Alopécie androgénétique à 20?



Shields un demandé:
Salut, je suis une fille de 20 ans.
En mars, j’ai cessé d’utiliser la pilule contraceptive (klaira) après seulement 2 mois d’ingestion.
En avril j’ai commencé à ressentir une douleur constante au niveau du cuir chevelu et après quelques semaines un éclaircissement général des cheveux, même si je n’ai pas remarqué une augmentation de la chute.
Depuis plusieurs semaines je dirige des centres trichologiques dans lesquels j’étais visiblement taquiné jusqu’au début du mois de mai. Je suis allé chez un dermatologue compétent qui après la dermoscopie m’a dit qu’il n’y avait rien de pathologique, que la douleur était causé par la séborrhée (jamais eu auparavant) et que j’avais un défluvium. Il a prescrit une série infinie d’analyses qui se sont toutes révélées normales, à l’exception d’une faible teneur en progestérone et en cortisol (il m’a dit que ce n’était pas grave).
J’ai donc commencé à prendre de la biotine, une lotion pour arrêter la chute et faire des séances de carboxythérapie une fois par semaine.
La thérapie a travaillé presque immédiatement, après une semaine la douleur passée, les cheveux étaient moins de gras et avait pris une meilleure texture, si bien que on m’a dit que je pouvais faire des séances encore moins de Carboxy de ce que nous avions décidé.
Maintenant, il a été presque deux mois depuis le début des traitements différents, et en dépit de ne pas avoir remarqué la perte excessive de cheveux, je vois beaucoup capellini croissance surtout au milieu de la zone ligne et semble la même taille que les autres.
Mon problème est que pendant une semaine la séborrhée a recommencé et je suis inquiet, donc je voudrais demander:
Pensez-vous que le mien pourrait être un début d’alopécie androgénétique? Je signale que dans ma famille, personne n’est chauve sauf pour mon oncle.
La séborrhée peut-elle causer un effluvium?
Je sens une très forte brûlure à l’arrière de l’oreillette qu’est-ce que ça pourrait être?
D’après ce que je comprends, la séborrhée est causée, comme l’alopécie androgénétique, par une sensibilité excessive des follicules à la dihydrotestostérone. Cela signifie-t-il que la séborrhée est toujours associée à l’alopécie? Pourrait-il y avoir d’autres causes qui déterminent la séborrhée?
Le dermatologue continue à argumenter que le mien n’est pas androgénétique, dit qu’il n’y a aucune évidence clinique qui peut l’amener à faire ce diagnostic mais qu’il ne sait pas si dans le futur je pourrais aller contre cette maladie et que si nécessaire une biopsie du cuir chevelu.
Jeudi j’aurai la dernière visite et ensuite je suspendrai tout le traitement pour voir comment les cheveux réagissent.
Y a-t-il des questions que je pense que vous pourriez demander au médecin pour mieux comprendre la situation?
Le dermatologue a été très gentil avec moi et surtout très correct mais je continue d’être anxieux et aimeriez avoir votre avis sur ma situation.
Je vous remercie beaucoup

8 Réponses

Profil Dr. Giampiero Griselli
Dr. Giampiero Griselli un répondu:


+1
Gent.le Pz
Il est certainement suivi correctement par son dermatologue qui déjà avec la preuve dermatoscopique et trichoscopique peut vérifier s’il existe des critères pour une alopécie androgénétique féminine.
Bien entendu, les pathologies du cuir chevelu et de ses appendices sont variées, et certainement une hyperseborrée peut être un compteur de chute qui doit être corrigé.
Le diagnostic vise à identifier d’autres facteurs hormonaux et autres, des éléments traces et plus encore.
Seul son spécialiste aura la bonne image de sa situation et on ne peut pas en dire beaucoup plus, malheureusement
cordialité
Profil Shields
Shields un répondu:


+5
merci pour votre réponse.
Je voudrais vous demander une dernière chose. faire une biopsie maintenant pourrait lever tout doute sur l’alopécie androgénétique ou est-ce un examen superflu puisque la dermoscopie ne montre rien de pathologique?
Profil Dr. Giampiero Griselli
Dr. Giampiero Griselli un répondu:


