil Dr. Ercole Tagliamonte
Dr. Ercole Tagliamonte un répondu:


0
Cher utilisateur,
pour l’anticoagulation, nous entendons une thérapie pharmacologique qui rend le sang «moins coagulable», c’est-à-dire qui rend la formation de caillots plus difficile. Dans certains cas, il s’agit d’une thérapie qui peut être effectuée temporairement alors que dans d’autres cas, elle doit être prise pour toujours.
En ce qui concerne la situation gastro-intestinale doit être effectué périodiquement un traitement spécifique pour protéger l’estomac, parce que la maladie elle souffrait a facilement tendance à se reproduire, en particulier lors du changement des saisons.
Cordials slaves

Category: pression |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle