Bisexualité confuse



Audrey un demandé:
Chers médecins,
Je suis une fille de 19 ans et je vis dans le Piémont. Quand j’avais trois mois j’ai été adopté par ma famille actuelle, en fait je suis né au Pérou. Tout au long de mon enfance et surtout de mon adolescence, je me suis toujours senti attiré par le CORPS des femmes; attraction que j’ai oubliée pour peu de temps (plus ou moins pendant la première phase de l’adolescence où je suis tombé amoureux des premiers garçons). Après cette première phase, j’ai commencé à ressentir une attirance physique envers les femmes, cette fois d’une manière plus forte et plus persistante. À l’âge de 16 ans, j’ai réalisé que je ressentais certains sentiments envers une fille connue dans le chat mais la chose n’a pas réussi car cela m’a coûté le retrait de mon ex-petit ami. Un an plus tard, je me suis retrouvée avec mon petit ami actuel avec qui j’ai été ici pendant deux ans et demi; malgré cela, mon attirance pour les femmes a continué à exister, cependant, se transformant en un simple caprice, un désir que j’ai parfois besoin de satisfaire par le besoin PUREMENT PHYSIQUE. En fait, l’étrange est qu’au sens féminin, je ne ressens aucun intérêt sentimental; Je connais des filles qui se disent «bisexuelles» parce qu’elles ont ressenti de l’amour pour les hommes comme pour les femmes. Moi, en revanche, je n’ai aucun intérêt à me lier à une femme parce qu’elle ne me compléterait pas et ne me satisferait pas car elle me satisfait et complète mon petit ami … malgré cela, je continue à aimer le corps féminin, j’ai aussi eu des rapports sexuels avec des filles qu’à la fin j’ai simplement utilisé. Ce côté négatif de mon comportement est répréhensible mais en même temps nécessaire pour moi car même si je n’ai aucun intérêt à être avec une femme, je dois encore suivre mon instinct. Mon copain me permet de vivre aussi avec des femmes car il ne considère pas cela comme une trahison … et je ne le considère pas comme tel du fait que pour moi les femmes ne représentent rien d’autre qu’une explosion sexuelle. Mais ce besoin me fait difficile de tisser des liens d’amitié avec d’autres filles dès qu’ils savent commencer à se demander « qui sait si elle est bisexuelle … » et il finit par que j’essaie. Le cas échéant, ils commencent à accativarmela afin de l’emmener au lit, mais sinon, je laisse aller et ne pas essayer plus. Donc je crains le sexe à l’amitié. C’est un problème sérieux pour moi, puisque je suis déjà une personne fermée, timide et introvertie qui ne peut pas facilement se connecter. Je crois, cependant, que mon attirance pour les femmes remonte à 19 ans, quand ma mère biologique m’a quitté … Je pense que chez les femmes, dans un certain sens, je vois la figure que j’ai perdue alors, en conséquence.
Dernièrement j’ai décidé d’abandonner les femmes parce qu’elles me causent beaucoup de confusion … mais le besoin est parfois plus fort …
J’attends votre réponse avec impatience,
Cordialement!
Eli.

3 Réponses

Profil Dr. Giuseppe Santonocito
Dr. Giuseppe Santonocito un répondu:


+4
>>> Alors j’ai peur du sexe à l’amitié. C’est un problème sérieux pour moi, puisque je suis déjà une personne fermée, timide et introvertie qui ne peut pas facilement se connecter.
>>>

Chère fille
Il est probable que déjà en prenant soin de sa timidité et introversion, tous les autres domaines de sa vie seraient affectés positivement. Donc aussi les relations et la sexualité.

>>> Cependant, je crois que mon attirance pour les femmes remonte à 19 ans, quand ma mère biologique m’a abandonnée … Je crois que chez les femmes, dans un certain sens, je vois la figure que j’ai perdue alors, en conséquence.
>>>

Abandonnez toute théorie sur les traumatismes passés, car même si c’était comme vous le dites, il n’y aurait aucun moyen de savoir avec certitude. De plus, en vue d’un changement, il n’est presque jamais nécessaire de savoir pourquoi une certaine situation s’est produite, mais seulement comment cela fonctionne dans le présent.

>>> Finalement j’ai décidé de laisser les femmes perdre parce qu’elles me causent beaucoup de confusion … mais le besoin est parfois plus fort …
>>>

S’il se forçait à ne pas satisfaire son désir, il pourrait souffrir encore plus. Si sa nature est que ce serait contre la nature de vouloir le nier. L’art de vivre consiste à gérer ce que nous ne pouvons pas changer.

Je vous suggère de contacter un psychothérapeute, de comprendre exactement quelle est la situation et d’évaluer s’il est possible de faire quelque chose pour vous aider.

Si vous voulez en ajouter d’autres, nous l’écoutons.

Cordialement

Profil Dr. Daniel Bulla
Dr. Daniel Bulla un répondu:


+2
Cher utilisateur,
Si vous nous avez écrit c’est parce que, fondamentalement, vous ressentez le besoin d’avoir un «réordonnancement» interne. Vous êtes confus entre la nécessité d’avoir une « deuxième » la sexualité (je prends pour acquis que votre petit ami vous avez une vie sexuelle satisfaisante), et la crainte que cela peut être tôt ou tard un obstacle dans une perspective relationnelle.

Problèmes déjà à l’horizon: si aujourd’hui vous vous sentez la nécessité d’éviter autant que possible le monde féminin, de peur de perdre le contrôle, signifie que toute cette situation trop affecte négativement votre équilibre émotionnel.

Déjà juste pour cette raison, vous auriez besoin d’un soutien psychothérapeutique. Je vous conseille également de comprendre l’origine de tout ce processus: en fait, seule une compréhension profonde de l’évolution de vos relations vous aidera à faire face à ce problème.

La peur que j’aurais, si j’étais vous, est que cet apparent «équilibre» peut soudainement casser, et c’est peut-être ce qui vous rend anxieux.

En attendant, je vous conseille d’éviter d’autres tests pour «vérifier» votre orientation sexuelle, car avec les tests, vous risquez seulement d’augmenter votre confusion.

Ne vous inquiétez pas, cependant, car cette situation peut être résolue si vous pouvez compter sur un professionnel capable de vous aider: le courage.

Profil Dr. Emanuela Carosso
Dr. Emanuela Carosso un répondu:


+2
Cher Eli, comme elle dit constitue un problème de l’identité de genre, problématique qu’elle, d’une certaine façon, liée aux événements des premières années de sa vie et à l’égard desquels montre une enquête de tendance introspective. Elle dit que les femmes lui causent de la confusion et montrent des difficultés à les comprendre, ne partageant pas l’amitié et le plan sexuel. Si, comme il semble, ressent le besoin de chiarsi ce qui concerne ces aspects de sa vie psychique et de la relation, il pourrait l’aider une série de séances avec une femme psychothérapeute, l’âge et l’expérience, avec laquelle disséquer les questions liées à la relation avec la mère, qu’elle sent être liée à ses difficultés actuelles.
Meilleurs vœux.

Category: HIV |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle