Attachement à d’autres figures féminines



Eremites un demandé:
Je suis une mère d’un bébé de 6 mois, en bonne santé, développement normal, attaché à moi et mon père, très sociable avec des étrangers.

Mon fils n’a jamais eu la poitrine jusqu’à l’âge de 4 mois et demi. Pour le dire mieux, il a seulement attaqué avec l’aide de la tondeuse. On m’a dit que cela peut arriver chez les enfants qui reçoivent un stimulus pour sentir ou sucer la silicone pendant les premiers moments de la vie. Je ne nie pas que cet aspect de notre relation mère-enfant (je ne peux pas le vivre différemment, tout comme un aspect de notre relation …) m’a dérangé et m’a rendu insécurisant dans le passé, et même aujourd’hui. Pendant un mois, cependant, la nature abondante semble avoir pris son cours et mon fils attaque tranquillement le sein libre.

J’arrive au point. Je suis sur le point de retourner au travail, l’enfant restera alternativement avec mes parents et avec mes beaux-parents. Je me retrouve jalouse des grands-mères, des petits rituels et de la complicité que chacun d’entre eux va naturellement créer avec mon bébé. Je vais même jusqu’à me demander comment, sur la base de quoi, mon fils peut-il continuer à nourrir pour moi l’amour spécial qu’il réserve à sa mère, quand je ne serai pas celui qui prendra soin de lui toute la journée?

Je me rends compte que ma question peut être très naïve ou même enfantine, mais je serais reconnaissant pour l’opinion des pédiatres à ce sujet.

Cordialement

2 Réponses

Profil Dr. Lorenzo Giacchetti
Dr. Lorenzo Giacchetti un répondu:


0
Chère maman,
Ses craintes sont légitimes et absolument pas stupides.
Dans les 6 premiers mois de la vie, mais aussi dans les 12 premiers mois, l’enfant est clairement de la mère plus que du père et de n’importe qui d’autre.
Il verra qu’il y aura un moyen de maintenir la relation d’intimité qu’il a progressivement construite avec son enfant.
De nos jours, ce n’est pas le seul qui doit retourner au travail si tôt.
Sûrement entre le jardin d’enfants et la possibilité de laisser son enfant avec ses grands-parents, je n’aurais aucun doute de préférer la seconde situation.
Cordialement
L.G.
Profil Eremites
Eremites un répondu:


+1
Merci, monsieur Giacchetti, vous avez été très courtois et compréhensif. Bien sûr, je suis conscient de la grande fortune que nous avons avec les grands-parents disponibles, mon fils ne pouvait pas aller mieux en aucune circonstance.

Merci encore, bonne journée.


Category: Trouble bipolaire |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle