Ablation du tartre et risque de mobilité dentaire



Quocanh un demandé:
Bonjour,
à cause d’une forte phobie du dentiste (née quand un adolescent m’est arrivé pendant 2 nettoyages d’avoir de forts tremblements / frissons, transpiration et perte de conscience) je ne m’adresse plus à un dentiste depuis des années … mais maintenant je ne peux plus reporter.
Je souffre de plus en saignement des gencives (qui n’a pas été résolu même quand j’étais constamment dall’igenista) sur les incisives et le même résultat un peu retraites et surtout dans la partie arrière, il y a un grand dépôt de tartre (environ 2 mm de long la surface de la dent). Le fait de devoir aller pour l’ablation sont tellement obsédés par une pensée: le tartre semble ciment essentiellement la dent à la gencive et je suis terrifiée qu’une fois enlevée, les dents peuvent commencer à se déplacer et à l’automne. Et « cette pensée réaliste? Des techniques existent pour lutter contre ce risque?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
Cordialement

7 Réponses

Profil Dr. Matteo Erriu
Dr. Matteo Erriu un répondu:


+3
Cher patient, le tartre est finalement un énorme dépôt de bactéries dont l’adhérence à la dent ne cause que des dommages (caries ou maladie parodontale).
Sans aucun doute, la première chose à faire est d’éliminer cette source infectieuse, puis d’évaluer sa situation parodontale.

Dans le cas où une maladie parodontale avancée s’est développée, il est en effet possible que les éléments puissent gagner en mobilité. Dans tous les cas, une visite à un parodontiste est indiquée pour évaluer les moyens et les moments de toutes les opérations thérapeutiques qui permettent l’entretien éventuel de tous les éléments (y compris ceux qui peuvent être mobiles).

Dans tous les cas, déjà radiographiquement (avec un aperçu), il est en partie possible de prédire ce qui pourrait arriver en vérifiant l’étendue du support osseux sur les dents.

Cependant, considérez toujours que garder le tartre n’aide en rien ses dents, mais seulement conduit à une aggravation constante de la situation, alors allez-y sans crainte d’effectuer l’ablation et comptez sur un bon parodontologue.

Cordialement.

Profil Dr. Giuseppe Oscar Muraca
Dr. Giuseppe Oscar Muraca un répondu:


+5
Cette phobie de la dentisterie ne vous appartient malheureusement pas: en tout cas, la thérapie ablative est presque sans symptômes, à l’exception d’une sensation de froid sur les dents les plus compromises par le tartre. Comme le souligne à juste titre mon collègue Erriu, il est beaucoup plus dommageable de laisser l’inartar in situ que de «faire face» aux griffes du dentiste.
Salutations à vous et votre belle ville
Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


+2
Comme l’ont dit à juste titre ses collègues, la crainte que l’élimination du tartre puisse causer la mobilité dentaire est injustifiée.
Si les dents devaient être mobilisées, ce serait parce qu’elles ont perdu le support parodontal, auquel cas le problème est à la base de la dent; ne pas le souligner serait comme faire la politique de l’autruche: se cacher la tête dans le sable.
Le tartre est précisément la cause du problème, il devrait donc être retiré dès que possible, éventuellement avec un peu d’anesthésie.
Si la mobilité résiduelle doit être élevée, il peut toujours être
«attacher» les dents atteintes, c’est-à-dire les lier ensemble afin de les protéger des traumatismes que la mobilité pourrait occasionner, en restaurant l’immobilité actuelle.
Cependant, vous pouvez savoir à l’avance tout ce qui pourrait se passer après le nettoyage, en effectuant un diagnostic parodontal préliminaire, avec des radiographies qui mettent en évidence la quantité d’os résiduelle autour des racines.
Considérant également le fait que vous souffrez d’un saignement des gencives qui n’est pas résolu même après les séances avec le « hygiéniste, je suggère plus raison de ne pas perdre du temps et consulter un parodontiste qui établira un diagnostic et proposera un approprié la thérapie.
Salut
Profil Quocanh
Quocanh un répondu:


+3
Sur la base de vos suggestions, je me suis tourné vers le médecin de Milan pour trouver un dentiste spécialisé en parodontologie et on m’a dit que

«il n’y a pas de spécialisation en parodontologie mais seulement des amoureux de la branche»

Que certifie-t-il alors si une personne est vraiment compétente dans cette activité? Comment puis-je trouver un bon parodontiste? Aucun ami ou connaissance a eu des problèmes similaires à mon ….

Profil Dr. Matteo Erriu
Dr. Matteo Erriu un répondu:


0
Cher patient, vous pouvez rechercher les dentistes qui s’occupent de cette branche sur le site de l’association.

Cordialement.

Profil Dr. Giuseppe Oscar Muraca
Dr. Giuseppe Oscar Muraca un répondu:


+5
Cher Utilisateur, l’ordre des médecins était précis car, la spécialisation destinée à la délivrance d’un «diplôme universitaire» en dentisterie, il n’y en a que trois reconnus par le Ministère de l’Université, à savoir:
1) Orthodontie
2) Chirurgie orale
3) Pathologie orale
La chirurgie maxillo-faciale est un patrimoine, hélas, seulement du programme d’études médicales.
Cultore signifie qu’au moins 80% de son activité le consacre exclusivement à cette spécialité.
Faites confiance à l’un de ces collègues
Profile Dr. [n'est plus inscrit]
Dr. [n’écrit plus] un répondu:


0
Au niveau européen, en l’absence d’un cours de spécialisation universitaire en parodontologie en Italie, les membres «actifs» de la Société italienne de parodontologie (SIdP) sont reconnus comme équivalents aux spécialistes en parodontologie d’autres pays. site :.

Category: hémorroïdes |


Добавить комментарий

"Ce que c’est et comment elle est mesurée" La pression artérielle