+3
La biopsie dans son cas (comme cela a été rapporté) semblerait le dernier examen à faire, je mettrais définitivement la deuxième ligne.
Cela ne signifie pas que si votre spécialiste a un doute spécifique, l’histologie peut certainement aider.
cordialité
Profil Shields
Shields un répondu:


+1
Je vous remercie beaucoup!!
Profil Shields
Shields un répondu:


+6
Bonjour docteur, je suis désolé si je vous dérange encore mais ce problème de cheveux me rend très anxieux.
J’ai remarqué environ deux semaines avant le cycle menstruel une amélioration des cheveux, ils semblaient plus épais et plus complet, à la fin du cycle au lieu de cela je semblais voir une légère aggravation, comme si elles étaient aplaties.
Je vérifie souvent les poils en repousse, ils sont nombreux et de même épaisseur que les autres. Seuls quelques-uns (je trouve 3-4 si je contrôle très bien la tête) sont petits et se détachent facilement si vous les tirez avec une pince à épiler, alors que d’autres avec une traction forte ne se détachent pas, même dans les cheveux qui tombent normalement Je trouve quelqu’un 5-6 centimètres, est-ce normal?
Je suis très confus, il me semble voir des changements significatifs (améliorations et aggravations) après quelques jours ou même un seul jour.
Je réalise, bien sûr, que dans 24 heures un changement est impossible, mais je voudrais savoir si ces périodes d’amélioration suivies d’une aggravation et vice versa sont possibles dans quelques semaines et si le cycle menstruel peut les affecter.
Le fait que la grande majorité des poils en repousse est de taille normale peut-il prévenir le risque d’androgénétique?
J’ai aussi remarqué que les cheveux poussent plus vite que la normale, est-ce aussi une chose possible ou est-ce ma suggestion?
Je me rends compte que les miennes sont des questions stupides, mais j’y pense toute la journée et avoir des réponses me rassurerait beaucoup.
J’espère qu’il répondra.
Salut.
Profil Dr. Giampiero Griselli
Dr. Giampiero Griselli un répondu:


0
Gent.le Pz
Ne soyez pas pris par l’anxiété et la suggestion.
Les changements qui se rapportent dans une large mesure sont attribuables à cela.
Il peut être vrai que selon la séborrhée ou les conditions de dépôt de substances externes sur les cheveux peuvent changer la «voluminosité» du feuillage, ainsi que pour l’utilisation de détergents et de cosmétiques trichologiques. Mais certainement fait des objectifs comme la densité et le diamètre des tiges n’oscille pas comme il craint. Et en effet, il y a un long «volant» pour les changements objectifs, qui se déroulent sur une période de plusieurs mois
cordialité
Profil Shields
Shields un répondu:


+2
merci pour votre réponse et le temps que j’ai passé 🙂
Profil Shields
Shields un répondu:


+1
Bonsoir docteur, je m’excuse encore pour le dérangement mais j’aurais besoin d’une consultation.
En raison de saignements ultérieurs après les rapports sexuels, aujourd’hui j’ai effectué une échographie transvaginale à partir de laquelle il est apparu que l’ovaire gauche est légèrement microcystic et qu’il y a un polype dans le canal cervical.
Selon le gynécologue n’est rien de grave mais la pieuvre doit encore être enlevée, mon médecin dit plutôt que cette situation est inhabituelle à mon âge.
Le gynécologue a également confirmé que la suspension de la pilule peut provoquer un effluvium mais que ni le kyste ni le polype n’ont pu me causer la chute.
Il prétend également que ce polype a été causé par l’hyper-hypogenèse (qui, cependant, n’est pas montrée dans les analyses).
J’ai lu partout que les hormones androgènes causent la perte de cheveux, tandis que les œstrogènes favorisent la croissance.
Si j’ai cet hyperestrogénisme, comment puis-je obtenir mes cheveux?

Category: alopécie |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle