Cancer de la prostate



Seymore un demandé:
Mon mari, âgé de 76 ans, a reçu un diagnostic d’adénocarcinome prostatique G6 (3 + 3), il y a 9 mois. Gleason. Le rapport de biopsie indique que le cancer est présent en une frustule (frustule C, lobe de base RH) où il occupe une partie de la longueur de 2,2 mm. Initialement, les valeurs du PSA étaient de 7,11. Tous les tests pour voir des métastases (TDM de l’abdomen, radiographie thoracique, scintigraphie osseuse totale du corps, IRM squelettique) étaient négatifs. L’urologue qui a posé le diagnostic l’a immédiatement mis sous traitement avec le Fimagon (1 seringue par mois). En consultant d’autres spécialistes (urologues et oncologues), ils m’ont dit que le traitement par Fimagon était absolument inadapté à la situation clinique actuelle et devait être suspendu. Nous étions tous conseillés contre la thérapie chirurgicale, alors qu’ils nous offraient deux opportunités:
— Surveillance active, avec contrôle PSA périodique (une fois par mois)
— La radiothérapie, dont l’exécution définira définitivement la possibilité d’une prostatectomie.
Maintenant, je suis un peu confus parce que je ne sais pas si je dois suspendre la thérapie médicamenteuse actuelle ou continuer, risquant ainsi, comme certains médecins me l’ont dit, de me retrouver dans quelques années avec une tumeur qui a développé une résistance à l’hormonothérapie .
Que recommandez-vous? Surveillance active, thérapie Fimagon ou radiothérapie?
Merci

3 Réponses

Profil Dr. Patrick Vicini
Dr. Patrizio Vicini un répondu:


+3
Cher lecteur, compte tenu de l’âge n’est pas un traitement chirurgical recommandé notamment ronce prostatectomie, une meilleure exécution ou la radiothérapie ou le traitement par ultrasons (HIFU), la thérapie hormonale partirions la dernière option de traitement, si vous avez pris un seul flacon ne va arriver à suspension.
Cordialement.
Profil Seymore
Seymore un répondu:


0
Cher Dr. Vicini, excusez-moi de vous déranger davantage. Je voulais juste vous dire que les fioles que mon mari a faites sont 8. Qu’est-ce qui pourrait arriver à la suspension? Et une dernière chose: la surveillance active considère-t-elle que c’est une option qui ne peut pas être poursuivie?
Merci encore.
Cordialement
Profil Dr. Patrick Vicini
Dr. Patrizio Vicini un répondu:


0
Même si c’est une possibilité, veuillez vous informer auprès de l’oncologue ou de l’urologue qui suit votre mari sur la possibilité d’un traitement par échographie transrectale de haute intensité (HIFU).
Je renouvelle mes salutations.

Category: Cancer du poumon |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle